Politique

La Société civile lance la campagne “Ne touchez pas au consensus d’Arusha !”

Le message de la campagne, porté par 519 associations, est résumé par le président du Forsc : “Nous sommes contre la pratique du gouvernement de vouloir changer la Constitution sans une large consultation des acteurs de la vie publique, y compris la société civile.”

Conférence de presse Société civile ©Iwacu
Conférence de presse Société civile ©Iwacu

Pour la société civile, « changer la Constitution, même après un référendum serait synonyme d’enterrer l’Accord d’Arusha dont elle est l’émanation directe. » A titre illustratif, le président du FORSC, Vital Nshimirimana, dit que si la Constitution est modifiée, le président Nkurunziza pourrait briguer plus de mandats que n’en prévoit l’Accord d’Arusha. Pire encore, continue-t-il, si les lois sont votées par une majorité simple comme le propose le projet de la nouvelle Constitution, il y a risque que des lois discriminatoires et même génocidaires passent comme une lettre à la poste. Car, à son sens, la majorité simple au parlement peut se confondre avec la majorité ethnique. Cet activiste des droits de l’Homme a aussi martelé qu’Arusha ne stipule pas que les anciens chefs d’Etat qui ont le statut de sénateur à vie soient exclus du vote politique et des débats.
Vital Nshimirimana suggère qu’ « un débat préalable sur le principe et les modalités de la révision de la Constitution de la République du Burundi est absolument nécessaire afin d’avoir une Constitution consensuelle qui rassure tous les citoyens et ne contenant aucune spéculation de quelque nature que ce soit. »

Enfin, la feuille de route entre partis politiques convenue en mars 2013 pose comme date butoir pour la promulgation de la nouvelle Constitution et du nouveau Code électoral le 31 décembre 2013. Selon le président du FORSC, la justification officielle qui laisse croire à l’opinion que la révision de la Constitution est guidée par le souci du respect de la feuille de route n’est pas fondée. Il soutient que « le peuple burundais ne tire aucun avantage dans des textes de lois adoptés à la hâte. Au lieu d’apporter une réponse aux problèmes, ils ne feraient qu’en créer de nouveau. »

Forum des lecteurs d'Iwacu

27 réactions
  1. Wokubesha pierre

    “Ubwiriza uwudya nguransaba”, izo societés civiles ziriko zizira kuvugira ahero ivyo benshi batinya kuvuga Kubera iterabwoba ryiyintwaro ya Machiavel. Kandi ngo ut-inkoko ntuta ico yabitse, bitebe bitebuke imvugakuri nabavugira inda Imana izotinda ibagaragaze kuko ngo ntakinyegejwe kitazoja ahabona.

  2. Wokubesha pierre

    Ubwo wewe wiyita Burihabwa ntaco upfana n-umushikiranganji Nduwimana ? Urubahuka ugatuka ishirahamwe rivugira abanyagihugu batagira ikibavugira ngo n-umugambwe ! Niwewe wenye na Nduwimana mutabona yuko abo twatoye ngobatuvugire bitagikunda ko bavugana indya mu kanwa. Wewe nabo musangiye imigambi igayitse yukuzivya imvugakuri, Imana yopfuma ibagira ibiragi gushika kuri wamunsi wurubanza aho nibiragi bizoca bivuga kugira vyisigure ingene vyasahuye mugacerere vyitwaza uburagi.

  3. Kayondi

    Yangwano yanyuma abavugiswa bavuze iriko iregereza ,ingwano izohitana abategetsi benshi mu gihugu mu mwanya muto,ndayibona irashitse,kandi ngo munyuma zaho ngo uburundi buzoca buja mu mahoro ntangere,erega igihugu cishwe nabo bantu que je considère comme la force du mal,les dd et les ipronistes.

  4. Kabaza I

    Il n’y a qu,un seul Accord d’Arusha. Il n,est ni une charte de l,unité ni un arrangement entre politiciens. C’est un traité de paix entre Hutu et Tutsi, avec des balises politico-securitaires intouchables (malgré leur relative imperfection). N’ayons pas peur des mots: trivialiser ces acquis n’est pas dans l,agenda immediat des Tutsi. Le chemin est encore long. Aux idealistes de debattre des constitutions solides.

