Les billets d'Antoine Kaburahe

La parabole du semeur

21/05/2020 Antoine Kaburahe Commentaires fermés sur La parabole du semeur
La parabole du semeur

En ce moment, le pays retient son souffle. Mais saluons tout d’abord la maturité des Burundais qui ont voté dans le calme, malgré une certaine tension. On peut regretter la coupure volontaire des réseaux sociaux, sorte de déclaration de mauvaises intentions, mais en réalité elle ne change pas vraiment la donne. Les Burundais ne votent pas via internet et puis à l’heure actuelle, au Burundi comme ailleurs, la censure complète est quasiment impossible. Aujourd’hui au Burundi, presque tous ceux qui utilisent les réseaux sociaux savent comment contourner le blocage (VPN).

L’élection, en tout cas le premier tour, n’a pas été sans incidents, parfois graves, mais s’est plutôt bien terminée. A l’issue du vote, les principaux candidats se sont exprimés. Que ce soit Evariste Ndayishimiye ou Agathon Rwasa, tous deux ont prononcé des mots dignes d’hommes d’Etat. Des paroles mesurées, un appel à la raison et au calme. Cette sérénité dans les deux camps mérite notre reconnaissance.

Ensuite, il y a eu cette courte déclaration du « Guide suprême » qui est passée relativement inaperçue. Là aussi, le président sortant s’est posé soudain en homme d’Etat, responsable, apaisant. Dans un discours très imagé, il a comparé l’élection au geste du semeur. « Tu peux cultiver et faire une bonne récolte ou bien cultiver et faire une mauvaise récolte. »

Des mots sages. Mieux, et ce conseil ne souffre aucune ambiguïté, il a dit que l’on ne peut pas être « éternellement premier » ! Se posant en arbitre, au-dessus des deux parties en compétition, il a même invité le perdant à accepter d’être deuxième, avec un message d’espoir à son intention : « après une mauvaise récolte, il faut continuer, avancer ».

Cette « parabole du semeur » du président Pierre Nkurunziza entrera sûrement dans l’histoire. Pour faire bonne mesure et rester dans le même registre, permettez-moi de conclure : « que ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent…»

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur Les 100 premiers jours d’un immense chantier

Le 25 septembre, le chef de l’Etat anime une conférence publique. La date coïncide avec la période des 100 premiers jours du général-major Evariste Ndayishimiye à la tête du pays des mille et une collines, le Burundi. Très scrutée, cette (…)

Le Burundi en données

IWACU Open Data

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 164 users online