EN

Politique

Le Burundi ne figure plus sur l’agenda du Conseil de Sécurité

06/12/2020 Alphonse Yikeze Commentaires fermés sur Le Burundi ne figure plus sur l’agenda du Conseil de Sécurité
Le Burundi ne figure plus sur l’agenda du Conseil de Sécurité
L’organe onusien admet tout de même que le chemin reste encore long pour le Burundi en ce qui est de la préservation de l’espace démocratique.

Dans une note publiée ce 4 décembre, le Conseil de Sécurité demande au Secrétaire Général des Nations Unies de mettre fin aux rapports périodiques sur le Burundi.

Le Communiqué du Conseil de Sécurité est formel. « Le Conseil prie le Secrétaire général de cesser de faire rapport périodiquement sur la situation au Burundi et attend avec intérêt qu’il couvre le Burundi dans le cadre de ses rapports réguliers sur la région des Grands Lacs et l’Afrique centrale »

L’organe de l’ONU dit également prendre note d’un léger mieux sécuritaire et se félicite « des mesures prises pour lutter contre l’impunité ainsi que des progrès réalisés concernant certains aspects de l’égalité des genres et de l’autonomisation des femmes et encourage le Gouvernement burundais à redoubler d’efforts dans ces domaines ».

Un bémol toutefois. Le Conseil de Sécurité dit observer toujours des défaillances notamment en ce qui est des violations des droits humains et des atteintes à ces droits « qui continuent de soulever des préoccupations ». Et de demander au Gouvernement burundais « de faire qu’il soit mis fin à ces violations et atteintes et de tenir les auteurs responsables de leurs actes. ». Le Conseil de Sécurité exhorte le Gouvernement burundais à coopérer avec l’ONU « pour surmonter ces problèmes. »

L’organe onusien admet aussi que le chemin reste encore long pour le Burundi en ce qui est de la préservation de l’espace démocratique, la liberté d’expression notamment pour les médias et la Société civile, la réconciliation nationale, une justice autonome et l’émergence d’un Etat de Droit.

Le Conseil de Sécurité interpelle les partenaires bilatéraux et multilatéraux et le Gouvernement burundais à poursuivre leur dialogue en vue de permettre au Gouvernement « de créer des conditions propices à la reprise de l’assistance financière et technique. »

Enfin, l’organe exécutif de l’ONU dit prendre note du rapport du secrétaire général sur la mission d’évaluation stratégique concernant les activités des Nations Unies au Burundi et de ses recommandations pertinentes. Et d’ajouter. « Le Conseil de Sécurité engage le Secrétaire général et le Gouvernement burundais, dans le cadre de leurs échanges, à laisser suffisamment de temps au Bureau de l’Envoyé spécial pour procéder à une transition sans heurt. »

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19. L’heure est grave

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Covid-19. L’heure est grave

« 41 nouveaux cas positifs ont été notifiés sur 1 242 tests réalisés, soit un taux de positivité de 3,3 %. Parmi ces cas, 35 sont de transmission locale, soit 85,37 % et 6 cas importés, soit 14,63 %. Ce (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 202 users online