Société

Gitega – Giheta/ Le Burundi risque encore une fois de perdre une star

27/11/2018 Jean Noël Manirakiza Commentaires fermés sur Gitega – Giheta/ Le Burundi risque encore une fois de perdre une star
Gitega – Giheta/ Le Burundi  risque encore une fois de perdre  une star
Adrienne Nahimana :« Je n’ai plus un seul sou, toutes mes économies sont épuisées ! »

Adrienne Nahimana, la célèbre actrice du feuilleton Ninde est en train de souffrir dans l’oubli total. Terrassée par la maladie, elle ne quitte plus sa maison et ne bénéficie pas de soins médicaux adéquats.

Rongée par le diabète et sans moyens de se soigner, Adrienne Nahimana est aujourd’hui l’ombre d’elle-même. Affaiblie par la maladie et mal soignée, l’actrice reste clouée sur son lit chez elle sur la colline Kabanga en commune Giheta depuis des mois. Si elle n’est pas aidée par sa belle- fille pour quitter son lit, elle fait plus de 10 minutes pour sortir de sa case pour profiter de la chaleur du soleil matinal.

Rencontrée chez elle, la femme vigoureuse qui avait marqué par son humour le feuilleton Ninde (il passe chaque semaine à la Radio Nationale du Burundi depuis 1981) est aujourd’hui méconnaissable. Seule sa voix est restée intacte. Pour le reste, elle a beaucoup maigri et a déjà perdu plus de 40 kilos. Assise sur une chaise, traits tirés, regard vide, Adrienne Nahimana nous confie son calvaire depuis que les médecins lui ont diagnostiqué sa terrible maladie.

« C’est depuis le mois de juillet 2018 que j’ai su que je souffre du diabète. J’étais sonnée car dans ma famille personne n’avait jamais été diagnostiquée de cette maladie. Depuis ce jour, j’ai commencé à perdre du poids.» Selon ses propos, le régime alimentaire que les médecins lui ont imposé coûte cher. Manger est devenu un cassez -tête pour sa famille.

«  Ils m’ont strictement interdit de manger du haricot sec, de la pâte de manioc, des patates douces et de l’huile de palme alors que c’est l’alimentation de base chez nous.» En plus, l’actrice dit qu’elle n’a plus les moyens de se faire soigner convenablement. Sans la mutuelle de santé, acheter de l’insuline ou d’autres médicaments sans le concours des bienfaiteurs lui est aujourd’hui impossible. Il y a quelques mois, une connaissance l’avait aidée une fois à payer les frais de l’hospitalisation à Bujumbura. « Je n’ai plus un seul sou, toutes mes économies sont épuisées. »

Pour plus d’assistance médicale

Malade dans l’ignorance totale, sa famille et ses voisins appellent à l’aide pour que leur voisine ne disparaisse pas comme Antime Baransakaje, le patriarche des tambourinaires de Gishora à Giheta.

« Les Burundais s’investissent beaucoup à l’enterrement de quelqu’un mais restent indifférents quand il est encore vivant. Maintenant l’administration est dans le silence et n’intervient pas. Mais quand elle rendra l’âme, nous allons les voir se bousculer à organiser des cérémonies grandioses », déplore un voisin de Nahimana Adrienne. Pour la population de Giheta, il est temps que l’ l’Etat et les bienfaiteurs sortent de leur inaction. « Elle et son groupe Ninde ont beaucoup travaillé pour le pays. Ils ont donné aux Burundais le goût d’ écouter la radio et de regarder la télévision nationale.»

Interrogée pour savoir ce que l’administration aurait déjà fait pour soutenir Adrienne Nahimana, l’administrateur de la commune Giheta a répondu qu’il n’était pas au courant .

« Personne ne m’avait encore informé. Demain ou après-demain, j’irai chez elle pour m’enquérir de cette situation », a promis Alexis Manirakiza.
En attendant, Adrienne Nahimana ne demande que des médicaments réguliers pour soulager ses douleurs.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

Editorial de la semaine

En aval et en amont

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur En aval et en amont

« Trois familles menacent de regagner l’exil. » C’est le titre d’un article du correspondant d’Iwacu à Rumonge. La Cour spéciale des terres et autres biens vient de donner gain de cause à un résident au cours d’un procès foncier (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 214 users online