Jeudi 15 avril 2021

Les billets d'Antoine Kaburahe

Aveu

25/10/2020 Commentaires fermés sur Aveu
Aveu

Le 22 octobre dernier, les quatre journalistes du Groupe de Presse Iwacu ont bouclé une année d’incarcération. Dans sa déclaration, le directeur du journal a évoqué la demande d’une grâce présidentielle pour la libération de nos collègues. Certaines personnes se disent « choquées », cette demande sonnerait comme un « aveu » de culpabilité. Depuis Galilée , l’histoire montre qu’il faut parfois faire le dos rond. Nous avons l’intime conviction de leur innocence. C’est très facile de condamner, mais ceux qui nous critiquent devraient se mettre à la place de nos amis. Une année en prison , pour rien, c’est long, très long. Ce qui nous importe aujourd’hui, c’est qu’ils retrouvent leur liberté. Demander que le président use de la grâce présidentielle ne constitue pas un aveu, sauf peut-être un aveu d’impuissance.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 047 users online