http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/09/ICCO-15-O-22-TDRs-Evaluation-a-Mi-Parcours-MAVC-Final.pdf
Amatora 2015

Les acteurs politiques dénoncent une CENI partiale

Les acteurs politiques s’insurgent contre la volonté la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de les écarter du processus électoral pour favoriser le Cndd-Fdd.

Agathon Rwasa : « « Les élections ne sont pas l’apanage de la CENI et le Cndd-Fdd, mais nous appartiennent à nous tous. » ©Iwacu

Agathon Rwasa : « « Les élections ne sont pas l’apanage de la CENI et le Cndd-Fdd, mais nous appartiennent à nous tous. » ©Iwacu

Selon Agathon Rwasa, qui se réclame président du FNL, la CENI devrait mettre en place un calendrier électoral définitif avant de faire n’importe quelle activité en rapport avec les élections de 2015. Il demande à la CENI de faire preuve d’indépendance, sinon de laisser la place aux autres citoyens qui peuvent organiser des élections transparentes et inclusives. « La CENI fait montre de tricherie, chaque fois. Dernièrement, ils ont publié un faux calendrier où ils prévoyaient l’enrôlement des électeurs avant la mise sur pied des commissions électorales provinciales et communales indépendantes (CEPI et CECI) » rappelle M. Rwasa. Aujourd’hui, souligne-t-il, il n’y a pas de calendrier définitif, et donc pas de calendrier électoral.

Ce qui pousse Agathon Rwasa à remettre en cause les prochaines actions de la CENI. Pour lui, elle doit d’abord rendre public le calendrier électoral, en concertation avec les acteurs politiques. « Les élections ne sont pas l’apanage de la CENI et du Cndd-Fdd, elles nous appartiennent à nous tous. Que le pouvoir, la CENI et tout le monde comprenne que ce pays ne pourra jamais être une propriété privée de quelques individus. Il faut qu’ils comprennent que la CENI n’est pas faite pour organiser des élections monopartites », martèle Agathon Rwasa. Et d’ajouter que la CENI ne peut pas prétendre organiser des élections lorsqu’elle montre clairement qu’elle veut toujours favoriser une partie au détriment d’une autre.

Pour M. Rwasa, la CENI devrait démissionner. Et, poursuit-il, l’édification de cette nation ne sera nullement le propre du pouvoir et de la CENI, mais la contribution et l’effort de tout un chacun. Il en appelle donc au respect des engagements pris, notamment la feuille de route, le code de conduite et les autres textes réglementaires qui sont en vigueur.

Pour Charles Nditije, la CENI reçoit des injonctions du Cndd-Fdd pour précipiter les choses  ©Iwacu

Pour Charles Nditije, la CENI reçoit des injonctions du Cndd-Fdd pour précipiter les choses ©Iwacu

« Mettre en place les membres des CEPI et des CECI sans associer les représentants des acteurs politiques burundais est une preuve que la CENI est partiale et que les élections de 2015 ne seront pas crédibles » déclare à son tour Charles Nditije. Le président de l’Uprona non reconnu par le ministère de l’Intérieur demande à la CENI de respecter le code électoral et le code de conduite des élections de 2015. Pour M. Nditije, ne pas les associer dans la mise en place de telles commissions est contraire à la tenue des élections inclusives et transparentes convenue dans les principes généraux pour la bonne tenue des élections de 2015. « On voit donc que la CENI reçoit des injonctions du Cndd-Fdd pour précipiter les choses sans associer comme prévu certains acteurs politiques qui peuvent faire le poids face au Cndd-Fdd. Voila la logique de la CENI et du Cndd-Fdd. Dans ce contexte, nous allons crier, montrer à la face du monde que c’est impossible de tenir des élections crédibles en 2015 » prévient M. Nditije.

  3   Vos commentaires
  1. Terimbere

    CENI piege!
    L’histoire de la grenouille tombee dans un fut de creme, qui s’est directement mis a l’avaler jusqu’a ce qu’elle se noit, ne pouvant meme plus se faire sortir du fut alors qu’elle pouvait consommer d’une facon moderee et attendre car la creme allait se transformer en beurre et a partir de la, sortir aisement du fut!
    Iyihuse yavyaye ibihumye!
    Bye bye CENI!
    On attend deja une autre equipe!

  2. duciryaninukuri

    Mais où est le problème? Moi franchement je ne voie pas une CENI qui met en place un système ouvert à des personnes qui ne présentent pas une liste de ceux qui sont derrière eux de façon officiel.
    Aussi longtemps qu’ils acceptent de ne pas porter la casquette d’un parti politique reconnus mais celle d’acteurs politique, c’est déstabiliser le travail de la CENI sans raison car dans ce cas viendrait l’autre grave accusation à son égard d’attiser les chicanes alors que ce vocable voulait justement apaiser la situation.Je croie que c’est pour cela que la CENI agit ainsi.

    Pour lever l’équivoque où sont les spécialistes pour dire ce que la loi permet vis à vis d’eux sinon qu’ils attendent la prochaine possibilité d’amendement de la loi pour y apporter des éléments nouveaux clarifiant ces nouveaux concepts qu’elle ignore totalement car ne datant qu’une année à peine.
    Simplement faisons confiance et surveillons bien ces hommes et femmes qui vont nous aider afin que les élections se fassent librement et selon le code électorale.

    • Jean-Pierre

      @ duciryaninukuri

      Est-ce que tu parles du Burundi que nous connaissons? La machine de tricherie est en cours et ce n’est pas ce que je viens d’écouter sur la RPA concernant la fabrication des cartes d’identité qui rassure. En 2015, le vol ne se fera pas au niveau de la CENI mais au niveau de la distribution des cartes d’identité pour les votants. LA CENI peut être court-circuité par le flux des journalistes qui feront le décompte en direct sur les lieux de vote, si l’opposition et la société civile refusent le déplacement des urnes vers les centres de dépouillement. Par contre, si on distribue des cartes d’identité au mineurs à qui on distribue des yeboyebo aujourd’hui, leurs voix conteront. Et si ils refusent d’accorder les identités à ceux qui ne les soutiennent pas qui atteignent l’age de voter, les haricots seront cuits avant l’heurs. Je demanderais à ce que les gens ne soient plus distraits par la CENI.

Publicité