Politique

Amizero y’Abarundi : «La contribution aux élections est illégale»

18/01/2018 Edouard Nkurunziza 13

Pour le groupe parlementaire de cette coalition, l’appel à contribution aux élections de 2020 est anticonstitutionnel : «Nous déclarons ne pas accepter et cautionner une telle violation flagrante de la loi. Nous nous inscrivons en faux contre toute retenue à la source de cette contribution». Lit-on dans leur déclaration rendue publique ce mercredi 17 janvier.

Agathon Rwasa, premier vice-président de l’Assemblée nationale et président de la Coalition Amizero y’Abarundi

D’après eux, cette initiative n’est possible que quand le pays fait face aux catastrophes naturelles. Ils invoquent la Constitution en son article 70 : «L’Etat peut proclamer la solidarité de tous devant les charges qui résultent des calamités naturelles ou nationales».

Et de se demander aussitôt si le processus électoral constitue une calamité. En outre, s’indignent-ils, l’ordonnance sur les contributions aux élections ne respecte pas la loi des finances publiques : «Une telle loi relève de la compétence du parlement».

Les membres de la deuxième force au parlement s’indignent des barèmes de contributions. Cela laisse apparaître un aspect obligatoire. «Ils ne tiennent d’aucune référence logique, ce qui conduit à douter de l’efficacité de la mesure». Avant d’ajouter que cette contribution est déjà prévue dans le budget depuis 2016. C’est pour cette raison que les impôts et taxes ont été haussés.

Le porte-parole de l’Assemblée nationale, Alexis Badian Ndayihimbaze, soutient que le président de cette institution n’a pas encore reçu cette correspondance. Il souligne qu’il donnera suite lorsqu’il en aura lu le contenu.

Forum des lecteurs d'Iwacu

13 réactions
  1. Barumwete Alain chris

    Dommage que tu es toujours en 2015 dans ton univers. Tu risques d’y rester pour longtemps

  2. Vous etes vraiment intelligent, nous attendons impatiemment les reponses appropriees. De toutes les facons, j’ai constate avec regret que les politiciens Burundais radicaux prennent des decisions qui montrent que le Burundi manque d’opposition responsable.

  3. harimbari

    Mon probleme c’est le suivant: je n’ai jamais reconnu le troisiement mandat de Nkurunziza. Je ne peux en aucun cas cautionner les actes poses par le regime emanant du mandat illegal. C’est une perennisation de l’illegalite au Burundi. Donner ma contribution financiere pour le referendum, les elections en vue est une facon de cimenter l’inconstitionalite dans le pays de lait et de miel.

  4. democrate

    Dans un pays souverain la constitution se respecte a 100% .On a pas besoin de la violer parce que elle contient toutes les réponses légales a toutes les situations du pays. Dans le cas present elle donne le feu vert au gouvernement s il y a un catastrophe naturel sino invite le gvt a étudier la question au niveau de l assemble nationale .Personne n a inviter le gvt a quémander. Pourquoi le gvt ne veut pas suivre la procedure légale? Soit décréter une situation d urgence soit soumettre la question a l assemble nationale.

  5. Gacece

    @karanga @Jereve
    C’est pour cela que je m’étais inclu en utilisant « nous ». Mais je peux vous assurer que j’y ai réfléchi (et longtemps) : parce que je ne pouvais pas prétendre connaître pas leur réponse!… Mais en lisant votre intervention (@Jereve), j’ai l’impression que vous prétendez pouvoir de lire dans mes pensées. J’ai posé la question et j’ai seulement mis en doute leur mode de fonctionnement, pas leurs réponses! Quelle est leur réponse?!

    S’ils avaient porté plainte, même si la justice ne leur répond pas ou traite leur plainte avec injustice ou indifférence, au moins il va y avoir une trace quelque part dans les archives des instances judiciaires!

    Mais là, il va juste y avoir une déclaration incendiaire qui, au lieu, de suivre le processus requis par la loi, va demeurer un « fait divers » pas divers rapporté par les médias!

    Est-ce cela que vous souhaitez voir chez ceux qui prétendre être des dirigeants du pays? Des gens qui préfèrent d’ignorer la voie légale pour réclamer réponse à leur doléances?

