Économie

Le prix du ciment atteint son pic historique

Le prix du ciment s’emballe. En l’espace de 5 mois, ce matériau de construction essentiel a connu une augmentation de plus de 41%. Des particuliers et des entreprises de construction s’arrachent les cheveux.

Un magasin de gros de ciment vide au quartier asiatique.

«Au mois d’avril j’avais acheté un sac de ciment Simba de 50 kg à 25.500 Fbu. Mais je viens de l’acheter à 36.000 Fbu», se lamente J.K., un jeune homme rencontré au quartier asiatique.

Ce père de famille construit sa propre maison. «Avoir ma propre maison est un projet qui me hante depuis plusieurs années. J’en ai assez de verser à chaque fin de mois une somme de 300.000 Fbu de loyer», se lamente-t-il.

Cette hausse du prix du ciment s’est répercutée sur les chantiers des particuliers, qui ont pris un sérieux coup. Beaucoup de chantiers sont à l’arrêt. Ils éprouvent toutes les peines du monde pour continuer ou achever leurs constructions.

Ils se sont du jour au lendemain retrouvés dans l’incapacité de s’approvisionner en ciment. Certains d’entre eux attendent ou espèrent que les prix baissent afin de continuer la construction. «Après la hausse du prix du ciment Buceco à 32.000 Fbu, c’est la consternation. Le prix de ciment a grimpé en si peu de temps alors que mon revenu est resté le même. Je me demande quand je vais achever cette construction?», s’interroge un chef de chantier.

Et surtout, certains entrepreneurs versés dans la construction sont désemparés. «Trouver du ciment est devenu un casse-tête », s’indigne Jules Nshimirimana, chargé des approvisionnements dans l’entreprise Aimé Home Construction.
Selon lui, c’est déplorable que les magasins de gros de la compagnie Buceco vendent à 34.000 Fbu le sac de ciment, « sous condition qu’on ne leur demande pas la facture ».

Ce responsable affirme que l’entreprise exécute les marchés conclus lorsque le sac de ciment Buceco s’achetait à 22.500 Fbu le sac. Il fait savoir que l’entreprise a perdu une somme évaluée à 3.655.000 Fbu pour l’achat du ciment depuis le 25 septembre.

La hausse du prix oscille entre 41 et 53 %

Au centre de vente habituel, quartier asiatique, les magasins de gros visités sont en rupture de stock. Dans le magasin Sai Boutique, il n’y a que du ciment de marque Dangote à 36.000 Fbu le sac.

Le magasin Afrobuco a déjà vidé son stock de ciment Simba vendu à 33.000 Fbu le sac. Aucun magasin ne vend le ciment Buceco. Cette rupture de stock se remarque également au magasin « Irakoze », il ne vend que du ciment Simba.

Signalons que depuis avril le prix du sac de ciment n’a cessé d’augmenter : le ciment Simba est passé de 25.500 à 33.000 Fbu le sac de 50 kg. Pour le ciment Dangote vendu, il y a quelques mois à un prix de 25.500 Fbu, le sac est à 36.000 Fbu. Le ciment Buceco produit localement obtenu à 22.500 Fbu s’achète aujourd’hui 34.0000 Fbu. La hausse du ciment varie entre 41 et 53 %.

D’après Rodrigue Nzeyimana, directeur commercial de Buceco, le prix du ciment est de 22.500 Fbu au point de vente. Et d’indiquer que la production a diminué avec le début du mois d’octobre. «Ceux qui vendent à plus de 22.500 Fbu sont des spéculateurs, pas nos agents agréés», se dédouane-t-il. Selon lui, la liste de ces derniers est confidentielle.

D’après des sources dignes de foi, la Zambie ne fournit qu’une petite quantité de ciment. La nouvelle procédure de dédouanement y est pour quelque chose. Aujourd’hui, déplorent certains importateurs, le ciment dédouané peut passer plus de deux mois au port de Dar-es-Salaam. Ce qui entraîne le retard de livraison.

