Dimanche 23 juin 2024

Société

GGL : Les évêques au service de la paix et la réconciliation

18/06/2023 Commentaires fermés sur GGL : Les évêques au service de la paix et la réconciliation
GGL : Les évêques au service de la paix et la réconciliation
Les évêques membres de l’ACEAC en mission de paix à Uvira en RDC

Les évêques jouent un rôle important dans la consolidation de paix dans la région des grands lacs. En mission à Uvira (RDC)  les évêques, membres de l’Association des Conférences Épiscopales de l’Afrique Centrale (ACEAC) ont réaffirmé leur engagement pour l’unité des peuples et la réconciliation. Les réfugiés et les habitants d’Uvira saluent l’initiative.

Cette émission « Génération Grands Lacs » a été réalisée en marge de la mission de paix effectuée à Uvira (RDC) en date du mercredi 31 mai 2023 par des évêques de la RDC, du Rwanda et ceux Burundi tous membres de l’Association des Conférences Épiscopales de l’Afrique Centrale (ACEAC).

Crée en 1984 l’ACEAC cherche des voies et moyens de promouvoir le dialogue, la concertation, l’entraide et la coopération entre les Conférences Épiscopales dans la sous-région. Les échanges s’articulent sur la contribution de ces prélats à la consolidation de la paix dans les grands lacs.

La délégation conduite par Mgr José MOKO, président de l’ACEAC, a été accueillie à la frontière Burundo-Congolaise par plusieurs prêtres, religieuses et religieux de différentes congrégations religieuses ainsi que des chrétiens et autres croyances venus de différents coins du Diocèse et ville d’Uvira, sous le guide du vicaire général, Mgr Honoré Barhebwa.

 

Mgr Honoré Barhebwa vicaire général du diocèse d’uvira a rappelé le point commun des trois pays dans son message d’accueil de la délégation des évêques de l’ACEAC. « C’est un signe évident que nous avons un destin commun de fraternité, qui nous appelle incessamment à vivre ensemble, à marcher ensemble en nous serrant les coudes vers l’accomplissement de notre vie. Depuis plusieurs décennies, notre sous-région fait face à des défis socio-politiques et économiques. En ce temps des dures épreuves causées par des guerres civiles à répétitions, des conflits et des catastrophes naturelles, nous avons besoin de nous imprégner davantage du message évangélique pour transformer nos cœurs et nous inciter davantage à la conversion ».

 Les évêques au service de la paix et la réconciliation

Pour lui, la visite de ces évêques est un pas géant qui les invite à cette conversion. Elle leur apprend à éradiquer en eux, la phobie, la peur de l’autre. Par contre, explique-t-il, on peut aller vers le prochain pour découvrir en lui non plus un ennemi, mais un frère et une sœur.
Les évêques ont effectué une visite au centre de transit des réfugiés burundais de Kavinvira. Sur place, ils ont remis une assistance de vivre et non vivre à plus de mille réfugiés en majorité des femmes et des enfants vivant à l’intérieur et extérieur du centre.

Mgr José MOKO, président de l’ACEAC et chef de délégation, s’est exprimé sur la situation dans les grands lacs. Pour lui, la méfiance est en train de grandir entre les populations.«Au Burundi, nous avons visité un camp des réfugiés congolais. Nous sommes en RDC dans un camp des réfugiés burundais. Il y a également des réfugiés rwandais en RDC. Nous nous posons la question : qu’est-ce qui se passe. Et en tant que pasteur, nous soyons des sentinelles de la paix, nous considérons la paix comme un précieux don », indique-t-il.

Selon Mgr José MOKO, dans le passé, des Rwandais, Burundais et Congolais vivaient paisiblement dans les trois pays de la sous-région. «On a constaté que la méfiance est en train de grandir entre nos populations. C’est triste parce que dans le passé nous connaissions des Rwandais qui vivaient au Congo et se mariaient a des Congolais, des Congolais qui vivaient au Rwanda, des Burundais qui vivaient au Congo et vice-versa. Mais aujourd’hui, aucun parent n’accepte plus que son enfant se marie à un étranger. Malgré nos origines, malgré la persistance des tensions dans la région nous sommes condamnés à vivre ensemble comme c‘est fut au paravent.  Nous faisons ensemble ce pèlerinage de paix et de cohésion sociale afin que les brebis qui sont nos populations suivent notre exemple. Nous devons donc nous impliquer tous pour mettre fin à cette division, la méfiance et la haine pour le vivre ensemble dans notre région des Grands».

Le président de l’ACEAC indique l’intention des évêques de rencontrer le président du Burundi, de la RDC et du Rwanda pour essayer de comprendre la situation. Ils considèrent qu’ils sont investis pour veiller à ces populations. « Qu’il n’ait pas de méfiance et de haine entre nous. Si possible que le chemin se trace pour que les peuples se rencontrent, se parlent pour que de nouveau, ils vivent ensemble», insiste ce prélat.

Une visite saluée

Aimable Nduwimana, président des réfugiés urbains à Uvira, le message des évêques est réconfortant. « Le message que nous venons de recevoir des évêques nous réconforte. Nous pensons qu’il va aider tout le monde et ceux que nous allons rencontrer. Ils vont nous accueillir dans la paix et dans la tranquillité».

Il salue la collaboration des communautés d’accueil et leur demande  de rester dans la sérénité. Même si, certains réfugiés vont rentrer, il promet de revenir pour leur rendre visite. Pour lui, ils sont devenus une même famille. « Qu’il n’ait pas de préjugés. Abandonnons la haine et le tribalisme».

Pour Kiza Tiniko, président de la jeunesse du quartier de Kavinvira considère que la visite des évêques dans leur plaidoyer pour la paix. «  L’arrivée des évêques en provenance des pays voisins dans les régions des grands lacs est salutaire. Ils ont visité le camp des réfugiés avec un message de paix. Nous voulons vivre en paix, cultiver la collaboration en vue d’éviter l’obscurité qui pourrait mettre mal à l’aise la paix.  Nous devons vivre dans la paix et le respect mutuel sans les histoire d’agression ».

L’émission Génération Grands-Lacs est un rendez-vous hebdomadaire par les jeunes et pour les jeunes. C’est une occasion pour les jeunes de donner leurs avis et contributions sur des questions de leur région. C’est une production de Search for Common Ground en collaboration avec les radios, Bonesha FM de Bujumbura, radio Isango star de Kigali, Mama radio de Bukavu, la radio notre dame de Tanganyika, RNDT d’Uvira et la radio Kivu stars de Goma.

 

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La mobilisation des « radins » pour les quatre bougies de Neva

Comme il se doit en pareille situation, les festivités marquant les quatre ans au pouvoir du président Evariste Ndayishimiye, organisées à Nyabihanga, en pleine province de Mwaro, une contrée de citoyens jouissant à tort ou à raison d’une légendaire réputation (…)

Online Users

Total 2 420 users online