Lundi 17 mai 2021

Politique

L’opposition en exil fâchée contre la médiation

23/04/2018 Commentaires fermés sur L’opposition en exil fâchée contre la médiation
L’opposition en exil fâchée contre la médiation
Jean Minani, président du Cnared, l’un des composants du Forum citoyen burundais

Le Forum citoyen burundais, plateforme des opposants au 3ème mandat du président Nkurunziza, demande à la médiation de forcer Bujumbura à abandonner le référendum constitutionnel prévu le 17 mai prochain.

C’est ce qui ressort d’une lettre que ce forum a envoyé le 13 avril au président ougandais Yoweri Museveni, médiateur dans la crise burundaise.

Si la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Est n’est plus en mesure de contraindre le gouvernement à abandonner ce référendum, il vaut mieux transmettre le processus du dialogue à l’Union africaine et aux Nations unies.

Les signataires regrettent que rien n’ait été fait. Durant ces trois dernières années, aucune issue pacifique n’a été trouvée. «Loin d’apaiser les tensions et d’amener le pouvoir à une négociation franche et inclusive avec l’opposition politique et civile, la situation s’est empirée».

Entre autres signataires, Pierre-Claver Mbonimpa, défenseur des droits de l’Homme et Jean Minani, président du Cnared.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Ne soyons pas les maillons de cette chaîne de la honte

Cui bono ? A qui profite le crime ? Cette question posée aux jurés par Cicéron au procès de Sextus Roscius mérite d’être reposée au regard de l’embuscade perpétrée par des hommes armés sur la colline Burambana, à quelques kilomètres du chef-lieu (…)

Online Users

Total 1 148 users online