Jeudi 01 décembre 2022

Politique

22 personnes arrêtées à Bubanza accusées d’être contre l’enrôlement des électeurs

24/11/2014 Commentaires fermés sur 22 personnes arrêtées à Bubanza accusées d’être contre l’enrôlement des électeurs

C’est la police de Bubanza qui a procédé à leur arrestation, ce dimanche, à Nyarwonga non loin du chef-lieu de cette province. Elle était appuyée par le chef de zone et quelques jeunes militants du Cndd-Fdd. Ce sont ces derniers qui semblaient indiquer les personnes à appréhender. 

PoliceIl leur a été signifié qu’elles sont en train de propager des enseignements contre l’opération d’enrôlement des électeurs. Elle est programmée pour ce lundi 24 novembre sur tout le territoire national, malgré des appels de l’opposition pour que ce processus soir reporté à une date ultérieure.

La plupart des personnes arrêtées clamaient leur innocence. Elles ont affirmé qu’elles venaient de l’église, d’autres du marché. Ce n’est pas tout, ces personnes assurent qu’ils sont membres du Cndd-Fdd. 18 d’entre elles ont été libérées, ce dimanche vers 19 h.

La police a d’ailleurs brandi un document portant un logo du FNL comme preuve d’une propagande contre l’opération d’enrôlement des électeurs. Mais les journalistes n’ont pas été autorisés de lire attentivement ce document.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Je suis Misago. Ou presque

Après sa tribulation, sa réapparition, lundi 21 novembre vers midi après deux jours d’inquiétude, suivi d’une sorte d’arrestation par des agents du Service national de renseignements (SNR) dans les montagnes ’’sacrées’’ de Magara, devenues un lieu de pèlerinage pour quelques (…)

Online Users

Total 1 966 users online