Mardi 21 septembre 2021

Sécurité

Un incendie à la prison centrale de Gitega

21/08/2021 Commentaires fermés sur Un incendie à la prison centrale de Gitega
Un incendie à la prison centrale de Gitega
Une fumée se dégageant de la prison centrale de Gitega

Ce samedi 21 août, un incendie dû à un court-circuit s’est déclaré dans la prison centrale de Gitega. Pas de dégâts humains à déplorer selon la police.

Vers 9h, les locataires de la prison centrale de Gitega ont été alertés par une fumée qui se dégageait. Des flammes ont attaqué le hangar numéro 3 dans la partie réservée aux hommes.

Au vu de la fumée, c’était le sauve-qui-peut en débandade vers la cour intérieure. « La situation était grave. Nous avions peur d’être consumés par les flammes d’une intensité inestimable. Des matelas, et des habits des prisonniers sont partis en fumée », déplore un des prisonniers qui a perdu tous ses biens.

Selon des sources internes, un camion extincteur a été dépêché sur place. Des agents de la protection civile aidés par des prisonniers se sont activés pour maîtriser les flammes afin d’épargner les autres hangars.

D’autres prisonniers ont tenté de mettre leur matériel à l’abri. Un travail très difficile pour eux. Mais petit à petit, les flammes ont perdu leur ampleur. « Aucun mort ni blessé », affirment des sources policières.

La cause de cet incendie serait due à court-circuit dans les installations de la Regideso. « La veille, il y avait coupure d’électricité dans la prison centrale de Gitega due au court-circuit sur les compteurs. Le courant est revenu ce matin avec une surintensité provoquant ainsi l’incendie. Des fils conducteurs d’électricité ont été attaqués par des flammes», racontent un des témoins.

A 10h 30, le ministère ayant la sécurité publique dans ses attributions a annoncé sur son compte tweeter avoir maîtrisé cet incendie. « Incendie maîtrisé par la police dans le hangar numéro 3 de la prison centrale de Gitega. Il était dû à un court-circuit survenu ce matin. Pas de dégâts humains, quelques dégâts matériels constatés ».

Ce vendredi 20 août, un kiosque des pièces de rechange pour motos au quartier Swahili, dans la ville de Gitega, est parti en fumée à cause d’un court-circuit. Les flammes ont été maîtrisées avant que d’autres boutiques ne soient touchées.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 153 users online