Préambule

Le Groupe de presse IWACU encourage ses journalistes à développer leur présence sur les réseaux sociaux. Cela permet une mise en valeur du travail des journalistes et des activités du groupe.
En même temps, cela peut poser des questions dans le cadre de la pratique professionnelle de leur métier.
Ce guide des bonnes pratiques a pour objet d’y répondre.


Bonnes pratiques

1. Les réseaux sociaux sont des outils professionnels, pas des jouets.

2. Les règles de déontologie sont les mêmes dans le cadre de l’ensemble de ses activités journalistiques, y compris sur les réseaux sociaux.

3. Un journaliste se présente toujours comme tel lorsqu’il utilise un réseau social dans le cadre professionnel. Le journaliste n’utilise pas de pseudonyme. Au regard de la nature de son métier, la distinction entre usage professionnel et privé peut s’avérer floue.

4. Sur les réseaux sociaux, la responsabilité du journaliste ne peut être confondue avec celle de l’éditeur.

5. Le journaliste doit mentionner, dans la description de son profil, ses activités comme journaliste pour le compte du Groupe de presse IWACU.

6. Le journaliste défend les principes de liberté d’expression et de droit à la critique.

7. Un réseau social est un espace de libertés mais il doit être pondéré par la nature professionnelle de ses activités journalistiques : les traits d’humour ne sont pas perçus par tous de la même manière, le journaliste s’interdira les insultes et propos offensants. De même, le journaliste respecte la dignité des personnes et la présomption d’innocence. Il s’interdit les propos racistes, injurieux, diffamatoires.

8. Le journaliste n’est ni juge ni policier.

9. Toute information erronée sera rectifiée.

10. Le journaliste s’interdit toute confusion des rôles entre communication et information.

11. Le journaliste défend son secret professionnel, protège ses sources d’information. Il ne peut publier des informations internes, confidentielles ou chiffrées relatives au Groupe de presse Iwacu.

12. Le site web d’Iwacu (www.iwacu-burundi.org) doit, dans la mesure du possible, rester l’endroit où sont d’abord publiées les informations exclusives.

13. Le Groupe de presse IWACU mettra en avant les activités de ses journalistes sur les réseaux sociaux en mentionnant leurs comptes et leurs blogs.