Mercredi 22 septembre 2021

Société

Affaire Gribouillis

03/08/2016 1

5 élèves incarcérés à la prison de Muramvya libérés

Les cinq élèves à la sortie de prison ® Droits réservés
Les cinq élèves à la sortie de prison ® Droits réservés

C’est la satisfaction pour leurs familles, leurs camarades de classe et les défenseurs des droits de l’Homme. Fleury Niyonsaba, Avit Ndayizeye, Darlène Dusabumukama, Alice Irakoze et Ismaïl Ndorimana sont libres depuis ce mercredi 3 août.

La mesure est consécutive à la clémence demandée par l’Assemblée nationale, il y a quelques semaines, pour les élèves accusés d’avoir fait des gribouillis sur la photo du président de la République.

Un bémol : Alexis Mugerowimana le doyen du lycée communal de Muramvya et Parfait Irankunda, élève à ce même lycée restent détenus. «C’est la joie mais que cela ne nous fasse pas oublier deux autres qui sont toujours en détention».

Une satisfaction en demi-teinte de Me Eric Batungwanayo, l’avocat de ces élèves accusés d’avoir crayonnés le portait du chef de l’Etat Pierre Nkurunziza.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Bravo au parlement Burundais qui a eu pitie de ces enfants en perte de vitesse au niveau de la discipline. A cet effet, je conseillerais les enfants et/ou eleves Burundais de ne pas ecouter les politiciens sans assise politique et surtout eviter de consommer de la drogue.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19, faut-il en rire ou en pleurer ?

”Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés’’… La Covid-19 (puisqu’il faut l’appeler par son nom) continue de peupler nos hôpitaux-mouroirs, ces lieux de transit pour Mpanda et autres Ruziba, nos dernières demeures. Et nous continuons d’y accompagner, en (…)

Online Users

Total 1 216 users online