http://www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2018/01/BRARUDI-22-JANV-Avis-dAppel-doffre-Extern-Tech-ev-3.pdf
Editorial

Ceni, où es-tu ?

12-01-2018

Des descentes sur terrain tous azimuts, la sensibilisation a démarré sur les chapeaux de roues. Depuis un mois, le gouvernement a lancé une campagne d’explication des amendements à apporter à la Constitution de 2005.

Léandre Sikuyavuga

C’est son initiative, le projet lui tient tant à cœur. Il doit expliquer à la population la nécessité de changer certaines dispositions.

Pour certains observateurs, cette campagne faite seulement par l’initiateur du projet est une façon tacite de convaincre, influencer le peuple à voter oui. Effectivement, certains officiels appellent ouvertement la population à voter oui, ’’ ceci étant d’ailleurs, semble-t-il, parmi ses desiderata exprimés à travers via le dialogue interne’’.

D’autres font des détours, des allusions, mais l’objectif est le même. C’est le cas de ce haut dignitaire qui dirigeait une réunion d’explication ce mardi 9 janvier à Rumonge. «Le projet de Constitution, une fois voté, va renforcer la démocratie car il y a certains articles qui ne sont plus à jour».

Les opposants à l’amendement de la Constitution, farouches défenseurs de l’Accord d’Arusha, tentent d’entrer dans le jeu. Mais leurs cris sont vite étouffés. Sans rassembler les gens dans des stades ou autres arènes politiques, ils feraient du porte-à-porte pour le « non », comme du temps de Ndadaye.- Il paraît que, c’est aussi efficace que les mégaphones-.

Mais attention, c’est à leurs risques et périls : ceux qui sont attrapés risquent la prison. Ils
franchissent la ligne rouge.

L’opposition et la société civile en exil qualifient la situation de deux poids deux mesures. La plate-forme de l’opposition radicale, le Cnared, appelle les Burundais au boycott. « C’est une mascarade, un boulevard vers la guerre civile.» Dans leur ’’campagne citoyenne’’« Teshwa ute » (on traduirait par « arrêtez, n’osez pas… » 23 organisations de la société civile appellent à la résistance contre la révision de la Constitution. Elles demandent la participation citoyenne aux actions de non-violence active visant à faire obstacle à l’organisation d’un référendum.

La situation risque de se compliquer. La Commission électorale nationale indépendante devrait jouer son rôle et l’assumer. Donner un message clair et ferme, éviter des fuites en avant.

Il faudrait que la Ceni convoque une réunion à l’intention du gouvernement et d’autres acteurs politiques pour une mise au point.

La consultation du peuple par référendum constitue la manifestation fondamentale de l’exercice de la souveraineté. Celle-ci suppose le respect des valeurs et principes démocratiques.

Est-ce le cas par les temps qui courent? Il est légitime de se poser cette question.

  22   Vos commentaires
  1. juju lebeau

    Sikuyavuga ayavuga neza. Bravo. Niwibereho bwana Leandre.

  2. SIEMPRE HAGURUKA

    L’heure n’est plus aux pleurs ni aux lamentations. Quand bien-même la CENI voudrait faire quelque chose personnellement je ne pense pas que cela aurait un impact quelconque. Au vu des motivations DD à s’éterniser au pouvoir, je crois que le peuple devrait se poser la question sur le bilan des ces 10 dernières années sous le joug DD et peser le pour et le contre si oui ou non la situation nous suffit. Sommes-nous prêt à fermer les yeux et foncer dans le gouffre? Quand une sangsue succe ton sang sans que tu t’en débarrasse, elle continuera… A chacun à se poser la bonne question que faire? se résigner ou se révolter?

    • Gacece

      @SIEMPRE HAGURUKA
      De quoi accusez-vous la CENI? Le travail de cette dernière est de gérer les campagnes des élections et la tenue des élections. Contrôler l’action du gouvernement ne figure pas dans ses tâches. Ce travail devrait incomber à l’Assemblée Nationale. Mais je peux me tromper.

      Vous voulez vous révolter pour ça? Soyez en avant du peloton dans votre révolte! Ou le moment venu, vous devriez vous faire ce qui est censé être fait: faire campagne et gagner!

      Les révoltes et autres actions violentes ne garantissent pas que vous pourrez chasser du pouvoir ceux qui y sont! Et bonne chance!

      • SIEMPRE HAGURUKA

        Mon message pose seulement des questions. Je n’affirme rien. Bien à vous!

        • Gacece

          @SIEMPRE HAGURUKA
          Sommes-nous prêt à fermer les yeux et foncer dans le gouffre? Quand une sangsue succe ton sang sans que tu t’en débarrasse, elle continuera…
          Vous posez la question, et vous insinuez indirectement une réponse! Donc, vous ne faites pas que « seulement » poser la question!… À moins que vous considériez que votre question n’est pas « la bonne » question!

          SANS MÊME ALLER DANS LES DÉTAILS SUR VOTRE SUBTILITÉ : « Vous insinuez que le seul choix « valable disponible » est de se révolter!

          Mais je vais vous laissez la chance de répondre « honnêtement » à votre propre question : Pensez-vous (vous personnellement) qu’il vaut mieux se résigner ou se révolter?

  3. Rurihose

    C est une mascarde dans une republique bananiere.
    Ndayicariye est a la tete de la CENI aussi longtemps qu il execute textuellement le cahier de charges donne par Mutama 1,2..n.
    Il s ecarterait d un iota qu on trouverait un Ndayiryamiye pour remplacer un Ndayicariye.
    Courbez SVP l echine et laissez le president d origine divine regner ad Vitam comme tout emperreur.

