Lundi 30 janvier 2023

Société

CNC: “Une obligation pas un choix”

03/12/2022 Commentaires fermés sur CNC: “Une obligation pas un choix”
CNC: “Une obligation pas un choix”
La présidente du CNC en train de remettre la nouvelle carte de presse au directeur de la radio Ndaragakura.

248 nouvelles cartes de presse ont été remises, vendredi 2 décembre, par le Conseil national de la communication. C’était en présence des responsables des médias.

“La carte a une durée de 5 ans et son obtention n’est pas un choix, mais une obligation”, a souligné Vestine Nahimana, présidente du CNC.

Plus de 10 médias ont reçu leurs nouvelles cartes de presse. Le directeur de la radio Nderagakura a été le premier avec 41 cartes de presse.

Pour ce lancement de la nouvelle carte de presse, la Radio Télévision nationale du Burundi en a eu trois. Vestine Nahimana a révélé que le CNC a accueilli 140 dossiers de ses employés, mercredi 30 novembre. Dans la foulée de la remarque de la présidente du CNC sur son retard dans le dépôt des dossiers, lors des États généraux derniers.

Chaque médium public ou privé avait l’obligation de déposer au CNC des dossiers de ses employés contenant un contrat de travail validé, un formulaire dûment rempli, deux photos passeport, un bordereau de versement de 15 mille BIF et la remise de l’ancienne carte.

Dans l’après-midi de ce vendredi, le CNC promettait de sortir 500 cartes et qu’au plus tard lundi, toutes les commandes seront exaucées.

La présidente du CNC a indiqué que mille dossiers ont été étudiés.

“Les stagiaires, les bénévoles et les pigistes n’ont pas droit à la nouvelle carte”, a précisé Vestine Nahimana.

CNC

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Une conscience collective pour recouvrer les fonds dérobés

Samedi 21 janvier, dernier jour de la prière interconfessionnelle organisée par le parti au pouvoir Cndd-Fdd, le Président Ndayishimiye a appelé les leaders à “remettre les choses en ordre” pour le relèvement économique du pays. Il les a exhortés à (…)

Online Users

Total 1 156 users online