Mercredi 12 mai 2021

Société

RN5 Bujumbura-Ruhwa : les députés de Cibitoke dénoncent les responsables de l’ouvrage

11/04/2020 Commentaires fermés sur RN5 Bujumbura-Ruhwa : les députés de Cibitoke dénoncent les responsables de l’ouvrage
RN5 Bujumbura-Ruhwa : les députés de Cibitoke dénoncent les responsables de l’ouvrage
RN5 Bujumbura-Ruhwa, réhabilitée par Sogea-Satom

Les députés élus dans la circonscription de Cibitoke se plaignent et se disent déçus de la réhabilitation de la RN5 : quelques temps après les travaux, cet axe s’est vite détérioré. Ces élus parlent d’un probable ’’détournement de fonds de la réhabilitation de cette dernière’’.

Ils indiquent qu’à moins de six mois de remise des travaux de réhabilitation, la route présentait déjà des nids de poule et des fissures au niveau de la zone Gasenyi, Kaburantwa et Nyamitanga, de la commune Buganda.

« Nulle part ailleurs, une route goudronnée ne peut être endommagée juste après sa réhabilitation. C’est clair que les fonds destinés aux travaux ont été détournés, et les responsables doivent comparaître devant la justice », déplore Aloys Ntakarutimana lors de la plénière à l’Assemblée nationale de Kigobe.

Un autre député de la circonscription de Cibitoke, Ladislas Nindoreye accuse la société responsable de la réhabilitation de cette route de ne pas avoir respecté les normes pour une bonne réparation des parties endommagées.

D’après lui, le délai conventionnel de la réhabilitation n’avait pas encore expiré : « Les ouvrages de canalisation ont été endommagés justes après la fin des travaux, mais la société n’a rien fait», fait-il remarquer.

Le ministre burundais des travaux publics, Jean-Bosco Ntunzwenimana, qui était invité à l’hémicycle de Kigobe, reconnaît les préoccupations de ces députés. Il indique que son ministère est au courant de cette situation, et fait savoir que des enquêtes sont en cours pour établir les responsabilités.

Signalons que le tronçon de la RN5 Bujumbura-Nyamitanga en piteux état est de 30 km et il a été réhabilité par la société Sogea-Satom.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

La fête et la Covid-19

Au Burundi, le 1er mai, la journée internationale du travail a été célébrée avec faste pour honorer « ceux qui de la nature brute ont taillé et ouvragé toute la splendeur que nous contemplons », pour reprendre les mots de (…)

Online Users

Total 2 106 users online