Mercredi 19 juin 2024

Pascal Ntakirutimana

14/06/2024

Dysfonctionnements à l’ANAGESSA – Le Premier ministre tacle de nouveau les « détracteurs »

Déplorable, inimaginable, surprenant… Les réactions ont inondé la toile après l’aveu du Premier ministre sur l’achat et la conservation du maïs par l’ANAGESSA, ainsi que les magouilles dans l’importation des produits phytosanitaires (pesticides) et d’autres médicaments. Gervais Ndirakobuca a réaffirmé qu’il ne cesserait pas de dénoncer ceux qui « raflent » le trésor public. Un aveu qui a soulevé un tollé.

08/06/2024

Le Frodebu revient à la charge

Enlèvements et assassinats ciblés, exclusion dans les postes de prise de décisions, dans les recrutements, corruption… Le parti Sahwanya Frodebu décrit une image peu reluisante de la situation socio-politique du pays. Pourtant, ses dirigeants affirment qu’ils ont beaucoup contribué à la naissance du CNDD-FDD.

31/05/2024

Elections 2025/2027 : Le réveil des partis de l’opposition ?

D’aucuns se demandent si ce n’est pas une énième réunification du parti du Prince Louis Rwagasore. L’Uprona de « Kumugumya » – dit institutionnel – et le camp de Tatien Sibomana se sont réunis ce samedi 25 mai 2024. Parallèlement, le parti Sahwanya-Frodebu appelle ses militants à se rassembler afin de constituer une force incontournable lors des élections de 2025 et 2027.

27/05/2024

Processus électoral : entre explications et questionnements

Le Code électoral n’est pas encore disponible, la carte d’identité biométrique à oublier, un budget pour le moment insuffisant… Des acteurs politiques et partenaires électoraux se posent beaucoup de questions. Certains se demandent comment la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) peut enclencher le processus sans une base légale. Cette dernière promet des élections inclusives, crédibles et transparentes.

26/05/2024

Professeur Julien Nimubona : « Au sein du parti CNDD-FDD, il y a trois grands courants qui s’affrontent »

Dans la dernière partie de l’interview, le Professeur Julien Nimubona aborde les courants internes au sein du parti Cndd-Fdd, exprimant ses préoccupations quant à l’absence de régulation corrective et de sanctions dans la lutte contre la corruption. Il déplore également une crise d’autorité et pointe du doigt les limites du gouvernement actuel, illustrées par l’aveu d’impuissance du Premier ministre Ndirakobuca face à la pénurie de carburant. Enfin, le Professeur soulève des réserves quant à l’efficacité des déplacements fréquents du chef de l’État, soulignant qu’ils devraient aboutir à des retombées concrètes pour le développement du pays.

25/05/2024

« Il y a une culture politique autoritaire à la tête de la direction de l’Assemblée nationale et du Sénat »

Dans la suite de l’interview avec le Professeur Julien Nimubona, il analyse le mode de fonctionnement de l’Assemblée nationale et du Sénat, dépeignant ainsi un Parlement croupion, obéissant aux volontés du pouvoir exécutif, au détriment de ses fonctions de contrôle et de législation.

25/05/2024

Crise dans la Région des Grands Lacs : Washington en appelle à la désescalade

Au bout de sa mission au Burundi, Keith Gilges, Chargé d’Affaires, a.i à l’ambassade des Etats-Unis au Burundi s’est confié aux médias. Dans une interview, il a indiqué que son pays reste préoccupé par la situation qui prévaut dans la région. Il demande qu’il y ait des solutions négociées.

24/05/2024

Pr Julien Nimubona : « On ne tend pas vers le monopartisme, on y est déjà ».

Dans un entretien exclusif avec Iwacu, le Professeur Julien Nimubona, éminent politologue, livre une analyse sans concession sur la situation socio-politique actuelle au Burundi. Il aborde le processus électoral, le fonctionnement des institutions, la corruption, le détournement de biens publics, l’éviction d’Agathon Rwasa de la présidence du CNL, et la tension entre Gitega et Kigali.

18/05/2024

Une Assemblée nationale aux ordres

Un collègue journaliste, qui fait souvent la couverture des séances plénières à l’Assemblée nationale nous a dit : « Ceux qui ont des ordinateurs, ils ne sont pas nombreux, regardent des émissions d’animaux, de la musique et autres émissions. Ils n’attendent que le moment de vote. » Des députés témoignent.

13/05/2024

Budget de l’Etat : La présidence explose le tableau

Lors de la séance plénière du 26 avril dernier, certains députés ont dénoncé un dépassement du plafond budgétaire par la présidence. Une consommation budgétivore due, selon le ministre des Finances, « à l’organisation imprévue des réunions régionales ». La vice-présidente de l’Assemblée nationale a sommé les députés de ne plus poser cette question. Une situation qui n’a pas manqué de susciter un débat houleux.

06/05/2024

1er mai 2024 : Les syndicats ont tiré une sonnette d’alarme

Dans la foulée du message à la Nation du chef de l’Etat, Evariste Ndayishimiye prononcé le 30 avril 2024 à l’occasion de la journée internationale du travail et des travailleurs, la Confédération des syndicats du Burundi, Cosybu, a dénoncé le calvaire que vivent les fonctionnaires burundais. Elle a demandé un dialogue social inclusif pour trouver une issue heureuse.

03/05/2024

L’aveu du Premier ministre

Alors que le Burundi vit une grave crise économique dont un manque chronique de carburant, le 24 avril dernier, le Premier ministre burundais, Gervais Ndirakobuca a reconnu son impuissance devant les députés.  L’aveu a fait couler beaucoup d’encre au sein de l’opinion.