http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Culture

Miss Burundi : la course vers la couronne est lancée

03-07-2016

A moins d’un mois de la cérémonie de consécration de la miss Burundi, dix-huit jeunes filles sont parvenues en quart de finale. Dans les coulisses.

Seize des jeunes filles qui prétendent à la couronne

Seize des jeunes filles qui prétendent à la couronne

«La beauté à elle seule n’est pas suffisante. L’expression a fortement compté dans la sélection», insiste Astona Nahimana, une des organisatrices de l’événement.

Sur 33 filles qui s’étaient fait inscrire, seules dix huit ont été présélectionnées pour le quart de finale. Belles, souriantes et élancées, elles le sont toutes. «Je plains le jury, il aura du mal à choisir», rigole une internaute.

Les membres du jury tiennent à recadrer ceux qui pensent que la beauté est la seule donne pour emporter haut la main la compétition. «Le jury actuel ne veut pas commettre les erreurs antérieures. Nous voulons une miss qui représente vraiment le pays aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur», insiste Hervé Cishahayo, membre du jury dans les castings. « De jeunes filles vraiment belles, qui avaient du mal à s’exprimer, à défendre leur projet, ont été recalées.»

Les projets présentés, affirme Astona Nahimana, ont aussi compté. « La protection des enfants en situation de rue, l’encadrement des prostituées sont parmi les projets qui ont été présentés.»

Mission d’ambassadrice

Au moment où fans et internautes accusent Burundi Event, organisateur de cette compétition, d’avoir ignoré les jeunes filles de l’intérieur du pays, Astona Nahimana s’explique : « Il nous a été impossible d’organiser les sélections à l’intérieur. Mais nous avons reçu des appels de jeunes de l’intérieur du pays.» Mais elle fait savoir que la langue a été une barrière : « Nous avons reçu des filles qui ne parlaient pas français ou parlaient mal le français. »

Le 23 juillet débutera la mission de celle qui sera consacrée «la plus belle et la plus intelligente fille du Burundi. »

«Elle aura une année de service», affirme Astona Nahimana. Son rôle, assure-t-elle sera de réaliser le projet qu’elle aura défendu, de s’impliquer dans des événements humanitaires et de participer dans Miss Africa.

Signalons que la demie-finale aura lieu le 9 juillet.

  31   Vos commentaires
  1. mswahili

    Miss 2016 doit etre version Nyakuri, on ne laisse rien aux Sindumuja, pas de quoi se consoler; meme leur chasse gardée : Miss Burundi. Elle sera Hutu: nous sommes pour la promotion la beauté des Hutu : Hutu Beauty Empowerment Program ( HUBEP). Les urnes vont parler/ tuko ba mingi 85% » jonchants » 99% des collines dans la paix.

    • Guyfefe

      Idées fausses

  2. Bakari

    @John
    « ..L’article etait intitule le « Nez de mon pere » »

    Croyez-vous encore (vous aussi) aux histoires qu’on raconte aux enfants pour les pousser à vite s’en dormir?
    J’ai déjà entendu de semblables fables relatives à certaines populations qu’on raconte pour les ridiculiser, comme si la naïveté était le propre seulement d’une certaine catégorie de personnes!

  3. Bella

    Encore des erreurs.
    Ou sont ces jeunes filles talentueuses qui souhaitent représenter le pays? On a pas besoin d’être Hutu out Tutsi mais bien d’être Burundaise. De surcroît, une Miss n’a pas besoin d’être identifiée sur de faux jugement morphologique. Que les Hutu comme Sonia ( si j’y crois bien) de Gatumba ya aille – Que d’autres Hutu la rejoignent, qu’ensemble avec leurs compatriotes Tutsi embelissent l’identité des Burundais.

  4. Jereve

    La langue ne peut pas être une barrière: nous en avons une qui nous unit tous, le kirundi. Et nous cherchons miss Burundi et non miss France.

    • Kayo

      Comment elle va défendre le Burundi à l’extérieur du pays en parlant tout simplement la langue nationale? Sois réaliste

      • Jereve

        Je pensais qu’elle doit d’abord défendre les valeurs de sagesse à l’intérieur du pays.Surtout que ces valeurs sont battues en brèche ces jours-ci. Ensuite, une miss ne voyage pas toute seule, un(e) accompagnant(e) peut toujours jouer les interprètes.

