Économie

Le carburant, un casse-tête en mairie de Bujumbura

28/03/2017 Egide Nikiza 2

Des files de véhicules s’observent sur différentes stations-services, ce 28 mars, dans la ville de Bujumbura. Du nord au sud en passant par celles du centre-ville, les conducteurs affirment avoir du mal à se fournir en carburant. Ils soutiennent qu’il est difficile de trouver des stations qui distribuent à la fois de l’essence et du mazout.

Pénurie du carburant à Bujumbura. Des dizaines de véhicules attendent d'être servis à la station Kinindo city oil ©Egide Nikiza/Iwacu
Pénurie du carburant à Bujumbura. Des dizaines de véhicules attendent d’être servis à la station Kinindo city oil ©Egide Nikiza/Iwacu

La station Top one Petrol company de Kigobe, en commune Ntahangwa, ne distribuait que de l’essence. Plusieurs témoignages recueillis sur place soutiennent que le pompiste n’en donnait qu’à ceux indiqués par le gérant.

Eric Ndayishimiye, conducteur de tricycle, rencontré sur place, dit avoir fait la queue depuis 6h. Selon lui, le favoritisme caractérise la distribution du carburant en ce moment de pénurie.

«Même si je suis en file d’attente depuis ce matin, il n’empêche que ceux qui passent en possession de bons de commande ont droit en premier lieu au carburant.»

Pour Lambert Rukundo, motard, la pénurie du carburant implique tous les secteurs. Il soutient que le transport constitue le moteur de la vie de tout un pays. Il en appelle au gouvernement de faire de son mieux pour que le carburant soit disponible.

La station Mogas de Kabondo, en commune Mukaza, distribuait seulement du mazout. Des conducteurs rencontrés sur place se disent confiants quand bien même ils ne savent pas quand l’essence sera distribuée.

Désiré Nahimana, conducteur d’un véhicule de transport, assure, quant à lui, avoir consacré toute la journée de ce mardi à la quête du carburant. Il affirme s’en remettre souvent à cette station.

«Je crois en la transparence de cette station. Avec elle, c’est du sérieux. Quand il y a du carburant, elle le distribue dans la clarté, en respect de l’ordre d’arrivée. Même ceux qui l’obtiennent sur présentation de bons de commande font la queue.» Et d’indiquer qu’un policier veille pour que la distribution soit dépourvue de préférence.

Signalons que la station Kinindo city oil, située en commune Muha, n’avait ni essence ni mazout dans l’avant-midi de ce mardi. Des conducteurs avaient la promesse d’une éventuelle distribution.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. KARUNDI

    Honte à Daniel Mpitabakana, Directeur du pétrol au Ministère du Commerce qui a osé dit à la RTNB que le manque de carburant est dû au problème de connexion à l’OBR; kandi tuzi neza icabitumye: kudandaza igitoro babihaye umuntu umwe abandi babababuza kugira barangurire iwe, idili ibe idili.

  2. Pablo

    Pauvre pays des DD !! Muguma muvuga ngo ama devises ni ryanawe muri BRB! !! Rangura igitoro cinshi turabe rero??

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

Non au rapatriement forcé

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Non au rapatriement forcé

Les réfugiés burundais vivant dans les camps en Tanzanie sont sommés de revenir au bercail « de gré ou de force ». Un accord de rapatriement a même été conclu entre les ministres burundais et tanzanien de l’Intérieur. Ce document qualifié de (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 256 users online