Lundi 17 juin 2024

Économie

INSBU : 12ème mois de la statistique au Burundi

23/10/2023 Commentaires fermés sur INSBU : 12ème mois de la statistique au Burundi
INSBU : 12ème mois de la statistique au Burundi
Nicolas Ndayishimiye : « Produire et diffuser des données statistiques dans tous les domaines de la vie du pays, tout un défi »

L’Institut National de la Statistique du Burundi (INSBU) a officiellement lancé ce vendredi 20 octobre le mois de la statistique au Burundi et de la journée Africaine de la Statistique pour l’année 2023.

« Renforcer la production des statistiques officielles en modernisant les écosystèmes des données statistiques pour renseigner les indicateurs de la vision ’’Burundi, pays émergent en 2040 et pays développé en 2060’’ », tel est le thème choisi cette année pour la célébration de cette journée.

Le directeur général ad interim de l’INSBU, Nicolas Ndayishimiye affirme que depuis la promulgation de la première loi numéro 1/17 du 25 septembre 2007 portant organisation des systèmes statistiques au Burundi avec des textes d’application, des réformes de l’Institut des Statistiques d’Études Économiques du Burundi, ISTEEBU à l’époque, une deuxième réforme a été faite pour devenir INSBU.

Après la mise en place d’un cadre légal, le directeur général a.i, fait savoir que le gouvernement du Burundi, depuis 2012, a mis en place des services statistiques ministériels centraux chargés de la proposition des services statistiques ministériels en vue d’épauler l’ISTEEBU ou l’INSBU actuel dans la production et la diffusion des données statistiques dans tous les domaines de la vie du pays.

Toutefois, Nicolas Ndayishimiye fait savoir que des défis ne manquent pas : « Pouvoir raccourcir la publication de certaines données et produire des données infra annuelles et conjoncturelles reste le chantier sur lequel nous nous focalisons maintenant » précise-t-il.

Selon lui pour qu’il y’ait une planification efficace basée sur des faits réels, les statistiques doivent donner et la situation de base, et la situation à mi-parcours, et la situation de fin de tel programme ou projet élaboré.

Une ligne budgétaire a été prise en 2019, ce qui est un pas important pour lui. Et de dévoiler qu’avant 2019 les services existaient mais n’avaient pas les moyens pour travailler.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Séance terminée, on rentre à pied !

Bon gré mal gré, la pénurie de carburant s’invite à l’hémicycle de Kigobe. Une courte vidéo fait actuellement le buzz sur les réseaux sociaux. En pleine séance, un député a rappelé à ses collègues de penser à ceux qui rentrent (…)

Online Users

Total 1 949 users online