Politique

Kamenge : menotté pour avoir refusé de cotiser pour le Cndd-Fdd

Barthelemy Kayobotse habitant le quartier Gituro en commune urbaine de Kamenge, a passé la nuit du 12 août menotté pour avoir refusé de verser 500 Fbu à un chef des Imbonerakure.

Barthelemy Kayobotse a passé la nuit du 12 août menotté pour avoir refusé de verser 500 Fbu à un chef des Imbonerakure ©Iwacu
Barthelemy Kayobotse a passé la nuit du 12 août menotté pour avoir refusé de verser 500 Fbu à un chef des Imbonerakure ©Iwacu

Les faits remontent à la nuit de mardi 12 août 2014 vers 20h. La victime confie être rentrée chez elle lorsqu’elle est tombé sur Eric Ntunzwenimana, chef des Imbonerakure dans cette localité : « Il avait un carnet et m’a intimé l’ordre de donner la somme de 500 Fbu pour le compte du Cndd-Fdd. »
Barthelemy Kayobotse, la cinquantaine, refuse non pas parce qu’il ne soutient pas l’idée de contribuer pour le parti au pouvoir, souligne-t-il, mais parce qu’il trouve anormal que de l’argent soit collecté la nuit.
S’en suit une altercation et un échange verbal assez musclé. Eric Ntunzwenimana sort des menottes pour ligoter la victime. « Il m’a d’abord menotté un bras et j’ai pris la fuite au moment où il voulait menotter l’autre. »

Barthelemy Kayobotse indique qu’il a passé toute la nuit avec des menottes et a refusé qu’elles lui soient enlevées avant l’arrivée des journalistes. Contacté, Damien Baseka, administrateur communal de Kamenge, condamne l’acte et estime que son chauffeur doit être puni conformément à la loi. Et de conclure que lui-même a donné sa contribution de son propre gré tout en étant du parti au pouvoir.
Les habitants de Gituro affirment que jusqu’ à présent le chauffeur ne fait l’objet d’aucune poursuite judiciaire. Quant à Barthelemy Kayobotse, il demande d’être indemnisé pour les sévisses corporelles dont il a été victime.

Forum des lecteurs d'Iwacu

12 réactions
  1. Jamahaar

    Hari ururirimbo rwavuga mu myaka iheze ngo:”Ikori ryaraciwe,zana amagi n’amasoro vyarakuwe, ikimoko ccaraciwe,ubugabire n’ubugererwa vyarakuwe,…Barundi twarikukiye koko!”None umuntu yumvirije ivyo biriko birakorwa mu gihugu abantu bafatwa bagapfungwa kubera batarishe isoro ry’umugambwe uri kubutegetsi, CNDD-FDD, umenga aho kwikukira, igihugu n’abanyagihugu vyasubiye mu buja.Igisigaye n’ukuvira hasi rimwe bakiyamiriza iyo ntwaro y’agacinyizo kuko ntagusubira inyuma nk’ibirenge aho gutera uja imbere, ukishira ukizana mu twawe kandi ukarya ivyo wimbuye wabiriye akuya ata nkomanzi n’igitsure, ugaha ko uwo usahaka ata gahato.

  2. Musinga bi

    jewe ndifuza kumenya abantu nka ba Musinga bakunda umugambwe ico bavyibazako.

  3. antiDDisme

    La chicotte par le colon
    parce qu’on ne lui donnait
    pas des œufs et du beurre
    faisant mal physiquement
    et moralement. Quand la
    même chicotte est donnée
    pas un compatriote, en ce
    21ème siècle, cela fait
    plus mal. Comme s’ils
    n’ont pas assez avec la
    corruption, il faut de l’impôt
    “ikori ry’umutwe”. Voilà le
    système DD.
    Je demande à des historiens de chercher à définir le système de gouvernement actuel au Burundi. Car celui qui peut penser que le système CNDD FDD est démocratique se trompe à 100%.
    Il faut trouver un autre nom. Je propose une ” Dictature démocratique.

  4. Aho nakagendeye intwaro yagacinyizo kubasangiye igihugu!! kanatsinda nta ntwaro nyabanyeshamba bagenda nanuka amaraso!!! bimbe bigera kuko ejo buraca bugacana ayandi!!

  5. Mahoro

    Ce chauffeur doit être de la 1ère promotion de KIRIBA ONDES!

  6. Asifiwe

    Uwo mugambwe CNDD-FDD urakwiye gutohoza neza ko reellement bamwe mu banywanyi bawo batariko barawu ” boyikota”. Franchement , nta muntu akorera umugambwe yiyumvamwo ashobora kugira ibintu nk’ivyo , that’s clear there’s something hidden. Icobafasha ni uko bokwihakana bivuye inyuma abo bose bakora ako kabi kabishe babiyitirira hamwe boba bazi ko ataribo babatuma.

