Vendredi 07 octobre 2022

Politique

Une délégation burundaise de haut niveau chez Magufuli et Mkapa

20/04/2016 10
 De gauche à droite : Gervais Abayeho, Evariste Ndayishimiye, Benjamin Mkapa et Joseph Ntakarutimana
De gauche à droite : Gervais Abayeho, Evariste Ndayishimiye, Benjamin Mkapa et Joseph Ntakarutimana

Officiellement, la délégation conduite par Général major Evariste Ndayishimiye, chef de cabinet civil du président Pierre Nkurunziza a été reçue samedi le 16 avril. Elle était porteuse d’un message au chef de l’Etat tanzanien en même temps président de la Communauté est-africaine, John Pombe Magufuli. Il a mis à l’aise ses hôtes en les saluant en kirundi, bien qu’ils veuillent s’exprimer en swahili.

Et comme message officiel: «Au Burundi, tout va bien, nous essayons de gérer la situation.» Il y a même eu une requête: Bujumbura appelle Dar es-Salaam à convaincre les réfugiés burundais à rentrer.

C’est en substance ce qui a filtré de la note livrée par le Général major Evariste Ndayishimiye. Cet émissaire était accompagné par le porte-parole du président, Gervais Abayeho et le vice-président du Cndd-Fdd, Joseph Ntakarutimana. «Le Burundi et la Tanzanie sont des pays frères. La Tanzanie, c’est aussi notre patrie, c’est comme un père et son enfant», a déclaré le général Ndayishimiye après l’audience.

Ce déplacement intervient quelques jours après une visite du président tanzanien au Rwanda où John Pombe Magufuli s’est vu offrir des cadeaux : cinq vaches. Il a procédé, avec son homologue rwandais, à l’ouverture officielle d’un pont sur la Rusumo reliant ces deux pays.

Chez Mkapa aussi

Cette délégation conduite par le Général major Evariste Ndayishimiye a également été reçue par l’ancien président tanzanien, Benjamin William Mkapa, co-facilitateur dans la crise burundaise. Il n’y a pas eu beaucoup de commentaires dans la presse tanzanienne sur cette étape. Mais le chef de l’Etat tanzanien avait un message : «Je te demande d’aller dire au Président Nkurunziza que la collaboration entre la Tanzanie et le Burundi va continuer, et nous prions pour vous pour que votre crise trouve une issue favorable afin que vous puissiez reconstruire votre pays», a-t-il déclaré tout en souhaitant plein succès à l’équipe de la facilitation.

Pour le ’’volet extérieur du dialogue inclusif’’, Bujumbura reste intransigeant : «Le gouvernement du Burundi voudrait souligner, une fois de plus, que ce dialogue, si inclusif soit-il, ne viendra nullement occulter le travail de la justice, ni consacrer l’impunité».

A cet effet, insiste-t-il, ’’la nouvelle offre de dialogue n’inclut pas les opposants accusés de s’être compromis dans le mouvement insurrectionnel des mois passés contre la candidature de l’actuel président, Pierre Nkurunziza, à un troisième quinquennat jugé contraire par ses adversaires politiques à la Constitution et à l’Accord d’août 2.000, à Arusha, en Tanzanie, sur la paix et la réconciliation’’.

Signalons que l’envoyé spécial des Etats-Unis pour les Grands Lacs, Tom Perriello appelle de tous ses vœux à la relance des pourparlers inter-burundais sous la facilitation étrangère. Sur son agenda, une rencontre avec le co-facilitateur dans la crise burundaise, Benjamin William Mkapa est prévue.

Forum des lecteurs d'Iwacu

10 réactions
  1. Bagaza

    Cet Américains qui n’a rien dit après le Genocide des Hutus en 1972. En 1993, on assassiné le premier president élu democratiquement et cet homme a applaudi. A cet effet, je pense qu’il a moins de leçons à donner au Peuple Burundais.

