Politique

Elections 2020 : La CNIDH appelle les partis politiques à la sérénité

11/12/2019 Jérémie Misago Commentaires fermés sur Elections 2020 : La CNIDH appelle les partis politiques à la sérénité
Elections 2020 : La CNIDH appelle les partis politiques à la sérénité
Sixte Vigny Nimuraba, président de la CNIDH : « « Il est vrai que les abus existent. Mais ce qui est important, les auteurs sont punis quand ils sont appréhendés »

A l’occasion du 71 ème anniversaire de la Déclaration Universelle des droits de l’homme, la CNIDH demande aux acteurs politiques de faire preuve de retenue pour la réussite du processus électoral.

La commission nationale électorale dit demeurer attentif à la question des droits den l’homme surtout en cette période électorale. « Le pays chemine vers les échéances électorales, période pendant laquelle les esprits s’échauffent », a indiquéDr Sixte Vigny Nimuraba, président de la CNIDH

Il fait savoir que dans cette période les risques de violer les droits de l’homme est sontélevés. Certains hommes politiques peuvent recourir aux moyens illégaux pour accéder au pouvoir. Pour lui, il est important que les acteurs concernés par ledit processus adoptent un comportement responsable.

M.Nimuraba appelle tous les acteurs politiques à la retenue et la sérénitédans la gestion de ce processus qui relève de l’expression de la souveraineté populaire. Et de les conseiller : « S’il y a des contentieux, il faut saisir les instances habilitées».

S’exprimant sur des actes de violation des droits de l’homme notamment les disparitions et les passages à tabac qui se rapportent, le président du CNIDH  les déplore et promet de se saisir des cas.« Il est vrai que les abus existent. Mais ce qui est important, les  auteurs sont punis quand ils sont appréhendés. Des décisions sont  prises pour décourager les autres,le pays dispose d’un arsenal juridique important pour la protection et la promotion des droits de l’homme».

Invité à réagir sur le  rapport de l’ONG Human right watch qui indexe  les jeunes affiliés du parti au pouvoir d’avoir procédé à des contributions forcées pour les élections de 2020, le président de la CNIDH n’a pas été très prolixe.  « Parmi les plaintes recueillies, verbales ou écrites, aucune plainte spécifique de ce genre ».

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a annoncé aux hauts responsables du ministère la tolérance zéro à quiconque se rendra coupable de la corruption et de la criminalité, priorité du gouvernement. Il a aussitôt joint l’acte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 059 users online