        • Mahoro

          Heureusement que toi aussi tu défends ta position en français.honte à toi! en voyant « jereve » je m’attendais à un commentaire en kirundi.hypocrite!!!!!!!

  5. KARUNDI

    Abashaka ko Ubwoko buserukirwa mu gutora Miss Burundi, baranasaba mu gutora les athlètes baserukira Uburundi hisungwe Arusha, donc quotas ethniques!!! hahaha. Muri ibijuju ga Mana!!!

    Tenez: La quasi-totalité des athèles Burundais, ce sont des Tutsi de la crète, (avec quelques rares exceptions pour confirmer la règle). None hari ico bitwaye, kazima benurira abandi twese turorera. None bavuze ko umututsikazi agororotse, mushaka ngire nte, ni ukuri. Muraza dutore « Miss Gangi Burundi » ou « Miss Costaud Burundi » murabe iyo nawe azanana ? Aba bidoga nawe nu bazoshima
    Erega umuntu bavuga ko ari mwiza kubera hariho abatari beza. Iyoba twari beza co kimwe twese, nta higanwa nk’iryo riba ribaho. Bavuga ko umuntu akomeye kuko hariho abadakomeye, Umuntu aba muremure kuko hariho bagufi, Umuntu yitwa umutunzi kuko hariho abakene. Ivyo Imana yabigize ibibona , reka kwidoga: c’est d’ailleurs la DIFFÉRENCE QUI FAIT LA BEAUTÉ

    • Bakari

      @KARUNDI
      On se croirait devant du bétail, il ne manque plus que les juges aient le droit de toucher et il n’y aurait plus de différence avec les concours de beauté bovins !

    • Kayo

      Harico wibagiye insugi kuko murabo uriko ushira imbere insugi ninke kuko iwabo ntaco ivuze

      • John

        « Kuko iwabo ntaco ivuze ». Un tel argument etait courrant au Rwanda avant avril 1994.Quand tu labellises tout un groupe et surtout les femmes issues de ce groupe, c’est une preparation certaine a la catastrophe. Cher Kayo, avant de lancer un tel argument,il faut d’abord penser a la pertinence de ce que tu dis et en analyser les conseqences.

  6. dester

    Miss sida et prostituée

  7. Niyonsaba Caroline

    Enfin un sujet qui nous change du quotidien , espérons que cela va continuer car cette élection de Miss Burundi est un signe du soleil à l’horizon !!! Bonne chance les miss et que la plus belle gagne ( mais il faut une tête bien faite et bien pleine ) !!!!

    • Il est difficile voire impossible d’avoir une tête à la fois bien faite et bien pleine. A défaut d’avoir les deux, il vaut mieux avoir « une » bien faite.

      • Ndibaza

        J’espère qu’en sélectionnant, on a pensé au respect des accords d’Arusha.

        • Steve

          Les accords d’ arusha , justement ne sont pas respectés dans ce concours, petite observation; sur les 16 filles dans la photo, je denombre environ 14 filles TUTSIS ET 2 FILLES HUTUS, dans un pays ou l’ethnie hutu represente 85% de la population …. J’en deduis que le concours de miss burundi est soit raciste ou tres peu soucieux de representer la population entiere. Je peux me tromper dans mes chiffres mais il est indenible que dans cette photo, toutes les filles me semblent de l’ethnie tutsi. Le burundi doit adopter une politique d’inclusion et de quotas ethnique dans tout les secteur pour eviter de retomber dans le passé et ce meme pour miss burundi. Merci

          • verité

            même avis que toi, il faut rspecter l’ accord d’ arusha. 10 policiens tutsis et 10 policiens hutus, 10 militaires hutus et 10 militaires tutsi. Alors la même chose pour les miss. Il faut l’ equilible. Il faut 8 miss hutus et 8 miss tutsis. Et pour elire les premiers il faut les deux ethnies ; un du hutu et l’ autre du tutsi. Si non c’ est de l’injustice. Ou bien il faut deux défilés des miss burundaises , un défilé des miss hutus et l’ autre défilé des miss tutsis. Comme ça on a deux représentant pour le pays. Un hutu et l’ autre tutsi. comme ça les litiges est regler.

