Lundi 25 octobre 2021

Politique

Jérémie Ngendakumana : «  Je dois penser à d’autres alternatives »

10/02/2020 Commentaires fermés sur Jérémie Ngendakumana : «  Je dois penser à d’autres alternatives »

A la veille de son retour, l’ancien président du CNDD-FDD se dit confiant pour l’avenir, mais reste très discret sur ce qu’il va faire concrètement au Burundi.

Par Antoine Kaburahe

L’ancien président du CNDD-FDD, Jérémie Ngendakumana, rentre au pays très bientôt. Interrogé par Iwacu, M. Ngendakumana confirme l’information : « Je rentre au Burundi comme un politicien qui va participer aux élections. Mon souhait est d’apporter ma contribution dans l’édification d’un Burundi paisible, démocratique et respectueux de l’Etat de droit. »

Son retour au pays nourrit les spéculations sur les réseaux sociaux . Certains avancent que Jérémie Ngendakumana rentre pour regagner sa formation d’origine. Faux, dit-il: « Vous savez bien que j’ai été exclu du parti CNDD-FDD. L’éventualité de regagner ce parti n’est pas envisageable pour le moment. Je dois penser à d’autres alternatives. »

Mais sur ces « alternatives », il est resté très réservé malgré notre insistance. « Mon rôle est de tout faire pour me créer un espace respectable sur cette scène politique », concède-t-il sans plus d’explication.

Malgré tout il reste optimiste sur le processus électoral: « Les Burundais sont capables d’un sursaut national et d’organiser des élections pacifiques, libres, et crédibles. Là où il y’a la volonté, il y’a toujours un chemin disent les Anglais. »

M. Ngendakumana se dit serein et lucide : «  Je rentre sans peur, certes le risque zéro n’existe pas, surtout en politique, mais on n’est jamais mieux que chez soi. »

A 66 ans, ce fiscaliste de formation a gravi les échelons au sein du CNDD-FDD qu’il avait rejoint à l’époque de la lutte armée. Il sera démobilisé avec le grade de colonel pour devenir député élu dans la circonscription de Muramvya en 2005 . Il sera par la suite nommé Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire au Kenya (2006) avant d’être élu Président du Parti CNDD-FDD pour un mandat de 5 ans (du 7 février 2007 au 31 mars 2012).De juin 2012 à juin 2017, il a été député à l’EALA (East African Legislative Assembly). Il est exclu du parti CNDD-FDD en 2015 et il prend le chemin de l’ exil en Belgique où il a fondé en janvier 2020 le parti PDG-GIRUBUNTU.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

A défaut d’électricité, le Burundi veut la lumière sur Mpanda

« Honte, fiasco, etc. » L’opinion exprime sa profonde déception face au scandale du barrage hydro-électrique de Mpanda. Un gouffre financier de plus de 54 milliards francs burundais. Lors de sa descente sur lieux, le Chef d’Etat a qualifié de « honte » cette (…)

Online Users

Total 4 375 users online