http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2016/12/DG-Advisor-USAID-9-o-20-DEC.pdf
Politique

Enregistrement des ménages : « Contrôler les mouvements des populations »

25-02-2016

Tout chef de quartier doit avoir un registre des populations. Les concernés divergent sur l’importance de cette identification.

Freddy Mbonimpa : « Les chefs de quartier doivent contrôler les ménages pour mieux identifier les habitants.»

Freddy Mbonimpa : « Les chefs de quartier doivent contrôler les ménages pour mieux identifier les habitants.»

« Nous vivons la peur au ventre depuis que l’enregistrement a commencé dans notre quartier, il y a cinq jours. La recherche des gens à arrêter ou à tuer sera ainsi facilitée », s’indigne un habitant de la zone Musaga. Il fait savoir que le chef de ménage doit donner son identité complète et faire enregistrer toutes les personnes à sa charge.

Après l’enregistrement, précise-t-il, le chef de ménage doit conserver les données du registre des populations sous forme de cahier.
Norbert, habitant de Musaga, soutient que cet enregistrement a d’autres visées que celles indiquées par l’administration « Nous ne comprenons pas pourquoi nous devons mentionner nos numéros d’identité. »

Eric, habitant de la zone Cibitoke, n’est pas du tout inquiet : « Ce lundi matin, j’ai laissé ma carte d’identité à mes voisins, car je rentre tard le soir. » Au demeurant, il ne croit pas que s’il y avait quelqu’un qui voulait lui faire du mal, il passerait par cette voie.

Dans certains quartiers comme Buyenzi et Gihosha, l’activité a été achevée, il y a deux semaines. « Nous nous sommes tous fait enregistrer, excepté les domestiques qui ont depuis peu une carte de travail, » raconte un habitant de Gihosha.

« Les chefs de quartier doivent pouvoir identifier les habitants »

Freddy Mbonimpa, maire de la ville de Bujumbura, indique que cet enregistrement vise à contrôler les mouvements des populations : « Dans les 88 quartiers qui sont dans les 13 zones qui composent les trois communes de la mairie de Bujumbura, chaque chef de quartier doit avoir un registre des populations ».

Quant aux chefs de ménage, ils doivent avoir un « cahier de ménage » pour enregistrer le nombre de personnes qui vivent à leur charge. Le maire ajoute que « les chefs de quartier doivent contrôler les ménages pour mieux identifier les habitants.»

Au cours d’une réunion, le maire de la ville a demandé aux administratifs de base et aux forces de l’ordre d’identifier les maisons vides et leurs propriétaires. « S’il le faut, ces habitations seront utilisées par les positions militaires, car les armes y sont souvent cachées ».

Signalons que cette décision d’enregistrer des ménages date de novembre 2015, lors du lancement de la campagne du désarmement forcé par le numéro Un burundais.

  22   Vos commentaires
  1. Salmia Irikungoma

    Uyu mwaka tumaze, abarundi duhonywa n’abitwa ngo baradutwara strategies zose qu’ils ont planifiees pour massacrer l’ethnie tutsi et les hutus non adherants a ce maudit projet, icambere ni birya banditse ku ngo, bavuga ngo ni amanumero. Barya ba dd baza bariyonkora, batewe ubwoba na ngene genocide yariko irategurwa, bahora babishikiriza ku ma radio, muvyo basigura bavuga yuko vyabananiye gukurikiza imigambi ya Nkurunziza, no mu binyamakuru vy,amaradiyo amwe amwe barabavuga, ariko kubera yuko ata murundi yari aciyumvira yuko genocides zizosubira kuba, twamera nkuko ataco twumvise. Lero kuri arya ma numero ari ku ngo, kuri umwumwe wese, bavuga ngo, haba harimwo ibiharuro bimwe bisa n’ibiri ku karanga muntu k’umwe umwe wese, kuri zirya numero za kera, ubu lero wosanga bazokongerako n’akamenyetso k’ubwoko bw’umuntu, canke umugwi kugirango boroherwe kwica abo bashaka, kuko ubu hoho bisa nkuko vyabaye itegeko ngenderwako ry’Uburundi « Extermination d’une partie de la population burundaise par quelques forces de l’ordre et leurs allies : imbonerakure et autres….)