  7. Ntahombaye

    Abategetsi ,bari mu kiruhuko.kuko ntamuntu yiyubaha szi ko ari umurongozi w igihugu yokwemera ivyo ntihagire ico avuga.Iyo bija abo baboha abandi bibuke ko ejo nabo bazobohwa .Ntawe ikibi gihesha ubutwari atari kumusuzuguza.Mwabategetsi niba murya munywa muba heza suko mwoba mwize cane canke mufise ubwenge bwinshi cane nuko abanyagihugu ari bo babashize imbere ngo mubateze imbere mwongere mubakingire ariko muragaruka akaba arimwe mubatoteza hagutera imbere muteza imbere imifuko yanyu.

  8. Sumurenga

    Bareke bateba bazoshikirwa na wa mugani wa Barendegere. Iyo abamenyeshamakuru batahashika, abavugizi babo bari guca bavuga ko uwo muntu ayo mapingu ari ayo yivye, ahubwo ni we yari gupfungwa. Emwe bazotuvako twashishwe!

  9. kimeneke

    Ibintu biriko biraba ntabutegetsi bwigeze bubikora namicombero muramusumbije ubube gito
    Va au diable

  10. Kimoko

    La chicotte par le colon parce qu’on ne lui donnait pas des œufs et du beurre faisant mal physiquement et moralement. Quand la même chicotte est donnée pas un compatriote, en ce 21ème siècle, cela fait plus mal. Comme s’ils n’ont pas assez avec la corruption, il faut de l’impôt “ikori ry’umutwe”. Voilà le système DD. Vous n’avez pas encore vu, demain pour respirer vous devriez payer , croyez-moi. Vous donnez tout ce que vous avez ou vous mourez.
    Vive la dictature et l’exploitation et l ‘homme par l’homme. Vive l’esclavage moderne.
    Le Burundi a souhaité la libération, la voilà. Niyiri mu magi guguna. Songa mbere.

  11. uhuru

    ivyo binyibutsa igihe c,ubukoroni aho umuzungu yasaba umurundi gutanga amata na masoro, abazi kahise kacu barabizi. abarundi benshi barahunze baja ima namba kugira bahunge iyo ntwaro yumukazo. none na bene wacu bariko barakora la meme chose rugereka yakoze haraheze imyaka 52. abantu benshi bazi ko abarundi benshi ubu bahindutse abaganda bagiye gupagasa icogihe, oya bagiye bahunga iyo tax force batunva igituma bategerezwa kuyiha umuzungu. ubu naho abarundi bazohungira hehe izo tax zitozwa n,imbonera hafi. cndd-fdd irafise amahera menshi gosi, kandi nabantu bake bayirimwo barafise amahera menshi, menshi gosi kubera atari ivyi mbeshere, kubera ivyo batunze ( nka amazu, ibiduga vya mami lioni, ama business bafise hirya no hino rero nibaterere umugambwe bakamishije- aho guchura bufuni na buhoro umunyagihugu avuye gupagasa umusi wosi atashe nayo majana atanu yo kugura utudagara two kugaburira abana, kandi biriwe batanariye, biriwe bayura barindiriye nyina chanke se wabo ngo atahe barabe ko harico boshira kumunwa. birateye agahinda. uyo munyagihu ba forca guterera, mbe azo ronka iki uyo mugambwe utsinze? ico ni kibazo abanyagihugu basabwa gutanga intererano kunguvu bobaza abategetsi bari kuntwaro uno musi, hanyuma nka saba abategetsi nabo kwishura ico kibazo abanyagihugu kandi bivuye kumutima.

  12. GAKUBA Stephen

    Buyoya iyo habaye ibintu bidashimishije abantu bakidoga inyishu yari” turabateye ivyatsi.”
    Iyo ashaka kumvisha ibintu abarundi ku nguvu yavuga ngo” biragaragara”
    Ubu naho iyo habaye ibintu bidashimishije abantu bakidoga inyishu ni “ivyo dukora vyose twisunga amategeko”
    Iyo bashaka kumvisha ibintu abantu ku nguvu yavuga ngo”Umwe wese ahanwe ku gatwe kiwe”
    Atagushikuza kurimwo ninde atabona ko imbonerakure batitwara nkabantu badasanzwe?
    Ntakintu gisigaye gitwengeje nkako “gatwe” kagisibije mu Burundi.
    Sigeho harya no kubesha harajamwo ubwenge kuko turazi ko politike kenshi ari ukwemera ubuki utegeka.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Un châtiment qui ne s’explique pas

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Un châtiment qui ne s’explique pas

Certains directeurs des écoles s’apprêteraient à « châtier » les lycéens coupables d’avoir déchiré leurs uniformes pour célébrer leur  joie de sortir du secondaire et d’accéder à l’enseignement supérieur. Iwacu et de nombreux lecteurs  se sont exprimés là-dessous. Parents, éducateurs, syndicalistes, autorités (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 139 users online