Vendredi 24 mai 2024

Politique

M. Evariste Ndayishimiye a prêté serment

18/06/2020 Commentaires fermés sur M. Evariste Ndayishimiye a prêté serment
M. Evariste Ndayishimiye a prêté serment
Les religieux bénissent celui qui va diriger le Burundi pendant les 7 ans à venir

C’est vers 11h20 que le président de la République élu a fait son apparition au stade Ingoma de Gitega, capitale politique du Burundi. Plusieurs dignitaires sont également présents, le Premier-vice-président Gaston Sindimwo, le Deuxième vice-président, Dr Joseph Butore, les deux présidents des chambres du Parlement, l’Ombudsman et les ministres, tous sont sur place pour assister à la prestation de serment du Général-Major récemment proclamé président de la République.

Tous les candidats malheureux à la présidentielle, excepté Agathon Rwasa, sont présents dans la tribune d’honneur. L’ancien président Domitien Ndayizeye, l’ancien président de l’Assemblée nationale, Léonce Ngendakumana, les indépendants Dieudonné Nahimana et Francis Rohero.

Parmi les invités étrangers, signalons  une forte délégation tanzanienne. En plus du vice-président qui a représenté le président Magufuli, l’ancien dirigeant tanzanien, Jakaya Mrisho Kikwete est aussi au stade Ingoma. Certains pays amis du Burundi notamment l’Egypte, le Kenya, la Guinée Equatoriale, le Congo Brazzaville et le Gabon étaient représentés par des envoyés spéciaux.

Une absence remarquée :  celle de la veuve du président Nkurunziza, décédé le 8 juin suite à l’arrêt cardiaque selon le communiqué officiel du gouvernement et qui n’a pas encore été inhumé.

Les huit évêques de la Conférence des évêques catholiques du Burundi (Cecab) assistent à l’investiture du président de la République. Mgr Joachim Ntahondereye, président de la Cecab a remercié le Seigneur d’avoir donné au Burundi le président Pierre Nkurunziza.

En costume col Mao, M. Evariste Ndayishimiye a prêté serment vers 12h20, la main droite levée et la main gauche tenant les drapeaux national et de l’Unité nationale. Après, il a reçu les symboles de la République et a passé les troupes en revue.  Pour marquer le changement à la tête de l’Etat, il y a eu une salve de 21 coups de canons sous les applaudissements de la foule. Cependant, certaines personnes présentes au Stade Ingoma ont perdu connaissance et ont été vite évacués par la Croix-Rouge.

Dans son discours, l’archevêque de Gitega, Simon Ntamwana, a demandé au nouveau président de laisser les réfugiés rentrer et favoriser les bonnes relations avec la communauté internationale.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La vie chère de plus en plus chère

Les incompréhensions sont profondes. La hausse constante des prix dans le panier de la ménagère devient un sujet de préoccupation majeure pour de nombreuses familles. Les consommateurs voient et décrient l’augmentation exponentielle des prix. La plainte retentit de toutes parts. (…)

Online Users

Total 4 453 users online