Mardi 18 juin 2024

Iwacu Web TV

Fait du jour/Parcem : « le gouvernement n’a pas une vision claire »

11/01/2023 Edition : et 1

« Il n’y a pas de vent favorable à celui qui ne sait pas où il va », cite Faustin Ndikumana, président de la Parcem, activiste de la bonne gouvernance. C’était ce mercredi 11 janvier lors de la présentation du rapport d’analyse de la situation de gouvernance 2022.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Kira

    Le problème avec vous, monsieur Ndikumana, c’est que vous nous jouez le même récital, la même partition année après année, les mêmes rengaines qui tombent à plat. L’économiste éclairé que vous prétendez être s’illustre par une dia..ée de mots et une constipation d’idées. Que ce soit lors de votre réaction à la publication par la BRB d’une mise à jour sur la situation de l’inflation au Burundi, ou à la lumière de votre bilan de l’année 2022 sur le plan économique dans le pays, c’est le même constat accablant: au mieux, le propos sombre dans du déjà entendu qui sent le réchauffé, au pire, il s’égare dans des considérations qui révèlent une ambition politique et dont les diatribes pseudo-économiques servent de cache-sexe. Sans vouloir épuiser le bréviaire néolibéral en convoquant pour la circonstance la Gestion axée sur les résultats GAR, quelles sont les objectifs SMART (spécifiques, mesurables, atteignables dans le temps et réalistes) que vous proposez pour relancer l »économie du Burundi? De grâce! Pas une nième  »feuille de route » qui ne mène nulle part!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.