Samedi 03 décembre 2022

Société

Un magistrat arrêté pour corruption

15/11/2018 Commentaires fermés sur Un magistrat arrêté pour corruption
Un magistrat arrêté pour corruption
Le chef-lieu de la province Bururi

Accusé de corruption, il a été arrêté en flagrant délit dans la journée de ce mardi 13 novembre dans son bureau par des agents de la Brigade Anti-corruption. Nicaise Niyungeko, magistrat du parquet de la République à Bururi a été par la suite transféré au parquet général près la Cour Anti-corruption à Bujumbura.

Selon les sources sur place, ce magistrat a été attrapé les mains dans le sac. Il venait de recevoir une somme de 100 mille BIF d’une femme venue solliciter la libération provisoire d’un membre de sa famille incarcéré à la prison de Bururi.

Des témoins qui ont assisté à la scène dénoncent le fait qu’il a été ‘’embarqué sans ménagement, ni mandat d’arrêt et sans aviser ses supérieurs’’. D’après notre reporter, Nicaise Niyungeko a été emmené à Bujumbura pour être jugé.

D’après ces sources, cette femme s’est introduit dans le bureau de ce magistrat et tout à coup un agent de l’ordre est entré et a déclaré qu’il venait d’attraper M. Niyungeko en fragrant délit. Les mêmes sources indiquent que cette femme avait fait la photocopie de cet argent pour servir de preuve irréfutable.

Ces mêmes sources parlent de piège. «La corruption est certes un crime, mais la présomption d’innocence doit être privilégiée», laissent-elles entendre.

L’antenne de l’ONG locale Parcem à Bururi, parle de grogne au niveau de la population par rapport à la corruption. Le président de cette organisation demande qu’il y ait collaboration entre la police et les organisations de la société civile engagée dans la lutte contre la corruption. A ce titre, il sera possible de consolider la bonne gouvernance.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Vaciller mais avancer

Pour un journaliste, savoir que son travail est accessible à ses auditeurs, ses lecteurs ou téléspectateurs est très important. Pendant plus de cinq ans, on nous lisait comme par effraction. Pour rappel, depuis le 10 octobre 2017, les lecteurs d’Iwacu (…)

Online Users

Total 1 972 users online