  5. Uwubizi

    @Patience
    Uvuze ukuri nk’ukurima aho ugize ngo”Umuntu ngo iyo akize isemu yibagira icamwirukana”

    Aka kanya vraiment baribagiye ko ata n’ intambara y’ igisoda batsinze? Bibagiye ko muri abo bazisanga mu batakiri protégés na constitution harimwo 50% ya FDN na pourcentage y’ igipolisi ntazi ?
    Je mumbabarire ariko binyibukije ikosa bakuru b’ abo ba DD aribo FRODEBU bakoze muri 93 kandi bari baronse uburyo busesuye bwo gukora ico bashaka ku gisoda c’ ico gihe!!! Muti gute?
    Igihe abasoda bica Ndadaye n’ abagenzi biwe, nk’ iyo Frodebu ija kuba ifise de vrais hommes politiques igaca yirinda kwica abatutsi ibasanze ku misozi iwabo(Génocide) ahubwo ikereka amakungu ko idashobora gutwara n’ igisoda cari kimeze kurya, vyari biheze. Bari kuzorongora uburundi na mpaka! Ariko kubera ubuhumyi muri politique burimwo urwanko n’ amacakubiri, umugambwe wabo waciye utegerezwa gusangira ubutegetsi na les putschistes kuko nabo baciye bitwa les génocidaires imbere y’ ayo makungu.
    Ubu naho aba DD bari baronse umwanya mwiza wo kurongora igihugu, none kubera ubujuju n’ ubukunzi bw’ amaronko n’ ivyubahiro, urwanko, etc, nabo nyene bazoca babura vyose bitebe bitebuke, kuko hazoba hasigaye gukoresha inguvu kuko inzira zose basa n’ abariko barazizibira. Ndazi ko hariho IMPUMYI ziri passionés zica zinyishura ngo” indwano muzoyitangurira mu rugo iwanyu irangirire aho nyene”, canke ngo” iyo ndwano iri mu mitwe yanyu izoherera aho nyene”.
    Ariko nongere ngerageze kurota ko Nkurunziza azisubirako.

  6. jac sentore

    Les accords d’Arusha?

    Accords entre qui et qui?
    Je ne crois pas que ces accords servent à garantir l’unité des Barundis. Ces accords ne sont pas entre les tutsis et les hutus mais entre les signataires; certains oportinistes tutsis et hutus qui en ont profité (et qui continuent) au détriment des Barundis.
    Il faut plutôt une constitution solide qui garantit la paix, la justice et la liberté à toute personne qui vit au Burundi. Une constitution qui définit bien le pouvoir et le peuple. Notre constitution et pas celle des partis politique!

  7. Sagesse

    Ceux qui qui pesnent qu’ils sont “fort politiquement” aujourd’hui peuvent se retrouver affaiblis demain. Le forcing DD a des limites, exclure toutes les forces politiques en changeant la constitution dans le but de satisafaire Nkurunziza peut avoir des consequences graves: les perdants seronts tous les Burundais. Veut-on un Burundi ou un seul parti politique/homme domine tout? Iyumvire mu DD usoma….

  8. Patience

    Chers compatriotes;
    Umuntu ngo iyo akize isemu yibagira icamwirukana. Nashaka nsabe aba canke bariya ngo tureke gushigikira ikintu cose cosubiza igihugu mw’ihumbi. Uno munsi hoba ingwano mu burundi twese ntaco vyotwungura, umunsi hoba amaraso aseseka uko vyoba bije kwose ntanumwe vyungura.
    Kubera iki abarundi twibagira ningonga.Ngo have nanje ndahicare,sinibaza ko umuntu ariko agira ibintu gihutihuti muguishaka guhindura amasezerano ya Arusha atanakanya karahaca akunda uburundi n’abarundi. Ibi nivyo vyatumye abarundi isinzi bapfa abandi bakangazwa,kwima ijambo abandi,kwigira umuhinga muguhindura ibi canke biriya,mukurondera ubutegetsi kunguvu. Bamwe bacisha mu ma coup d’etat ubu naho ni amatora arimwo iterabwoba.Akarorero,Busokoza yaraye atowe mwiterabwoba ritagira ingene ringana.Mwibaza ko bizodushikana hehe? Ntaneza irimwo ndabivuze ndabisubire. Aba batwara bakwiye kwitonda bagashiramwo ubwenge muvyo bariko barapanga. Kuko bitekurutse twese ntanumwe bizosiga.
    Mugori amahoro.

