Politique

Le Frodebu exige la démission des membres de la Ceni

10/01/2018 Edouard Nkurunziza 12

Les appels à voter «oui» au référendum constitutionnel lancés par les membres du gouvernement est une «campagne précoce». Ce sont là les propos de Prosper Ntahorwamiye, porte-parole de la Commission électorale nationale indépendante.

Léonce Ngendakumana : «Ils ne sont plus à mesure de mener le processus référendaire»

«La campagne pour ou contre le référendum interviendra 14 jours avant le scrutin fixé au mois de mai», a-t-il indiqué lundi 8 janvier.

Néanmoins, M. Ntahorwamiye affirme que sa commission n’y peut rien : «La Ceni n’est pas compétente pour contrôler l’action du gouvernement».

Léonce Ngendakumana, vice-président du parti Sahwanya Frodebu, n’en revient pas. Ces dires font preuve d’une commission dépendant de l’Exécutif. Il se dit heureux que son porte-parole « ait pris le courage de le reconnaître».

Cet ancien président de l’Assemblée nationale indique que la Ceni vient de se disqualifier. Car, explique-t-il, à défaut d’exiger l’arrêt de cette campagne du ‘‘oui’’, ses membres devraient au moins démissionner : «Ils ne sont plus à mesure de mener le processus référendaire.» Et de soutenir que celui-ci ne sera qu’une «mascarade».

Pour Abdoul Kassim, président du parti UPD-Zigamibanga, cet appel du gouvernement n’aura pas d’impact sur le choix de la population. «Ce n’est pas une campagne proprement dite». Il la qualifie d’amusement pur et simple.

D’après lui, le gouvernement fait l’éloge du projet de la Constitution qui en émane. «Jusque-là, c’est normal».

Térence Ntahiraja, porte-parole du ministère de l’intérieur, affirme qu’il serait contradictoire que le gouvernement initie la révision de la Constitution et qu’il n’appelle pas à voter pour cette dernière.

Forum des lecteurs d'Iwacu

12 réactions
  1. Buganda

    @ M.Gacece
    Chez nous, les voisins savent qui appartient à quel parti. Il n’est donc pas ici question de lire dans la pensée. Voici l’une des nombreuses situations qui ont cours actuellement dans notre pays. Deux amis qui partagent la même allégeance politique se retrouvent chez l’un d’entre eux. Ce sont des amis. Il faut bien considérer cette variable. Après la visite, comme ça se fait dans nos coutumes, l’hôte accompagne son visiteur et chemin faisant, les deux amis croisent une autre personne qui, paraît-il aurait déjà dit dans un débit de boissons qu’il voterait “Non”. Les trois se saluent et s’arrêtent pour échanger quelques mots. Une seule personne les ayant aperçus en train de se parler, dans la rue s’il-vous-plaît, a immédiatement contacté les administratifs de la place. Et la police ne met pas de temps à débarquer. Et les coups pleuvent et les trois hères passent la nuit au cachot sous motif de tenir une réunion non autorisée sur le référendum! Et de ça, moi j’ai été témoin oculaire. Ce n’est pas une anecdote racontée par l’ami d’un ami.
    Et bien oui M. Gacece. Il faut parler du froid du Canada et de la brousse du Burundi. Si vous n’avez pas connu le froid, la pluie, la faim, les moustiques…, moi je peux vous en parler. Ce n’est pas du confort de son salon feutré de l’Occident qu’on peut vraiment comprendre que c’est inhumain de pousser ses compatriotes à passer des jours et des nuits dans la brousse , comme des animaux sauvages à cause de divergence d’opinion sur un sujet politique. Si vous l’avez connu, il me semble que vous l’avez vite oublié. Quant aux mensonges, il y en a surement de tous les côtés car tous les Imbonerakure ne sont pas des criminels tout comme tous les membres des autres partis politiques ou les DD qui ne sont pas toujours, tout le temps et sur tout d’accord avec le gouvernement ne sont non plus des “ennemis du pays”. Mais, crois-moi, lorsque vous voyez un jeune civil gifler un officier de l’armée, ça vous donne froid dans le dos. En passant, avez-vous entendu parler de la chanson “Terinda abakeba bavyare imbonerakure ” ? Je vous jure que ce n’est pas un mensonge. Dites-moi qui a été sanctionné dans cette affaire pour avoir appelé au viol…? Et je finis avec cette invitation M.Gacece, en toute sincérité. Le jour où vous reviendrez vous “ressourcer” à coups d’Amstel au Burundi, laissez-moi savoir et on pourra échanger sur ce qui se passe ici.

  2. Gacece

    On ne parle pas ici du Canada et de son froid climat! Mais pouvons-nous dire qu.on parle du Burundi et de la chaleur? Et je n’ai pas encore entendu parler de personnes maltraités parce qu’ils ont la volonté de voter « non ». Mais j’ai déjà entendu parler de ceux qui tenaient des réunions secrètes. Eux, ils savaient ce qu’ils faisaient, sinon ils ne se seraient pas cachés.

    Comment pouvez-vous prétendre que des Imbonerakure ONT SOUPÇONNÉ des gens de vouloir voter « non » si ces gens n’aient rien dit? À moins que les Imbonerakure aient inventé une « machine à lire » les pensées des gens, je voudraient bien croire que « ce que vous dites n’est que de la pure invention »! Et on est tous habitués à entendre des gens s’en prendre aux Imbonerakure, des victimes faciles sur qui toute personne veut mettre toute la misère qui lui arrive! Respectez les règles et dénoncez ceux qui ne les respectent pas à l’autorité compétente.