    @karanga
    Veuillez, s’il vous plaît, me préciser la ou les déclarations que j’ai faites avant d’y avoir réfléchi, et pourquoi vous pensez que c’est mon cas!
    1. N’est-ce pas l’Assemblée Nationale qui édicte les lois?
    2. Rwasa et les députés d’Amizero y’Abarundi ne sont-ils pas membres de l’Assemblée Nationale?
    3. Et : qui, légalement, a le droit de rendre un jugement sur tout geste posé, en action ou en parole, par un citoyen burundais?
    4. N’est-ce pas un magistrat (juge)?
    5. Répondez à ces simples questions!

    @karanga… « C’est en effet désolant de faire des déclarations avant de réfléchir… ET! : c’est votre cas! »

    Que dites-vous de cela?

    ON NE PEUT PAS DEMANDER LE RESPECT DE LA LOI QUAND ON NE LA RESPECTE PAS!

  6. Meursault

    @Jereve
    Attention,le président du parti de l’aigle n’est pas uniquement “leader maximo” mais aussi et surtout “leader divin” puisqu’il dit détenir son pouvoir de Dieu! Or les vérités divines sont inamovibles.Vous perdez votre temps à vouloir aller à l’encontre de la volonté divine.Que vive notre “leader divin” ainsi que ses ouailles les dd!

  7. juju

    Pardon!!
    De quelle souverainete parlez-vous?
    La preaucupation de Rwasa et l’illegalite de la contribution alors que le pouvoir qui l’a introduite n’est pas legal depuis 2015! D’apres moi, cela suffit pour declarer l’absence de la souverainte du peuple burundais.

    En se preaucupant de l’illegalite de la contribution, ce qui est tres probablement vrai, Rwsa confirme son accord au status illegal du pouvoir de l’envoye de Dieu. Ce qui est vraiment grave

  8. Barumwete Alain Chris

    Salut la Rédaction,

    Moi, je poserai plutôt cette question. Est-il vraiment souverain et constitutionnel de quémander une aide extérieure pour financer un événement à caractère Souvérain, National si on peut s’organiser autrement et ainsi éviter cette aide empoisonnée ?
    Le problème ne devrait se situer au niveau de la constitutionalité / inconstitutionalité de cette contribution, nos vaillants honorables devriez plutôt être vigilants afin que cette contribution arrive à déstination et qu’elle sert réellement à financer ce référendum

  9. democrate

    Il est sur de ce que il dit et la vérité ne se contredit jamais et au grand jamais, il semble que cette decision n a jamais été étudier a l assemble national et si une telle situation découle d une catastrophe le gouvernement n a jamais décrète une telle situation. C est un droit et un devoir a tous les citoyens du monde entier de dénoncer et c est un devoir a la justice de faire des vérifications et faire respecter la loi dans les pays qui en ont une. Toute personne qui contredit la vérité sait dans quoi il embarque. Il y a une nouvelle culture de nos intellectuels de contredire la vérité ex no les refugies sont rentrés, tout va bien on est auto suffisant , c est quoi le CNARED etc. … si vous pensez construire le pays sur des mensonges je vous souhaite bonne chance. A quoi ca sert se faire toujours passer pour un ignorant . Abize basigaye bigenza nkibijuju ni ibara.

  10. karanga

    @ Gacece
    C’est en effet désolant de faire des déclarations avant de réflechir c; est votre cas

  11. harimbari

    Dans les autres cieux ont “nul n’est cense ignorer la loi” magistrat ou pas. Agathon Rwasa parle de la loi. Il n’edicte pas loi. Il ne faut pas ecrire pour soutenir des hors-la-loi.

  12. Jereve

    Vous posez des questions dont vous connaissez certainement la réponse. Croyez-vous que la justice soit en mesure de se mettre au travers de la volonté du “leader maximo”?

  13. Gacece

    S’ils pensent que c’est contraire à la loi, pourquoi ne s’adressent-ils à l’instance judiciaire qui est censé avoir la compétence en la matière?

    C’est aussi contraire à la loi de déclarer qurlque chose illégale quand on n’est pas magistrat! Quelques fois nous Burundais ne savons pas réfléchir avant de faire des déclarations.

    Et c’est désolant! Surtout venant de la part des gens qui font partie de l’Assemblée Nationale, qui édicte des lois!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Cacophonie dans un ministère

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Cacophonie dans un ministère

Qu’est-ce qui se passe réellement entre le ministre ayant l’Aménagement du Territoire dans ses attributions et son directeur général de l’Urbanisme et de l’Habitat ? Dans son communiqué du 29 mai, Madame le directeur général met en demeure les acquéreurs (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

CBX Useronline

499 utilisateurs en ligne