Mercredi 19 juin 2024

Environnement

Kabezi : la rivière Miroba emporte tout sur son passage

24/11/2017 Commentaires fermés sur Kabezi : la rivière Miroba emporte tout sur son passage

«Les inondations causées par la pluie ravagent des champs de culture, parfois même des maisons voisines», déclare Innocent Majambere, habitant de la colline Mugongo, commune Kabezi, en province Bujumbura.

Un champ de maïs détruit par la rivière Muroba

Cette localité est menacée par un cours d’eau de la rivière Muroba. Cette source affirme que si rien n’est fait dans l’immédiat, les débordements pourraient occasionner de grandes pertes en vies humaines. Il soutient que la population est dépassée : « Malgré les efforts de la population pour le redressement de son lit, la situation ne s’améliore pas. » M. Majambere s’attend déjà à une mauvaise récolte.

Evariste Manirakiza, habitant vivant au bord de la rivière, est du même avis : « Il se pourrait qu’on se réveille un jour sous les eaux. » Il rapporte que certains habitants de cette localité ont déjà déménagé. M. Manirakiza souligne la nécessité de canaliser des eaux vers le lac Tanganyika. Et d’insister sur son urgence : «La route Bujumbura-Rumonge est également menacée d’endommagement.»

L’administrateur Communal, Rénilde Ndayishimiye, explique cette situation par l’étroitesse des caniveaux tracés par les habitants pour protéger leurs champs et maisons.

D’après elle, il n’y a pas de solution dans l’immédiat. Cette situation figure tout de même dans les priorités de sa commune. «Le conseil communal est en train d’analyser un projet pour la canalisation de cette rivière. Un lit sera aménagé.» Elle exhorte les habitants de la localité à planter des arbres aux bords de la dite rivière.

Mme Ndayishimiye insiste sur le respect d’une distance de six mètres qui doivent séparer une rivière des constructions.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Séance terminée, on rentre à pied !

Bon gré mal gré, la pénurie de carburant s’invite à l’hémicycle de Kigobe. Une courte vidéo fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux. En pleine séance, un député a rappelé à ses collègues de penser à ceux qui rentrent (…)

Online Users

Total 2 825 users online