EN

Société

Nyabugete/ Une descente de la CNTB qui fâche

07/10/2020 Emery Kwizera Commentaires fermés sur Nyabugete/ Une descente de la CNTB qui fâche
Nyabugete/ Une descente de la  CNTB qui fâche
Une partie du quartier Nyabugete dont la CNTB veut faire une enquête sur sa domanialité

Une réunion de la Commission nationale des Terres et autres Biens (CNTB) avec les propriétaires des parcelles de Nyabugete en zone Kanyosha de la mairie de Bujumbura, prévue ce mardi 6 octobre 2020, s’est terminée en queue de poisson. La CNTB voulait faire une enquête sur la domanialité ou la non-domanialité des parcelles du quartier Nyabugete. « Des questions ont été posées au président de la CNTB mais il n’a pas trouvé de réponses », indique un participant. Malgré sa présence, le président de la CNTB, Félicien Nduwuburundi, soutenait qu’il s’agissait d’une descente de la délégation provinciale.

Lors de cette réunion, qui n’a pas duré longtemps, les participants ont été très critiques à l’égard de cette descente de la CNTB. Selon eux, elle n’a pas respecté la loi sur la CNTB. « L’article 13 de cette loi stipule que lors de ses descentes, la délégation provinciale s’adjoint d’un représentant communal, de deux membres du conseil communal et deux membres du Conseil de colline. Or, aucune de ces personnes n’était présente. »

Des questions fusaient de partout. « Pourquoi l’administration à la base n’a pas été informée ? Il y a un agenda caché. » Constatant ces inquiétudes, le président de la CNTB a tenté de temporiser : « Qui vous a trompés ? La CNTB n’a aucune intention de vous spolier vos terres. » Un brin en colère, il a reporté la rencontre sine die.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19. L’heure est grave

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Covid-19. L’heure est grave

« 41 nouveaux cas positifs ont été notifiés sur 1 242 tests réalisés, soit un taux de positivité de 3,3 %. Parmi ces cas, 35 sont de transmission locale, soit 85,37 % et 6 cas importés, soit 14,63 %. Ce (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 149 users online