EN

Société

Kirundo/Abandon scolaire : Des chiffres alarmants

30/12/2018 Pierre Emmanuel Ngendakumana Commentaires fermés sur Kirundo/Abandon scolaire : Des chiffres alarmants
Kirundo/Abandon scolaire : Des chiffres alarmants
Gérard Ngarukiyinka : « Certains enfants sont venus s’inscrire à l’école pour bénéficier de la nourriture de la cantine scolaire.»

L’année dernière, sur près de 280000 cas d’abandons scolaires, 21.000 sont enregistrés à Kirundo. C’est la province la plus touchée. La pauvreté est mise en cause.

Parents et responsables des écoles de Kirundo soutiennent que la pauvreté est l’une des principales causes des abandons scolaires. Cette province du nord du pays est la plus touchée par ce phénomène.
Gordien Sirabahenda, directeur de l’enseignement dans la commune de Busoni, signale que les trois premières ECOFO à enregistrer un nombre élevé d’abandons scolaires sont de cette commune.

Gérard Ngarukiyinka, directeur de l’ECOFO Kibonde, la première à enregistrer un effectif élevé d’abandons scolaires dans la commune de Busoni pour l’année scolaire 2017-2018, évoque la faim comme cause principale : «J’ai constaté que certains enfants sont venus s’inscrire à l’école pour bénéficier de la nourriture de la cantine scolaire. Comme elle fonctionnait mal, ceux qui étaient venus juste pour manger ont abandonné massivement.» Ainsi, sur 647 élèves inscrits en première année, 222 ont abandonné pendant l’année scolaire 2017-2018. «Durant cette même année scolaire, l’ECOFO Kibonde comptait 2294 élèves inscrits. 549 ont abandonné, dont 222 de la première année ».

M. Ngarukiyinka évoque aussi l’ignorance des parents : «Il y’a des parents qui n’encouragent pas leurs enfants à aimer les études parce qu’ils ne savent pas les bienfaits de l’école.»

Jacqueline Mukamwezi, 53 ans, une habitante de la zone Gisagara dans la commune de Busoni, confie que trois de ses enfants ont abandonné l’école. « Comme la situation financière n’était pas bonne, j’ai demandé à mes enfants d’abandonner l’école pour chercher de l’argent afin de subvenir aux besoins de toute la famille ». Et de préciser ’ : « Avant la détérioration des relations entre le Burundi et le Rwanda, nos enfants abandonnaient les écoles pour chercher du travail au Rwanda. Mails ils n’y vont plus, ces jours-ci. Ils préfèrent aller pêcher dans le lac Cohoha pour survivre ».
Un autre parent, un habitant du centre de la commune de Busoni, dira que les enfants de la localité de Kibonde abandonnent l’école pour gagner un peu d’argent. « Certains s’adonnent à l’extraction des minerais, » précise-t-il.

Des abandons qui mobilisent le gouvernement

Juma Edouard : « Une stratégie sera dégagée afin de rabaisser de manière significative les taux d’abandons scolaires.»

La commune de Busoni est la plus touchée par ce phénomène dans la province de Kirundo. « Les trois premières ECOFO à avoir enregistré le plus de cas sont situées dans cette commune ».
Le ministère de l’Education a organisé, du 17 au 22 décembre 2018, une campagne de lutte contre les abandons scolaires et les grossesses en milieu scolaire au niveau national.

« Le gouvernement ne supporte pas qu’il y ait des enfants qui se fassent inscrire en septembre pour quitter l’école, deux mois plus tard, comme on est entrain de le constater. Nous lançons une campagne de sensibilisation, mais surtout d’échanges sur les stratégies pour réduire sensiblement ces abandons scolaires », a martelé Edouard Juma, porte-parole du ministère de l’Education.

Ce cadre du ministère évoque, entre autres causes de ces abandons scolaires, les grossesses non désirées en milieu scolaire, le faible niveau de revenu des parents et le traumatisme infligé par certains enseignants à des élèves, les poussant à abandonner l’école.

« Nous espérons que les résultats après le parcours de toutes les provinces permettront de dégager une stratégie qui permettra de rabaisser de manière significative les taux d’abandon scolaire », conclut-il.

 

Cas d’abandon scolaire dans la province de Kirundo

Année Scolaire DCEFTP Garçons Filles Total
2017-2018 BUSONI 2648 2363 5011
  BUGABIRA 2317 2213 4530
KIRUNDO 1757 1580 3367
VUMBI 1509 1757 3266
BWAMBARANGWE 1060 1021 2081
NTEGA 995 839 1834
GITOBE 876 845 1721
Total/DPEFTP   11162 10618 21810
  Source : Direction Provinciale de l’Education de Kirundo.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Traduire les paroles en actes

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Traduire les paroles en actes

A Karusi lors de la clôture de la semaine dédiée aux héros de la lutte pour la paix et la démocratie, le Président a encore déclaré la guerre à la corruption : « Nous n’allons en aucun cas tolérer les (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 286 users online