    Dans ce cas-ci, M. Léonce Ngendakumana devrait s’adresser à l’Assemblée Nationale, qui a la compétence dans le contrôle de l’action du Gouvernement. Il aurait pu requérir que l’Assemblée Nationale demande au Gouvernement de ne s’en tenir à l’explication stricte des amendements à la Constitution, et de s’absténir de faire campagne pour le « oui » avant le début de la campagne.

    Les déclarations mensongères, qu’elles soient faites au Canada ou au Burundi, restent des mensonges! Et le climat n’a rien à voir avec tout cela!

  3. Buganda

    @ Gacece
    Pendant que des administrateurs communaux et même l’Ombudsman, pour ne citer que ceux-là battent déjà campagne pour le “Oui” et mettent en garde quiconque osera voter “Non”, plusieurs dizaines de pauvres paysans eux ont été bastonnés et emprisonnés juste parce qu’ils sont soupçonnés par des Imbonerakure de vouloir voter “Non”! D’autres ont quitté leurs domiciles et doivent se cacher pour ne pas tomber dans les griffes des militants zélés du parti au pouvoir! Mais, on n’est pas sorti du bois (sans mauvais jeu de mots). Et malheureusement, on a vite oublié d’où on vient car la vaste majorité de ces gens sont des militants FNL de Rwasa.
    Quant à vous M. Gacece, comment vous sentiriez-vous si vous deviez coucher à la belle étoile dans les bois congelés du Canada (il semble qu’il y fait trop froid ces jours-ci) juste parce que vous ne pensez pas comme les militants du parti au pouvoir ? Quelle attitude schizophrénique! Ce que vous trouveriez aberrant au Canada vous semble parfaitement justifié au Burundi ? On aura tout vu.

  4. roger crettol

    Vous n’avez rien compris.

    Le gouvernement – et ses représentants de tous les échelons – EXPLIQUE les changements qu’apporterait la nouvelle constitution. Dans l’éventualité improbable où elle serait acceptée. L’opposition – ou ce qu’il en reste – n’a pas à s’exprimer en ce moment; elle ne ferait que PERTURBER les EXPLICATIONS du gouvernement.

    Tout comme il l’a décrété, la campagne – fanfares et tambours, déflé des jeunesses du parti – ne débutera que deux semaines avant la consultation. Etant entendu qu’on n’incitera pas les citoyen(ne)s à voter NON – ce qui serait parfaitement illégal.

    Tout le monde a-t-il bien compris ? Et vous, là, au dernier rang, l’avez-vous AUSSI bien compris ? Rompez !

    [ Le fantôme de Mobutu Sese Seko sourit paternellement à votre président en place … ]

  5. Prophète

    Muzemugire kumwe twagira buyoya petero muri 93

  6. Gacece

    @Jereve
    Il a appelé à voter « oui ». Mais… Est-ce pour cela que vous allez voter selon ce qu’il vous dit de faire? Je crains que votre morsure ne soit imaginaire!

  7. Jereve

    C’est un cas de flagrance de campagne illégale de la part du gouvernement. La justice se doit d’agir sans attendre des plaintes. Quand on pense que même l’ombudsman de la République est entré dans la danse en appelant officiellement à voter « oui » à l’amendement de la constitution, on ne peut que constater que l’affaire est mal partie. Quand on est mordu par une vipère, c’est inutile d’aller se plaindre chez le boa.

  8. Gacece

    La CENI s’occupe des campagnes électorales et des élections. Elle n’a rien à dire sur les programmes gouvernementaux. Le FRODEBU, s’ils croient que c’est une campagne électorale déguisée, devrait s’adresser à la justice plutôt qu’à la CENI.

  9. Rurihose

    Je me demande pourquoi on doit faire un référendum.
    Copiez juste, Mrs qui nous gouvernent , Mzee M7 and we “Songe (from Songa ) mbere.
    Nous perdons de l’argent inutilement.
    Mutama veut une présidence à vie comme ses bons voisins (Rwanda et Ouganda).
    C est son droit de ne pas suivre la Tanzanie même si c’est le pays qui soutient le plus le régime actuel.
    Allez comprendre la logique des dictatures africaines😂😂😁

  10. Provoc

    Le Frodebu exige…
    Et si le Frodebu proposait plutôt!
    Comme cela les autres partis verraient comment tout le monde pourrait disposer.
    Lorsqu’on exige et que ce qu’on veut n’est pas réalisé, on fait quoi? On sanctionne!
    Le Frodebu est-il capable de le faire? Seul lui-même a la réponse.

  11. Jesus

    La Ceni n’est pas competente …etc ca ferait rire si c’est quelqu’un d’autre qui le disait.

  12. Badaud

    Le frodebu “souhaiterai” la demission de la Ceni ! Il n’a rien à exiger! !!!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Il faut des mesures d’accompagnement

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Il faut des mesures d’accompagnement

L’Assemblée nationale du Burundi a adopté ce mercredi 18 avril un projet de loi autorisant notamment les perquisitions de nuit et sans mandat d’un magistrat. «Pour certaines infractions graves, le mandat de perquisition n’est pas requis et la perquisition de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

977 utilisateurs en ligne