Jeudi 25 avril 2024

Politique

EALA : « Il ne faut pas militariser les problèmes politiques »

06/04/2023 Commentaires fermés sur EALA : « Il ne faut pas militariser les problèmes politiques »
EALA : « Il ne faut pas militariser les problèmes politiques »
Les députés de l’EALA se disent engagés à contribuer dans la promotion de la paix dans la région.

Dans une séance plénière du mardi 4 avril dans l’hémicycle de Kigobe, des députés de l’Assemblée législative est-africaine (EALA) ont appelé à des solutions politiques pour mettre fin à la crise dans la partie orientale de la RDC. Pour eux, il faut prendre des mesures proactives pour promouvoir la paix et la sécurité dans la région.

« La solution durable au problème de paix et de sécurité en RDC doit être politique. Nous ne devons pas prétendre que la solution militaire est une solution durable. Les questions politiques sont traitées par des solutions politiques », a indiqué George Stephen Odongo, député à l’EALA, lors d’un débat sur le discours du 28 mars du président burundais et président en exercice de l’EAC, dans lequel il a appelé l’EALA à soutenir l’initiative du sommet des chefs d’Etat de l’EAC sur la paix et la sécurité en RDC.

Stephen Odongo a recommandé à la communauté est-africaine de disposer d’un mécanisme solide pouvant proposer des solutions suffisantes afin de traiter efficacement différents problèmes politiques qui entraînent des conflits en République démocratique du Congo ou dans d’autres Etats membres.

Pour lui, il ne faut pas militariser les problèmes politiques. « Au contraire, nous, en tant que communauté, devons faciliter un environnement qui permet aux différents protagonistes d’avoir des moyens d’engagement pacifiques ».

Il a rappelé que la RDC constitue un élément indispensable dans le processus de l’intégration régionale : « Par son admission à l’EAC, il y a une invitation formelle de tous les citoyens de l’EAC à fournir des efforts pour résoudre les questions de paix et de sécurité en RDC. »
Stephen Odongo appelle les membres de l’EALA à contribuer dans la résolution des situations d’insécurité dans la région.

Pour une autre députée, Léonardo Anne Itto, il est nécessaire d’accroître la consolidation de la paix et la stabilité dans la région, surtout en RDC. Et de fustiger la non-implication de l’EAC dans la gestion des déplacés internes et réfugiés dans certaines zones de la région touchées par les conflits, la prolifération des armes légères et le changement climatique.

Elle a appelé au financement du secrétariat général de l’EAC afin qu’il puisse être actif dans la consolidation de la paix dans les Etats membres.

Le président du Conseil des ministres de l’EAC, Ezéchiel Nibigira, a rassuré que ce conseil, en collaboration avec le secrétariat général de l’EAC, continuera à faire feu de tout bois pour soutenir le processus de paix dans l’Est de la RDC : « Le Conseil des ministres va travailler avec le secrétariat général de l’EAC pour proposer des modalités d’implication de l’EAC pour soutenir les pays sortant des conflits et ceux qui ont encore des problèmes d’insécurité. »

Selon le Conseil des ministres de l’EAC, des initiatives diplomatiques pour mettre fin à la crise à l’Est de la RDC sont aussi en cours, en plus du déploiement militaire.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une responsabilité de trop

« Les décisions prises par la CVR ne sont pas susceptibles de recours juridictionnels. » C’est la disposition de l’article 11 du projet de loi portant réorganisation et fonctionnement de la Commission Vérité et Réconciliation analysée par l’Assemblée nationale et le Sénat (…)

Online Users

Total 3 971 users online