Samedi 04 février 2023

Politique

Production SFCG | Génération des Grands-Lacs : La jeunesse doit s’impliquer dans la cessation des hostilités

16/01/2023 0
Production SFCG | Génération des Grands-Lacs : La jeunesse doit s’impliquer dans la cessation des hostilités

Les mots, les rumeurs, les stéréotypes, la globalisation, tout cela tue. Selon le politologue Elie Abibu, expert de la région des Grands-Lacs, la jeunesse a un rôle de premier plan à jouer en vue de mettre fin aux tensions politiques entre les pays de cette sous-région.

« Ce ne sont pas eux qui souffrent, mais c’est la population qui paie un lourd tribut. C’est à se demander si nos dirigeants privilégient le peuple ou les accords conclus. » Des questions que se posent certains jeunes de la région des Grands-Lacs.

C’est dans le cadre de l’émission Génération Grands-Lacs où les jeunes du Rwanda, du Burundi et de la République démocratique du Congo échangent.
Cette émission produite par l’ONG Search for Common Ground, avec le soutien de la Coopération suisse et de USAID donne la parole à ces jeunes et plusieurs questions sont posées. « Quel est l’impact de ces tensions sur les relations entre les peuples de ces trois pays ? Comment est-ce que les jeunes peuvent s’impliquer dans l’évolution des relations diplomatiques au sein de la région des Grands-Lacs ? »

« Les hommes politiques nous prennent en otage pour satisfaire leurs intérêts », des mots souvent entendus dans les milieux des jeunes de la région des Grands-Lacs décriant le comportement de certains dirigeants, qui ne remplissent pas correctement leur mission ou leur devoir de protéger le peuple.

Souvent utilisée pendant les crises sociopolitiques, la jeunesse se retrouve embarquée voire manipulée. Les jeunes rencontrés à Kigali, à Bujumbura et à Goma ont livré leurs points de vue sur les tensions dans la région des grands-lacs afin d’améliorer les bonnes relations dans la région.

Pour ces jeunes, le temps de militer pour les causes dictées par des hommes politiques est résolu : « Souvent, ces politiques, nous imbibent dans des messages haineux, et cela nous pousse à nous regarder d’un œil torve. Nous devons nous montrer positifs en refusant de gober cette haine. », lâche l’un des jeunes interrogés.

La jeunesse a du pain sur la planche

Si un tel pays est en conflit avec son voisin, rechérit un autre, cela ne veut pas dire que je dois obligatoirement en mauvais termes avec un confrère ou une consœur de ce pays voisin.

Ces jeunes appellent leurs confrères à ne pas prendre part à la propagation des messages qui sont susceptibles d’alimenter des tensions dans cette région des Grands-Lacs.

Le politologue Élie Abibu, expert de la région des Grands-Lacs n’y va pas par quatre chemins : « Les gouvernements des trois pays doivent trouver des mécanismes d’un cessez-le-feu pour le bien de la population.

Selon lui, dans l’attente d’un accord entre les Etats en désaccord, les jeunes peuvent jouer un rôle crucial dans la consolidation de la paix. Il les appelle à arrêter les cycles de violence.

« Ce sont les jeunes qui doivent décrier les désirs satisfaisant certains politiques. Ils ont le plein pouvoir d’arrêter ces tensions, en cessant de croire sur parole tout ce que disent les hommes politiques. Car ce sont ces jeunes qui sont utilisés quand éclatent les affrontements. Cela n’est pas une tâche facile, mais les jeunes doivent être capables de bien analyser la situation et de ne pas s’adonner à la violence », a indiqué ce politologue.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Allo ? Econet Wireless ? Ne raccrochez pas

« La téléphonie mobile, facteur de développement. » Au moins dans deux ateliers, les professionnels des compagnies de téléphonie mobile démontraient noir sur blanc le lien entre sa pénétration et la croissance économique. Entre autres avantages : investissements directs, rentrées fiscales, inclusion financière, (…)

Online Users

Total 1 627 users online