  2. Concorde

    Bakame. Nous sommes les derniers de la planète dans tous ou presque tous les domaines. De quoi peux tu être fier? Tu ne penses pas qu’on pourrait faire mieux?

    • Bakame

      @Concorde
      « Nous sommes les derniers de la planète dans tous ou presque tous les domaines. »
      Nous sommes exécrables en tout depuis belle lurette! C’est pour cela que nous nous retrouvons encore à l’âge de la pierre (travailler la terre via la force musculaire humaine, pendant que les autres se servaient déjà du bœuf il y a presque 20 siècles) !

  3. joan

    the are census programs in every country , and I believe in Burundi there is such institution that does the census not  » chefs de quartier  » , this regime is acting out of control ,they do not respect the privacy of their citizens, if the police have information there are so called  » terrorists  » living in a certain household, they must follow procedure to obtain search and arrest warrants, but this is Burundi we are talking about and these thugs policemen ,
    Actions must be made so we don’t lose democracy forever in our beautiful homeland !

  4. Ce modele d’enregistrement existe aussi en Europe pour traquer les terroristes. Il faut vous documenter avant de propager des mansonges.

    • Jupi

      Quel Europe parles tu? Donne nous un pays de l’Europe où le chef de ménage a un cahier d’enregistrement de nombre des gens qui vivent à leurs charge.

  5. Dieu sauve tes enfants.

    On dirait le même modèle qu’ont utilisé Les genocidaires FDLR au Rwanda pour massacrer en masse Les innocents. Heureusement que Kagame les a chassé à jamais. Le tour des genocidaires cndd fdd viendra tôt ou tard.

    • abruzi

      Pose bien la question à tes aînés , si tu ne fais pas semblant d’oublier. Demande-leur ce que signifiait la carte de résidence à Bujumbura et particulièrement à Gatumba où avait fui une partie de la population de Kinama/Kamenge/Cibitoke dans les années sombres de 1995 à 1999.
      Et il n’y a pas eu de génocide. Pas même après le regroupement forcé de la population de bujumbura Rural dans les camps de « regroupés », hors de leurs habitations afin, disait-on, de leur séparer des « assaillants »

  6. KABADUGARITSE

    Dites-moi, il a quel âge ce tutsi de Maire de la Capitale? Exactement comme du temps de Micombero et Bagaza! Au lieu d’avancer, nous reculons.-

    • Novat Nintunze

      Suis-je le seul à ne pas me rappeller d’un système pareil sous Bagaza? (Je n’ai pas d’opinion sur Micombero, j’étais encore écolier à l’interieur du pays)

      • Bakari

        @Novat Nintunze
        « Suis-je le seul à ne pas me rappeller d’un système pareil sous Bagaza? »
        Effectivement cela est du déjà vu!
        Comme quoi, l’histoire est un éternel recommencement!
        Qui a dit qu’il ne faut pas ré-inventer la roue (lorsque cela nous arrange)?

  7. Jereve

    Qui aurait pensé que ces réflexes malsains de contrôle des populations allaient revenir à la mode? Sous les anciennes républiques, les chefs de collines avaient « igitabu c’ingenzi », beaucoup plus utilisé pour traquer du Palipehutu. En 1995, le gouvernement a instauré le système de « laisser-passer » aux habitants des quartiers Kamenge et Kinama, quartiers dits des assaillants. Pour entrer dans ces lieux, il fallait montrer ce document en plus de la carte d’identité. Beaucoup d’innocents pris en défaut de ce document y ont laissé la peau. La tentation est grande à toute dictature de marquer les gens au fer rouge, comme du bétail à surveiller aux moindres mouvements. Malheureusement, cela produit l’effet inverse: notre histoire sanglante le confirme.