            • Meurlsaut

              Ethnisme quand tu nous prends!!!

          • barumwete Alain Chris

            Pauvre Steve de burundais que tu sois. Comment as -tu pu distinguer de hutus des tutsi ? Par l’accès á leur CV que tu t’es procuré ou bien par leur physionomie ? Sinon peux – tu nous dire les critères sur lesquels tu t’es basé pour distinguer l’éthnie de ces jeunes filles ? À lire ton commentaire j’ai l’impression que Fée Président Michel MICOMBERO serait un hutu pour toi.

            • John

              @Alain Chris, tu me rapelles un extrait de l’interview faite par Micombero a un papier de l’epoque(1965)’L’article etait intitule le « Nez de mon pere ». Les officiers hutu, surtout de la gendarmerie de l’epoque, voulaient l’interesser a faire partie d’un coup d’état parce que par son facies, ils avaient cru qu’il etait hutu. Quand ils ont remarque sa mefiance et la resistance a l’offre, ils sont alle chez lui a Rutovu pour verifier ses origines ethniques. Le nez de son pere leur a confirme sa « tutsiite ». Et pour revenir aux filles, comment sur base d’une photo peut on distinger une fille hutu d’une fille Tutsi, surtout dans un pays ou le metissage est aussi important?

          • James

            On peux rire de tout. Les accords d’arusha auraient definis aussi les quotas ethniques dans le choix de miss burundi?
            Quelle paragraphe? 😂😂😂😂😂😂

          • Karabona

            Cher Steve, vos conclusions sont tirées des clichés qui nous empoisonnent la vie depuis la colonisation,ce nest pas parcequ’elles sont belles et élancées qu’elles sont Tutsi – avec ces histoires de quotas nous continuons à reproduire des schémas mentaux qui nous ont été imposés, c’est cela la néo-colonisation – choisissons nos miss uniquement parcequ’elles sont belles et intelligentes, choisissons nos fonctionnaires uniquement parcequ’ils sont compétents, nos dirigeants parce qu’ils sont patriotes et visionnaires et nos épouses uniquement parce qu’on les aime – voilà la véritable indépendance.

            • Steve

              Cessons de jouer aux hypocrites, au burundi tout le monde sait determiner a l’oeil nu l’ethnie de l’autre.(du moins a 90%) puisque certaines apparences trompent, mais pour ces filles il est evident que ce sont des tutsies et il n’y a rien de mal a cela. Mon point est que le concours de miss burundi doit s’organiser pour representer toutes les couches de la societé burundaise, meme celles de l’interieur du pays, et d’inclures tout les ethnies du burundi. Sinon des jeunes filles hutu grandiront sans meme pouvoir aspirer a faire partie de ce concours vu comme reservé a l’elite tutsie de bujumbura seulement.

          • Kayo

            Erega kuba urimuremure ntibisigura à 100% umututsi

            • John

              @Kayo, afin pour une fois tu es raisonable!!!!

        • Karori

          Hahaha

          • barukwege

            Votre observation est fausse dans ce groupe peut on differencier qui est hutu ou tutsi ne soyez pas comme ces universitaires qui disent en 1993 hari ukwihenda wo kwihekura du moins toutes ce sont les enfants du Burundi

      • Bakari

        @Biragoye
        « A défaut d’avoir les deux, il vaut mieux avoir « une » bien faite. »

        Elle n’est pas mal celle-ci:
        « Du pain et des jeux ! Il faut bien occuper la menagere et le bauf… Que ce soit avec des petits gars qui courrent apres un ballon rond ou une brochette de princesses retouchees, meme combat ! Mais c est un peu degradant pour l image de la femme… Soit belle et tais toi (ou sorts des niaiseries) mais ainsi va le monde.. »

        http://www.journaldesfemmes.com/people/temoignage/temoignage/401207/cretin/

        • Kijonjori J Berchimas

          Non, non, que cette competition miss 2016 repose sur les accords d’Arusha. Les jeunes filles Tutsi se font encore d’illusion. Nous avons de belles Hutu à presenter! Que Sonia en soit témoin!

          • nshuti

            kandi abatwa mwama mubibagira..why?

Publicité