Lundi 12 avril 2021

Société

MSF : Fin des activités à l’Arche de Kigobe

28/02/2021 Pacifique Gahama 1
MSF : Fin des activités à l’Arche de Kigobe
Nathalie Gielen : « Les patients avec des traumatologies sévères seront les seules qui seront accueillis à Hôpital Prince Régent Charles »

C’est officiel l’ONG Médecins Sans Frontières compte déménager ses activités vers l’Hôpital de Prince Régent Charles. Le médecin directeur de cette structure sanitaire salue cette initiative.

A partir du 28 février aucun malade ne sera pas accepté à l’Hôpital Arche de Kigobe qui était géré par MSF. Mais les patients en hospitalisation seront prise en charge jusqu’à leur guérison. Les patients qui sont sous suivi médical au-delà du 31 mars seront transférés à l’Hôpital Prince Régent Charles.

Selon Nathalie Gielen, représentante légale de MSF, pour les traumas simples, c’est-à-dire petites coupures, MSF a renforcé en 2019  et en 2020 les compétences  des Centres de Santé de Ngagara et de Butere II ainsi que des hôpitaux de district de Kamenge et Bwiza-Jabe.

Pour les cas de traumas modérés donc les blessures plus importantes ne nécessitant pas d’hospitalisation, MSF a appuyé en 2020 le Centre Hospitalo-Universitaire de Kamenge.

S’agissant des traumas  modérés et graves  les plaies profondes, traumas abdominaux, fractures ouvertes, accident  grave, MSF soutiendra de mars à décembre 2021 l’Hôpital Prince Régent Charles. La prise en charge de ces  traumas y sera gratuite jusqu’à la fin de l’année.

Le Directeur de l’hôpitale prince regent charles

Le médecin directeur de l’HPRC indique que l’on en est encore aux préparatifs pour démarrer ce projet de partenariat  entre MSF et  l’HPRC. « En ce qui concerne notre hôpital nous sommes prêts, nous avons mobilisé des ressources humaines nécessaires. Nous avons également formé le personnel sur les prises en charge des traumas ainsi que sur la communication non violente. Nous sommes prêts  à accueillir les patients  qui seront transférés dans notre structure ».

Concernant la plus-value, le médecin directeur de l’HPRC, souligne que cet hôpital va bénéficier des échanges d’expérience, de la réhabilitation de certains locaux, des équipements la radio, les appareils d’anesthésie ainsi que les tables d’opération. « Pour les équipements, la valeur est estimée à plus d’un milliard de francs burundais».

Oscar Nimpaye  souligne que MSF va offrir une enveloppe 35 millions de  francs burundais par  mois  pour couvrir la gratuite de séjour en hospitalisation pour payer l’eau et électricité et  pour l’achat des réactifs de laboratoire ou les films pour la radio. Selon lui, ce projet  s’étendra sur une période 10 mois. Après ce délai les patients vont payer la totalité des soins médicaux et des médicaments.

Pour rappel MSF est une organisation médicale humanitaire internationale qui apporte une aide d’urgence aux populations ayant un accès difficile aux soins de santé, touchées par des conflits armés, des épidémies ou des catastrophes naturelles.

Forum des lecteurs d'Iwacu

1 réaction
  1. Jereve

    Si j’ai bien compris MSF déménage et se met en partenariat avec le HPRC seulement pour une période de 10 moins. Et Après ? Le directeur du HPRC dit que les patients habituellement accueillis par MSF vont devoir payer de leur poche. Est-ce que MSF met fin à sa mission humanitaire ? Ce serait dommage, car au vu du peu de moyens financiers dont disposent nombreuses personnes, il y a encore beaucoup de vies à sauver.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Hippocrate au secours !

« Dans toute maison où je serai appelé, je n’entrerai que pour le bien des malades. » Cet extrait du serment d’Hippocrate « échappe » à certains praticiens du corps soignant. Iwacu a mené une enquête en rapport avec le traitement des patients dans (…)

Online Users

Total 1 354 users online