Forum des lecteurs d'Iwacu

9 réactions
  1. Jereve

    Toutes ces pénuries et privations auxquelles nous sommes quotidiennement soumis provoquent des manifestations dans nos estomacs et des gros points d’interrogation dans nos têtes. Si le jour J on devait voter avec nos estomacs, certains pourraient bien se faire du souci.

  2. Dougras Wright

    @ Karanga,
    People aren’t idiots anymore.
    Arrete ta diabolisation.

  3. Jay Randale

    This is a naive statement

  4. Gondwana

    hyper-inflation. Here is how it works. The vendor knows very well that the money you are about to pay with for his product is being diluted as you are paying. Too much money chasing so little products. Your Banana republic central bankers can’t manufacture cement. However, All they know is to sit on their fat asses in front of printers until they can’t pay for ink & paper, and rob people of their hard work. The other charlattans will be playing the populist cards while they screwing you very, very, well. It will never be their fault. No, no, it is the western’s fault that everything is expensive, they will tell you. The funny thing is, none of those idiots(an understatement to be honest) you see on the streets claiming Burundi to be independent, have a decent IQ , to understand that, Burundi, much of African to be honest, was never and will never be independent(Brentwood system). So when the white man say “be quite and go to your rooom and do your homework”, you better listen because with click of button, he can cutt off everything you need. You don’t believe me? Wait, soon you will see your president for life, what come on his inbonerakure’s shoolders because he will have enough petro or spare parts for the car that takes him from point Ato B. I’m old enough to have seen Zaire(check the history books) with 1zaire =2$. You read that right! 1Zaire was 2US$ at one point(Back in the late 1970’s). Don’t believe me, check the books. By the time time Marechal mobutu died, a tiny country like Rwanda’s army could simply walk in Zaire and do what they wanted to do. The country was so broker, only poor and those that couldn’t leave the country were left in Zaire. The same thing is happening in Burundi. Soon you will go back to voodo’s economics/health systems/ educations/etc…… Oh I forgot, God will welcome you in his/her kingdom. Remember, the bible say: The heaven belongs to those that lived a poor life. Burundi sure knows how to get to heaven, fast , very fast.

  5. Gondwana

    It is called: Hyper-inflation. Look it up in economics’ book. Look at it this way: What does Burundi produce that the world need? Coffee? The world is full of coffee. What else? …… nothing. Soon you will drink alcohol free Primus or Amster. You don’t even export Brarudi’s products. Meanwhile, you pretty much need everything from outside. Soon you will not even have paper to print your money on. You don’t believe me, ask Venezuela. It requires a bag full of their money to get a cup of coffee. Keep in mind Venezuela has oil.

    The only hope you have is : Pray god. You are simply committing collective suicide. You’re about to find out if God exists or not. Just wait!

    I wish you all Good luck. You will need one.

  6. Masabo

    De l’autre côté de l’Akanyaru au Rwanda, en 2012 le sac de ciment de 50 kg coûtait 9200 Frw. Aujourd’hui dans ce pays le sac de ciment de 50 kg coûte 8500 Frw. Pourquoi au Burindi ça augmente alors que de l’autre côte ça dimunie, que ce soit le ciment du CIMERWA, HIMA de l’Ouganda ou même Simba de la Tanzanie, le prix ne depasse pas 8500 Frw.

  7. Kibos

    Les imbone ainsi que quelques uns de leurs chefs devraient organiser une grande manifestation dans tous le pays contre cette hausse du ciment! Do not worry!!

  8. Rurihose

    Je continue à rêver.
    Que font les pouvoirs publics?
    Il y a quand même un ministère du commerce non!!!!

  9. Karanga

    Et pourquoi les Imbonerakure et le pouvoir ne demandent pas que le prix du sac de ciment soit revu à la baisse ? Ca serait bien important que les manif “anti colonisateurs” et anti CPI . Ca aurait une portée directe sur tout le monde .
    Mais enfin je rêve!

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

En aval et en amont

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur En aval et en amont

« Trois familles menacent de regagner l’exil. » C’est le titre d’un article du correspondant d’Iwacu à Rumonge. La Cour spéciale des terres et autres biens vient de donner gain de cause à un résident au cours d’un procès foncier (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 253 users online