  9. lousa ncuti

    juste un clin d’oel pour ce gouvernement ygirizwa amabi menshi yiyumvira ko kuguma kubutegetsi ari bwo buryo bwokwikingira haba nintete mubushatse numwongerez muri yo constitution amategeko abakingira à vie sinon muzoba mwongereje akabi mukaga kandi nabandi barashizho amategeko abakingira naho kuguma kubutegetsi ivyo bisa nibitagikunda dans le monde entier Willy nyamitwe ko wahora ukerebuka mwirempetanya reba ingene mwongerezamwo amategeko mais kurihindura ….A bon entendeur Salut!

  10. Kabaza I

    @Uwakera
    1. La Constitution burundaise emane d,un Traité de Paix (et le Burundi n,est pas unique–les vieilles democraties se sont bâties ainsi, au terme de conflits internes –cfr constitution americaine, francaise, etc). C’est ainsi qu’il faut interpreter la primauté des chartes et traités sur les constitutions qui en emanent (meme votées par le peuple).
    2. Arusha est un Traité de Paix entre deux protagonistes (l,expression originale): les Hutu et les Tutsi. On ne soumet pas un Traité de paix a un vote parlementaire ou referendaire. C,est un non-sens politique. Un forcing ouvrirait la voie a un nouveau conflit. Pensez-y sereinement.
    3. Les Tutsi et les Hutu pro-Arusha n’accepteront pas que le CNDD-FDD viole un Accord de Paix dont il n’est par ailleurs pas SIGNATAIRE. Ce serait de l,escroquerie politique.

  11. Karangwa

    Si mwebwe nivyo mwonkejwe. None tuvuganye ukuri, ko mbona n’abandika ku ngurukana bumenyi data twigira ngo turazi ibifaransa ivyo twandika ari agahabwa muri urwo rurimi aho simvuze kumenya gusesengura ivyiyumviro tuba turiko turashikiriza, ni sogkuru Serwenda azomenya iryo bwirizwa shingiro ry’anditse mugifaransa?
    Tweho burya ko twihuta kuvuga turazi ibirimwo.
    Ibidandazwa vyaragwiriye aho novuga
    ibitenge
    ubuhanga
    yezu canke yesu
    abanyagihugu
    ….
    Kanura bene data mureke gusaazwa n’ubusa

  12. Uwakera

    Tu parles de différence de statuts? Ok. Et où est donc la différence d’actes et de paroles?

  13. Moi

    None rero utwo tigwi , amajana angahe baruta plus de 8000000 zabaruni .igihugu ni abanyagihugu sicabo pa politiques biyita société civile

  14. Moi

    Pas du tou ,société civile ntikora politique .bagomba kwaka ijambo abanyagihugu!!!nibacire birarura. Fini l époque des sans echequ

  15. Didier

    Quels sont ces burundais qui les suivent de près que tu parles Mr. Burihabwa? Peut être toi et ta famille. Pourquoi tu veux associer ces sociétés civiles et les partis politiques? Tu sais très bien que leurs statuts se diffèrent bien des ceux des parties politiques. D’ailleurs ceux qui sont dans les sociétés civiles sont des burundais comme tous les autres, ils sont régis par les mêmes textes de loi comme tous les autres burundais, pour cela ils ont un mot à dire sur tout ce qui se passe dans le pays y compris la “constitution” du pays.

  16. Monsieur burihabwa simplifie les choses. Aba bitwa ko baduserukira ariko baserukira imigambwe yabatoye vyarabananiye, none twebwe abanyagihugu duca twibako duciye muri izi assaciation de la société civile muriko mwita imigambwe. Uko muzita kose menya ko arizo ziduserukira ko abitwa ko baduserukira vyabananiye

  17. Mahoro

    Iki gihe ni ho abashingantahe babonekera kuko biragoye igihugu kirashobora kugwa mu kaga. Gerageza ntibahindure ibwirizwa nshingiro ata mwumvikano. None bashaka kusubiza igihugu mu ngwano! Umukuru w igihugu bariko baramuhanura nabi, n asezere ashimirwe canke agayirwe ivyo yaranguye. Gerageza abarundi ntidusubire guta izacu, duturatuza,….

  18. Uwakera

    Ne touchez pas à la Bible!

