http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/ICCO-15-O-22-TDRs-Evaluation-a-Mi-Parcours-MAVC-Final.pdf
Médias

Prix médias 2014 : les productions d’Yvonne Sinabajije et Nadine Babo ont séduit le jury

Le Conseil National de la Communication procédait, ce 25 mars, à la remise des prix pour les meilleures productions médiatiques. Il en a profité pour présenter le rapport du monitoring 2014.

Yvonne Sinabajije de la Radio Nderagakura reçoit le prix média 2014 décerné par le Cnc, avec le soutien d’Institut Panos Paris et Search for Common Ground ©Iwacu

Yvonne Sinabajije de la Radio Nderagakura reçoit le prix média 2014 décerné par le Cnc, avec le soutien d’Institut Panos Paris et Search for Common Ground ©Iwacu

Une émission de 29min d’Yvonne Sinabajije, journaliste à la Radio Nderagakura, sur les droits des personnes handicapées et un reportage de 2min de Nadine Babo, journaliste à la Radio nationale. Telles sont les deux œuvres qui se sont démarquées sur les 18 en lice, avec une note respective de 85% et 61,5%.

Le thème, précise Richard Giramahoro, a porté sur la préservation de la personne humaine pour avoir retenu l’attention de plus d’un au cours de l’année écoulée.

Selon Rénovat Tabu, président du jury de délibération et vice-président du Cnc, pour promouvoir un travail journalistique de qualité, le jury a décidé de donner une note de plus de 60% pour toute production remplissant ces critères : l’originalité du sujet, le respect de l’équilibre et des principes de l’écriture journalistique, l’utilisation des termes de référence et des termes en rapport avec les droits de la personne humaine, la diversité d’opinions, etc.

Pour récompenser ces œuvres, l’Ong Search for Common Ground a octroyé un ordinateur portable à chaque gagnante.

Soyez attentifs et visez toujours l’excellence

Deux productions seulement, regrette le vice-président du Cnc, ont été primés alors que son institution en collaboration avec l’Institut Panos Grands Lacs et l’Ong Search for Common Ground avaient prévu de récompenser quatre œuvres. Huit productions ont été exclues parce qu’elles ne remplissaient pas les conditions exigées. Il ne restera que dix dans la compétition.

De plus, il déplore la qualité de la plupart des productions : « Visez l’excellence et donnez toujours le meilleur de vous-mêmes. »

L’Institut Panos Paris, à travers le discours de François Pascal Mbumba, chargé des programmes, salue cette activité du Cnc visant la promotion des médias.

« Nous serons toujours aux côtés des journalistes chaque fois que de besoin », renchérit Floride Ahitungiye, directrice nationale de Search for Common Ground.

Pour Yvonne Sinabajije et Nadine Babo, gagnantes, leur joie est immense : « Nous disons merci au Cnc pour l’organisation de cette activité, au Search for Common Ground pour l’octroi d’ordinateurs, d’outils de travail qui vont nous permettre d’améliorer davantage la qualité de notre travail au quotidien. »

Le déséquilibre de l’information : le grand péché de l’année 2014

Six radios, deux chaînes de télévision, quatre journaux sur support papier et trois sites ont fait l’objet du monitoring 2014 par le Conseil National de la Communication. Il s’agit de la RPA, Bonesha, Isanganiro, Rema, Radio Nationale, Renaissance, Télévision nationale, TV Renaissance, Renouveau, Iwacu, Ijambo et Arc- en- ciel ainsi que trois sites internet Iwacu, ABP Info et Net Press.

Le service de monitoring du Cnc a constaté que plusieurs sujets d’information ont été traités dans ces médias. Toutefois, la politique a largement dominé l’actualité de l’année 2014 par rapport aux thèmes plus généraux concernant par exemple le tourisme, l’énergie, le transport et l’EAC.

Pour le Cnc, les sujets traités sont également variables d’une province à l’autre. Selon toujours le Cnc, toutes les provinces du Burundi ont été couvertes, mais à des degrés différents. « La mairie vient en tête alors que Cankuzo se classe en dernière position. »

Il déplore également le déséquilibre de l’information : « C’est la faute la plus récurrente de l’année pour tous les médias. » Et d’appeler au pluralisme et à la diversité d’opinions. « C’est le devoir de tout journaliste pour la crédibilité de son métier et de son medium. »

Publicité