  8. Ruzi rwa Mubarazi

    Même du temps d’Hitler; les SS, GESTAPO, etc… n’ont pas fait mieux!
    A quand le recensement éthnique Mr le valet des DD?

    • BANDEREMBAKO

      Il ne faut pas insulter les gens gratuitement. Le maire de la ville de Bujumbura est une personnalité que vous devez respecter même si vous ne l’aimiez pas. Je crois toi même qui l’insulte sous un pseudonyme ridicule tu as ou tu auras toujours besoins de lui. Cher ami, garde la tête au dessus de tes épaules et retiens tes velléités car tu ne vas pas le remplacer de si tôt

      • Ruzi rwa Mubarazi

        Je t’ai pas empêcher de quémander. Mais moi? T’en fais pas! J’ai dit « À Dieu » dépuis 40 ans à ce maudit « Buhutu ».

      • KABADUGARITSE

        On se fait aimer et respecter par ses actes. Il en est ainsi pour se faire haïr.-

  9. prime Karikunzira

    Petit à petit nous vivons au rythme de la corée du Nord ou de la Libye sous la dictature de Kaddafi. Ces méthodes communistes du way of life doivent etre bannies par tout le monde, y compris ceux-là meme qui prétentent etre les privilégiés de cette dictature. Il faut dire non à la dictature d’un sanguinaire, car il n’a pas de limite.

    Chers prétendus privilégies ou garçons de course, un sanguinaire n’a pas de coeur et souvenez-vous du sort réservé au clan Mobutu, la famille du Ltn Gén Adolpho ou l’entourage de Blaise compaoré. En effet, qui vous donnera vous la nationalité après la chute du gang?

    • Kubera Kubanankera

      C’est juste pour éviter qu’un GENOCAID soit perpetrer. On saura qui a genosaidé qui. C’est très important

    • UMUKIZWA

      Cher Prime Karikunzira, Sans blagues, vous voulez nous dire que la Libye d’après le dictateur Kaddafi (sic) comme tu l’appelles se porte mieux actuellement après la mise à mort de Kaddafi? Les Libyiens ont donc renversé la dicture de Kaddafi pour instaurer la démocratie? C’est pathétique, votre façon de raisonner. On dirait que vous ne voyez pas plus loin que votre nez. Si l’on demandait aux Libyens honnêtes, que choisiraient-ils? La Libye d’aujourd’hui ou le règne de la « dictature de Kaddafi »?
      Et que dire de Mobutu? Tu as le droit de le traiter de tous les noms que tu veux. Je vous concèe aussi qu’on ne pouvait pas le classer parmi les démocrates (s’in y en a en Afrique, sinon tu vas dévoir les énumérer au bout des doigts et tu verras qu’ils constituent une exception) mais au moins pendant son règne, les Zairois vivaient en paix. Avez-vous vu une seule fois toute une région infestée par un foisonnement de groupes rebelles où ce sont le séigneurs de guerre qui font la loi sous le règne de Mobutu? De grâce, si c’est la démocratie à la Libyenne que vous voulez nous emmener au Burundi, je vous prierais de garder ça pour vous, les Burundais n’en ont pas besoin.

    • Peter James

      IL n ‘y a pas aucune méthode car savons
      Très bien toute la methodologie que vous êtes entrain d’utiliser pour nous faire retourner dans l’esclavage mwadushizemwo kuva ku ntwaro z’abami, Micombero, Bagaza na Buyoya .
      IL faut pourtant accepter que les moment ont changé.

      • Concorde

        Oui, Les moments ont changé mais en mal

        • Bakame

          @Concorde
          « Oui, Les moments ont changé mais en mal »
          Pour toi sûrement! Il y en a qui regrettent l’époque de la traite des nègres aussi!

Publicité