  19. Uwakera

    « changer la Constitution, même après un référendum serait synonyme d’enterrer l’Accord d’Arusha dont elle est l’émanation directe. »

    Je ne sais pas si nous avons la même compréhension de cette phrase, mais, pour moi, c’est du scandale. Se moquer du peuple jusqu’à lui dénier le droit absolu au vote est du ressort de l’esclavage où certaines gens se croyaient supérieurs aux autres. Ceci veut dire que l’expression du peuple ne compte pas, plutôt l’expression de ces personnes qui créent une pléthore d’associations pour prétendre par après être des militants des droits du peuple, ce même peuple dont ils refusent tout droit. Quel paradoxe?

    La société politique…euh, plutôt civile (pardon) devrait cesser de saboter la vie de tout un pays pour les intérêts des étrangers dont le rêve n’est que l’effondrement de la marche sur place de nos économies pauvres.

  20. king James

    Ngo, “les anciens chefs d’Etat qui ont le statut de sénateur à vie soient exclus du vote politique et des débats” Ubwo ni ubwoba bw´aba DD kuri mutama Domitien na mze Buyoya! Abo bagabo nibo tubaza ivya Arusha canecane i vyerekeye i mandats za Peter 2 qui prennent fin avec 2015 absolumanent! Sinon mutaona probleme apo Burundi nawambiya!!!

  21. Burihabwa

    Je conseillerais au Président du FORSC de proposer que son organisation change en parti politique officiel au lieu de se prévaloir la qualité d’une société civile qui ne se trouve que sur le papier. Dans tous les cas les burundais les suivent de près et n’ont plus de confusions quant à la raison réelle de l’existance de cette organisation politique.

  22. Ndayongeje Jonas

    Les chiens aboient mais la caravane passe. Tel est le dicton.
    Cette fois-ci la caravane passera difficilement ou si elle passait elle n’irait pas tres loin.
    Le contexte de tension dans l’EAC n’y facilite rien. Et surtout ceux qui dirigeaient l’Initiative Regionale pour la Paix et la Reconciliation nous boudent deja dans leur reunions strategiques.
    Il faut bien s’armer avant le combat!

  23. Gondwanais Lamda

    Bon courage à la société civile . Je vous soutiens parce qu’il y a danger de faire sombrer le pays dans une nouvelle crise juste pour satisfaire l’appétit de certains qui veulent rester aux commandes toute l’éternité. Rappelez vous après les premiers 18 mois de transition, Buyoya a voulu forcer pour prolonger en vain. Après Buyoya, Ndayizeye a essayé aussi de rester sans succès. Nkurunziza aussi voudrait rester c’est claire mais il peut aussi échouer comme ses deux prédécesseurs comme il peu être un véritable homme d’Etat et partir en toute dignité et ne pas briguer un troisième mandat. Je me permet de rêver…..

  24. jeunesse

    tura bashigikiye, on est derrière vous, komera ne touch pas, dont touch. il y a risque que des lois discriminatoires et même génocidaires passent comme une lettre à la poste. Car, à son sens, la majorité simple au parlement peut se confondre avec la majorité ethnique. etat donne que les jeunes sont toujours manipulable et la population des enalphabet il y a toujour un danger

  25. FNL ramba

    Celui qui veut fermer Arusha veut fermer le développement. Ntakibi ino reta itadukorera! Ehe na Rwasa wacu amabi bamukorera, ni murabe na ADC ingene iburabujwe! Ni hatari ivyo Nkurumbi Pierre arik akorera igihugu cacu!

  26. Kabuto

    Cher Emery, qu’est ce que la vie du citoyen Lamda pour vous. Et pour le reste je n’en dis rien, il suffit d’ouvrir la bouche, plutôt de taper une lettre pour se rendre compte que les blessures sont encore fraîches lesquelles blessures inhibent tout raisonnement rationnel.

  27. Emery

    Ou se trouve la relation de cet appel avec la vie d un citoyen lambda! FORSC nihebe ibe umugambwe bareke kwihisha inyuma yudishirahamwe amajana (Utwuzukuru twa G10)!! . Ces presidents (senateus a vie) doivent quitter car s’ils continuent a occuper ces places ils refusent aux jeunes qui peuvent servir le pays dans ces meme capacites!! Mais que ces politicins(DD) n’en profitent pour injecter leur agenda!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a annoncé aux hauts responsables du ministère la tolérance zéro à quiconque se rendra coupable de la corruption et de la criminalité, priorité du gouvernement. Il a aussitôt joint l’acte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 194 users online