Mardi 28 mai 2024

Politique

Dialogue inter-burundais : « Le prochain round risque de n’aboutir à rien »

07/09/2018 Commentaires fermés sur Dialogue inter-burundais : « Le prochain round risque de n’aboutir à rien »
Dialogue inter-burundais : « Le prochain round risque de n’aboutir à rien »
Léonce Ngendakumana : « Il faut à tout prix un dialogue inclusif pour trouver la solution aux problèmes que traverse le pays. »

« Malgré la préparation, rien de nouveau sortira du prochain round», a déclaré Léonce Ngendakumana, vice-président du parti Frodebu. Propos tenus, jeudi 6 septembre, à la sortie de l’entretien des représentants des partis politiques de l’opposition interne avec Michel Kafando, envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies. Ce diplomate burkinabè est à Bujumbura, depuis lundi 3 septembre, pour des consultations dans la perspective du prochain round du dialogue inter-burundais.

Léonce Ngendakumana indique qu’ils lui ont transmis un message pour le secrétaire général des Nations Unies. « Il doit savoir que les choses vont de mal en pis dans notre pays et convaincre le pouvoir de Bujumbura pour qu’il accepte un dialogue inclusif». Le processus du dialogue traîne les pieds, déplore-t-il, alors qu’il faut à tout prix un dialogue inclusif pour trouver des solutions aux problèmes que traverse le pays. « Vu le comportement du gouvernement burundais et celui de la facilitation qui n’arrivent pas à trouver la solution sur la question du Burundi, le prochain round risque de n’aboutir à rien ».

M.Ngendakumana précise également qu’ils lui ont fait part de leur insatisfaction quant à la façon dont la facilitation est menée. L’Accord d’Arusha doit rester la norme de référence dans la gestion du Burundi. « La nouvelle Constitution, la feuille de route, et la nouvelle équipe de la Ceni n’ont fait qu’enterrer l’accord d’Arusha et la démocratie ».

Kafando leur a assuré qu’il est au courant de la lenteur du dialogue et leur a promis de se concerter avec le facilitateur. Il va lui soumettre que le peuple burundais veut que l’Accord d’Arusha reste la pierre angulaire de la paix et de la démocratie au Burundi

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La Crédibilité de la Ceni en Jeu

Le train des élections de 2025 (communales et législatives) et de 2027 (présidentielles) est déjà en marche. La Commission Électorale Nationale Indépendante (Ceni) se dit à l’œuvre. Depuis février, elle a déjà mené plusieurs activités. Le nouveau Code Électoral a (…)

Online Users

Total 2 552 users online