    • Gacece

      @Rurihose
      Quelle différence ça fait d’avoir une mascarade dans une république bananière ou dans une république non bananière? L’absence des bananes? Et est-ce que les bananes y sont pour quoi que ce soit? Puis, toute chose, y compris les bananes, les personnes, les présidents (et les non-présidents dont vous) sont d’origine divine!

      Le nieriez-vous? Même si vous n’avez pas d’aspirations ou d’ambitions de devenir empereur?

  4. Jean Habonimana

    Les carottes sont cuites, les haricots sont kw’izosi, écrivions-nous dans nos dictées de l’école primaire. Oui, les haricots sont cuits. Nous sommes partis pour 40 ans de règne du régime chrétien d’origine divine. Il ne nous reste qu’à entretenir la mémoire de toute cette jeunesse qui ne demandait qu’à vivre leurs vies et qui fut décimée, mutilée, torturée, castrée, violée, embastillée et exilée. Nous devons saluer tous ceux qui ont essayé en vain de sauver la nation : le grand homme Pie Ntavyohanyuma, l’Eglise catholique, les cadres patriotes du CNDD-FDD, le Mouvement Halte au 3ème Mandat. Nous devons honorer les souffrances des petites vieilles sœurs italiennes qui ont été suppliciées en offrande macabre aux dieux pour la réussite du plan actuel comme font les trafiquants de drogue mexicains qui tuent une femme à chaque réussite d’un deal. Nous devons rappeler sans cesse la trahison vénale de l’UPRONA depuis 2005, entré au gouvernement pour protéger la minorité et l’Etat de droit mais qui l’a livrée poings et mains liés. Nous devons nous incliner devant l’holocauste du vieux national Pierre-Claver Mbonimpa dont le fils et le gendre furent assassines pour le punir d’avoir survécu aux balles de la police DD. Nous ne pouvons même pas nous en remettre à Dieu puisque le régime est d’origine divine. La Mort du Loup d’Alfred de Vigny vient à l’esprit : « Gémir, pleurer, prier est également lâche.
    Fais énergiquement ta longue et lourde tâche
    Dans la voie où le Sort a voulu t’appeler,
    Puis après, comme moi, souffre et meurs sans parler. »

    • Gacece

      @Jean Habonimana
      « … souffre et meurs sans parler. »
      Pour quelqu’un qui souffre en silence, je trouve que vous vous exprimez sans aucunes réserves! Même si c’est par écrit!

      Un holocauste sur une seule personne!… En tout cas vous, vous avez un très, très grand sens des dimensions démesurées!

      Et je vous souhaites d’en parler assez longtemps pour que tous ceux qui vous écoutent (ou vous lisent) sortent de la torpeur dans laquelle vous tentez de les plonger.

      • Banza

        @Gacece
        Notre commentateur souffre d’égocentrisme poussé!

    • Burimaso

      Jean Habonimana,
      Votre incapacité à renouveler votre thématique trahit une réelle indigence intellectuelle, Ce qui est encore plus grave, un discours qui s’affaisse dans la complainte est un signe révélateur d’un désordre beaucoup plus profond sur le plan psychologique.

  5. juju

    La Ceni est en campagne pour le oui.

    • Gacece

      @juju
      Et vous vous êtes en campagne pour le non. Bonne chance!

      • juju

        @Gacece,
        Tu peux me tutoyer. Ca me va tres bien.
        Merci quand meme.
        J’aurais aime que tu reserves ce respect aux 10 millions de Burundais qui en ont cruellement besoin.

        • Znk

          @juju
          Être tutoyé est devenu une faveur.
          Il le réserve probablement à ses potes de la vie réelle et non à ceux du web.

          • Gacece

            @juju
            Vous avez eu assez de temps pour parler à 10 millions de Burundais? Le meilleur des respects serait de ne pas se prendre pour leur porte-parole peut-être? Ils ont des élus pour les représenter!

  6. HANGAMA

    Quand le rouleau compresseur est en marche il fonce tant qu’il n’y a pas d’obstacles pour l’arrêter.

    • Gacece

      @HANGAMA
      Cela vous tente-t-il d’être l’obstacle qui va arrêter le rouleau? Vous donnez l’impression de savoir quoi faire!

  7. roger crettol

    Le gouvernement joue sur sa maîtrise militaire et pliccière du terrain et sur les réticences de la population à recourir à la violence pour faire valoir ses droits légitimes et démocratiques.

    Les manipulations sont flagrantes, la « démocratie-qui-me-sert » n’est plus qu’un mauvais décor pour la pièce que mettent en scène un surpopulaire président et ses soutiens. Quelle légitimité, sinon de pacotille, le gouvernement espère-t-il retirer de cette consultation ?

    Depuis les pressions sur la Cour Constitutionnelle en mai 2015 jusqu’au présent épisode, le pouvoir de Bujumbura se moque de ses citoyens et du reste du monde.

    • Gacece

      @roger crettol
      Non! Le gouvernement ne se moque pas des citoyens du Burundi! Il se moque royalement des donneurs de leçons, mais surtout il rend la monnaie de leur pièce à tous ceux qui ont passé les deux dernières décennies à le regarder de haut!… Y compris certains citoyens burundais.

      • Kabingo dora

        @ gacece
        Est ce la raison pour ce gouvernement de nous délivrer le laisser passer pour le paradis ? Hm On verra entre nous

        • Gacece

          Allez le lui demander! Je ne suis pas leur porte-parole. Il paraît même qu’ils organisent de temps en temps là-bas (où vous m’avez si habilement localisé avec mon adresse ip), des synérgies de médias avec les porte-paroles du gouvernement. Vous devriez en profiter pour leur poser votre question.

          Mais attention! Ils risquent de se moquer de vous, cher citoyen!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité