Samedi 20 juillet 2024

Politique

Revue de la presse régionale

29/07/2023 Commentaires fermés sur Revue de la presse régionale
Revue de la presse régionale
Vincent Karega, désigné ambassadeur du Rwanda en Belgique, a été rejeté par les autorités belges

Dans l’actualité de cette semaine dans la région est-africaine, on note, entre autres, le rejet par la Belgique de l’ambassadeur désigné du Rwanda, la résurgence de la Covid-19 en Ouganda et la vaccination de plus de 23 millions d’enfants contre la polio en RDC. Le piratage d’un portail en ligne des services du gouvernement kényan a aussi marqué l’actualité.

La Belgique rejette Vincent Karega, l’ambassadeur désigné du Rwanda

Vincent Karega devait prendre ses fonctions d’ambassadeur du Rwanda en Belgique après sa nomination par le président Paul Kagame en mars dernier, en remplacement de Dieudonné Sebashongore. Mais après quatre mois de suspense, la Belgique l’a rejeté, marquant un tournant dans les relations diplomatiques entre les deux pays liés par une histoire coloniale, écrit The East African.

La porte-parole du gouvernement rwandais, Yolande Makolo, a qualifié la décision de « regrettable », ajoutant que le gouvernement belge « semble avoir capitulé face aux pressions du gouvernement de la RDC et à la propagande d’organisations et d’activistes négationnistes, par l’intermédiaire desquels ils ont décidé de divulguer la décision ».

Bien que Bruxelles n’ait pas encore commenté publiquement la question, il est accusé d’avoir divulgué sa décision à Jambo News, une publication dirigée par des exilés rwandais que Kigali accuse d’extrémisme et de négationnisme du génocide.

Vincent Karega avait été ambassadeur du Rwanda en République démocratique du Congo (RDC), mais a été rappelé en novembre 2022 alors que Kinshasa accusait le Rwanda de soutenir les rebelles du M23.

Le Rwanda remet en question la décision de la Belgique sur l’ambassadeur Vincent Karega, titre The New Times
Selon Yolande Makolo, la décision du gouvernement belge de rejeter la nomination de Vincent Karega comme ambassadeur désigné auprès du Royaume de Belgique n’augure rien de bon pour les relations bilatérales entre le Rwanda et la Belgique.

Selon The New Times, la Belgique a tenu à renforcer ses liens avec la RDC malgré les tensions persistantes entre Kinshasa et Kigali.

Le journal Politico.CD rappelle qu’en 2014, Vincent Karega avait été aussi expulsé de l’Afrique du Sud qui le soupçonnait d’avoir participé à l’attaque contre le domicile de l’ancien général rwandais Faustin Kayumba Nyamwasa ayant déjà survécu à deux tentatives d’assassinat depuis qu’il s’est réfugié à Johannesburg.

Kenya : Les visas accordés à l’arrivée après le piratage du système en ligne de l’Etat

Le Kenya a annoncé, ce 27 juillet, qu’il accordera des visas à l’arrivée à tous les voyageurs, après le piratage d’une plateforme de demande en ligne, rendant la plupart des services du gouvernement inaccessibles.

L’incident survenu sur le portail e-Citizen, qui fournit plus de 5 000 services gouvernementaux, y compris des visas électroniques, aurait été le résultat d’un piratage, bien que les autorités aient déclaré qu’aucune donnée n’a été perdue, écrit The East African.

Une note verbale du ministre kényan des Affaires étrangères envoyée aux missions étrangères et aux organisations internationales indique que le gouvernement acceptera la demande des visas à l’arrivée en attendant que la plate-forme soit rectifiée : « Les voyageurs recevront un visa à leur arrivée à tous les points d’entrée au Kenya. Le gouvernement souhaite également conseiller à toutes les compagnies aériennes d’embarquer des voyageurs à destination du Kenya ».

Les visas à l’arrivée pour tout le monde pourraient désormais signifier une congestion aux bureaux de l’immigration à l’aéroport, car chaque demandeur sera désormais évalué en même temps.

Le ministre kényan des Technologies de l’information et de la communication, Eliud Owalo, confirme que le portail e-Citizen du gouvernement a été attaqué par des pirates qui tentaient de le bloquer par une surcharge de demandes de données.

Un groupe se faisant appeler « Anonymous Sudan » a revendiqué la responsabilité, affirmant qu’il l’a fait pour protester contre l’ingérence présumée du Kenya dans les affaires intérieures du Soudan. Il dit avoir également ciblé les plates-formes de transfert d’argent mobile, les systèmes de banque en ligne et d’autres services électroniques comme celui de la société de services publics Kenya Power. Kenya Power et certaines banques ont alerté les clients d’un temps d’arrêt du système.

Selon The Star, e-Citizen est une plate-forme qui permet aux Kényans d’accéder aux services gouvernementaux tels que le renouvellement des permis de conduire, la demande de passeports, les services d’enregistrement des entreprises et les visas.

« Tous les systèmes et portails sous le contrôle du gouvernement du Kenya sont sécurisés », fait savoir Eliud Owalo. Et d’appeler le public à intensifier ses efforts de cybersurveillance, notant que le cyberespace du pays restera sécurisé.

Ouganda : Au moins 60 cas de Covid-19 enregistrés chaque semaine

Le ministère de la Santé a déclaré qu’au moins 60 nouveaux cas d’infections à Covid-19 sont enregistrés chaque semaine dans le pays, un nombre dix fois inférieur aux 580 signalés chaque semaine à la même période l’année dernière, écrit Daily Monitor.

« La menace de Covid-19 est toujours là, mais il n’y a pas de nouveau décès, car la plupart de la population est vaccinée. Les autres ont développé une immunité collective contre les précédentes infections de Covid-19 », a fait savoir Margaret Muhanga, ministre d’Etat chargé des soins de santé primaires, lors de la réception d’un laboratoire mobile donné par l’Union européenne, ce 26 juillet.

Selon elle, la plupart des cas sont signalés dans les districts de Kampala et de Wakiso. Les scientifiques expliquent que la surpopulation et la présence fréquente de nombreux voyageurs sont parmi les raisons pour lesquelles un nombre élevé d’infections est signalé dans cette région.

Le commissaire chargé des urgences de santé publique, Allan Muruta, a expliqué que le taux de positivité pour la Covid-19 est inférieur à 1 % en Ouganda, un chiffre qui signifie que la maladie est maîtrisée.

Selon lui, ce nouveau laboratoire mobile marque un progrès qui, selon lui, augmentera le délai d’exécution des tests de laboratoire et améliorera la réponse aux épidémies : « Auparavant, nous pouvions prélever des échantillons à l’Institut ougandais de recherche sur les virus et les résultats prenaient 2 jours, mais avec les laboratoires mobiles, vous obtenez des résultats en quelques heures ».

L’ambassadeur adjoint de l’Union européenne en Ouganda, Guillaume Chartrain, a indiqué que le laboratoire mobile est essentiel dans la préparation de l’Ouganda à répondre aux futures épidémies.

Tanzanie : l’augmentation des salaires des fonctionnaires attendue en août prochain

Le gouvernement tanzanien a confirmé que l’augmentation de salaire annuelle tant attendue pour les fonctionnaires commencera à être payée le mois prochain. La présidente Samia Suluhu Hassan avait annoncé l’augmentation de salaire lors de la célébration de la fête du travail, le 1er mai dernier, révèle The Citizen.

« Nous commencerons à payer de nouveaux salaires en août, et nous paierons aussi les arriérés », indique George Simbachawene, ministre d’Etat à la présidence chargé de la Fonction Publique et de la Bonne Gouvernance.

Le non-paiement des nouveaux salaires avec ce mois de juillet a entraîné des plaintes de la part de certains fonctionnaires de tout le pays qui attendaient que cela commence avec l’exercice budgétaire 2023-2024.

Le gouvernement de Zanzibar, une île faisant partie de la République unie de la Tanzanie, a décidé d’augmenter le salaire minimum des fonctionnaires à 19 % avec l’exercice budgétaire 2023-2024.

Il a payé 1,8 milliard de shillings d’arriérés aux fonctionnaires et 4,9 milliards de shillings supplémentaires aux fournisseurs et sous-traitants.

En outre, le gouvernement de Zanzibar prévoit d’embaucher 5 639 nouveaux employés dans les secteurs de la santé, de l’éducation et autres au cours de l’actuel exercice budgétaire et une somme de 24,6 milliards de shillings est disponible pour couvrir les coûts associés aux nouveaux emplois.

RDC : Plus de 23 millions d’enfants de moins de 5 ans à vacciner contre la polio

Plus de 23 millions d’enfants de cinq seront vaccinés contre la poliomyélite en RDC

Plus de 23 millions d’enfants de moins de 5 ans recevront deux gouttes de vaccin oral afin de renforcer leur immunité et celle de toute la communauté. Les équipes de vaccination iront de porte à porte dans le but d’atteindre tous les enfants.

D’après l’UNICEF, cette réponse vaccinale couvre 519 zones de santé du pays et se déroule en deux blocs. Le premier bloc, prévu du 27 au 29 juillet, cible plus de 9 millions d’enfants localisés dans 11 provinces du pays et le deuxième bloc, prévu du 10 au 12 août, cible plus de 14 millions d’enfants localisés dans 15 provinces, soit une cible totale de plus de 23 millions d’enfants de moins de cinq ans.

Selon Actualité.CD, la situation épidémiologique de la poliomyélite en RDC demeure préoccupante avec une circulation de souches du poliovirus et une extension internationale de l’épidémie en République du Congo, en République Centrafricaine, au Burundi, au Botswana et en Zambie. La RDC seule a notifié environ 50 % de toutes les souches du poliovirus de la région africaine en 2022.

En plus du refus persistant de la vaccination au sein de certaines communautés, de nombreux enfants accèdent difficilement les services de santé en raison notamment de l’insécurité qui prévaut à l’est du pays et qui génère des mouvements de populations.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

L’interdiction de Sapor fait débat

Le chef est une figure singulière dans notre société. Son autorité est principalement exercée par la parole – Ijambo. Dans notre tradition, la parole est respectée, et celle du chef, en particulier celle du Chef de l’Etat, est presque sacrée. (…)

Online Users

Total 2 939 users online