Politique

Ngagara : 2 blessés cette nuit au quartier VII

04/06/2015 La Rédaction 6
Impacts de balles sur le portail et des traces de sang
Impacts de balles sur le portail et des traces de sang

Selon des témoignages recueillis sur place, c’est vers une heure du matin que des explosions de grenades et de crépitements d’armes ont retenti dans ce quartier, c’est sur l’avenue Bisoro. « Ce sont des hommes armés, probablement des policiers, au bord d’un pick-up qui se sont mis à tirer sur un groupe de jeunes gens qui faisaient la ronde», raconte un habitant de ce quartier.

Ils se sont mis à courir dans tous les sens et c’est par après qu’ils ont remarqué qu’il y a eu 2 blessés. Ils ont été évacués. «Pourtant des militaires en patrouille venaient de passer dans les environs et de tranquilliser ces jeunes », regrette un autre habitant de ce quartier.

Il y avait ce matin beaucoup de douilles non loin du portail portant le No 7 sur cette avenue. Il est criblé de balles de même que les murs de la maison principale. Il y avait des traces de sang devant cette propriété.

Des manifestants en colère sur le Bld Mgr Buconyori

9h30. Ces jeunes manifestants se sont rassemblés sur le boulevard Mgr Buconyori. C’est par des slogans anti troisième mandat scandés à tue-tête et ponctués de coups de sifflets assourdissants qu’ils entendaient exprimer leur mécontentement. «C’est inadmissible que des gens armées à bord de pick-up s’infiltrent dans les quartiers et se mettent à tirer sur des gens paisibles en pleine ronde nocturne alors qu’il y a des militaires un peu partout dans le quartier», a lancé un des manifestants.

A un certain moment ces manifestants sont devenus menaçants, ils proféraient des invectives à l’encontre des policiers et ces derniers allaient intervenir, ils avaient déjà dégoupillé leur grenades lacrymogènes quand les militaires se sont interposés pour calmer la situation. Ces manifestants ont rebroussé chemin et se sont dirigés vers le quartier IV en scandant des slogans.

Forum des lecteurs d'Iwacu

6 réactions
  1. abdoul

    Mon cher,
    Sais-tu vraiment qui a tué Féruzi? Tu risques d’être étonné!

  2. Ragana

    Minani,

    Les manifestants de Ngagara ont deja tue combien de personnes svp? La police elle n’est coupable de rien, d’accord? La mort de Feruzi, les personnes blesses avec lui, ceux qui ont ete blesses la nuit passee, ceux qui ont ete tues ou blesses au paravant a Ngagara, tous l’ont ete par qui???? Peut-etre que certains s’en souviendront. Qui rendra compte le moment venu??
    1. Les chefs des postes communaux (noter bien leur nom svp…) seront interroges des morts survenus dans leur commune
    2. Les commissaires provinciaux et regionaux auront beaucoup a expliquer peut-etre. En effet, aucun Imbonerakure vesti en uniforme policier ou militaire ne sera inquiete par contre (car ne faisant pas partie du corps).
    3. Les chefs des operations aussi

  3. Akamaramaza

    Décidemment qui sont sources d’insécurité dans ce pays???
    Un véhicule payé par des contribuables, des policiers payés toujours par le même contribuable s’introduisent dans des quartiers la nuit sans être appelés à intervenir pour tuer. Ce n’est pas comme cela qu’on résoudra cette crise mais au contraire. On chasse même les medias étrangers finalement pour tuer dans le silence total, désolés pour certains nous ne sommes plus dans les années 70 et 90.

  4. cherie

    Vous continuez le carnage de vos opposants politiques parce qu’ils manifestent. Demain, vous le paierez et ce n’est pas tard. Qui tue avec l’épée sera tué par l’épée. A bon entendeur, salut Monsieur Minani.

  5. kimeneke

    @
    minani
    rya umuceri sha politique uyireke

  6. MINANI

    Si les protagonistes politiques n’arrivent pas à s’entendre pour qu’il y ait des élections, le pire est encore à redouter. Même une guerre civile ou une rébellion ne sont pas à écarter. Le pire est envisageable dans la mesure où ces manifestants ont tué des gens, ont brûlé des voitures et des motos des gens qui n’avaient rien à voir avec la politique.
    Il y a risque de nous imaginer à quoi va rimer la vengeance. Si la crise persiste, même l’esprit de cohésion et d’unité interethnique affiché jusque là par les manifestants va se casser, et ça sera le début de l’escalade de la violence. On a tous intérêt à ce que les choses aillent dans le sens du dialogue et du compromis.
    Ne vous en faites pas, nous ne sommes tous que des prisonniers des politiciens des soi- disant défenseurs des droits de l’homme. Quand ils vont s’entendre pour le partage des postes dans le Gouvernement de transition ou peu importe, personne ne se souviendra de ces jeunes gens dans la rue. Que fait SINDUHIJE pour les jeunes emprisonnés du 08 mars?

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Police de roulage. Balayer aussi le salon…

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a annoncé aux hauts responsables du ministère la tolérance zéro à quiconque se rendra coupable de la corruption et de la criminalité, priorité du gouvernement. Il a aussitôt joint l’acte à la (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 103 users online