  2. Baobab

    Décidément, les résultats des consultations des délégations envoyées dans les pays des Grands-Lacs sont inversement proportionnels à leurs niveaux!

  3. aimee

    Cette americain ne circule pas mon frere,.Les americains sont les 1er a faire in bon project a long term.
    Lorsque il parvient a maitre nkurunziza a la table avec « Mr inclusif » ,les negociations prendront 2ans et finiront par un cout d’etat ou un assissinat par division interne.
    cet americain lorsque il descent en afrique sa tete n’est pas la paix ,sa tete s’est interet americais contre russe
    Les americains savent bien qu’il ya beacoup de moyen de le renverser.
    Les americains doivent proteger leur dominations au grands lacs sinon les russes sont a la porte.Et cela ils ont raison car anytime les russes risquent de controller le congo …
    Les americains/belges seront trop patients jusqua creer un bon streess interne en utilisant un « Mr inclusif « qui n’a meme pas besoin de partager le pouvoir.
    Nos politients jouent les conflit interne en meme temps lorsque les grands pays jouent les conflits internationals
    Les conflits et les divisions internes les facilites .
    Sans Dieu je ne vois pas de paix au burundi

  4. congo

    Les Magufuli et autres devrait arrêter de nous faire des discours vides. La question à laquelle il faut répondre c est la constitutionnalité ou non du 3ème mandat de Nkurunziza. Si la diplomatie est de esquiver les questions fondamentales alors oui la sous région est championne.

  5. Callixte

    Facilitateur = adjective et nom, « Qui est chargé de faciliter le déroulement d’une action, d’un processus » Alors, quell processus parle-t-on ? C’est quoi l’objectif de tout ça ? Peter le sait. On le veut OUT ! Il a dit NON. Il faut prendre acte cher FACILITATOR, il y a pas palabre 

  6. Dagobert

    Je doute la volontee des politiciens burundais pour faire le Burundi pays de paix le pouvoir devient le top pourtant ils ont eu ce pouvoir par negotiations Donc consulter nos ancients les chances sont encore la
    Merci

  7. eric

    These people as facilitators are wasting their time !!the elected gvment has accepted the negociations but why the world insiste on « inclusing? »who are « mr inclusif » .These people are not burundian i hope?
    Mr inclusif maybe a belgium!!
    Why not remove mr inclusif then just negotiate what matter?!!!
    I think the government should give last calendar :if they do not remove mr inclusif then no more negotiations .We can get busy building and securing our country.simple as that!!
    Mr inclusif is that one who come to negotiate ,push ,negotiate and push until he divide then airplane crush ,then tension,then…
    Mr inclusif has a clear agenda is to get total power,slowly.That very smart by the way!!
    Therefore ,if really the solutions of the country matter for the world then it doesn’t real matter to have Mr inclusif on table.We just have to face real and all the issues without him.

    • Matwi

      Very clever idea: you should join the team of Mr. Nyamitwe peee!

  8. Jereve

    Il se moque du monde celui qui pense que ces grandes personnalités – Mkapa, Magufuli, Museveni et les autres médiateurs- ont été mandatées pour encourager le dialogue, plutôt le monologue, entre Nkurunziza et Pierre.

  9. « Une délégation burundaise de haut niveau chez Magufuli et Mkapa. » Haut ou bas, le niveau de la délégation était à la mesure du niveau du message. Quant à l’envoyé Américain, il doit maîtriser la Région des Grands Lacs et l’Afrique de l’Est! Mon Dieu, il circule! Au bout de sa mission il sera appelé « Spécialiste de la région » peu importe ce qu’il aura fait.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Université du Burundi, le flambeau risque de s’éteindre

« Il a été blessé grièvement au niveau du visage et du cou autour de la gorge. Il a aussi subi des coups dans le dos ». Un étudiant décrit la torture vécue par son camarade de classe. Emile Nduwimana (…)

Online Users

Total 1 045 users online