Vendredi 27 mai 2022

Keyna Iteriteka

05/02/2022

Préavis de grève suspendu : Le président Ndayishimiye vilipende le corps enseignant

Ce 27 et 29 janvier, critiquant fortement le préavis de grève récemment annoncé par des syndicats enseignants mais finalement gelé, le chef de l’Etat a accusé les enseignants de vouloir mettre le pays à feu et à sang. De leur côté, les concernés récusent ces accusations. Ils défendent un droit de grève garanti par la Constitution.

03/02/2022

Transport en commun : les 100 francs de trop

Après la hausse du prix du carburant et celle du prix du ticket du transport en commun majoré de 100 Fbu dans la ville de Bujumbura et de 25% pour l’intérieur du pays, plusieurs usagers interrogés se disent indignés. Ils regrettent cette montée qui vient être de trop sur leur vie déjà chère.

24/01/2022

Système éducatif burundais : le serpent qui se mord la queue

Après la menace de la Cosesona de déclencher un mouvement de grève général suite à un test de niveau des enseignants, le ministère de l’Education vient de suspendre cette mesure. Une question qui a suscité la remise en cause du système éducatif burundais par le corps professoral et des experts en éducation.   

18/01/2022

Le régulateur des prix face au mur des mastodontes

Certaines entreprises de production décident de hausser les prix de leurs produits, mais se voient désavouer par le ministère en charge du Commerce. Le contournement de la loi est le moteur des spéculations et du jeu de ping-pong entre les parties prenantes.

14/01/2022

Lumicash/ Ecocash : des clients, agents et super agents remontés

Les deux firmes de téléphonie mobile ont fait l’annonce, il y a quelques jours. Ils ont revu les tarifs pour leurs clients, généralement en hausse et ont revu à la baisse les commissions des agents et des super agents. Une décision décriée par ces derniers et demandent une régulation.

07/01/2022

Moïse Niyoyandemye : Des larmes de crocodile

Moïse Niyoyandemye c’est l’homme qui a pleuré devant le président de la République, victime, disait-il, de la Justice.
En larmes, il a ému les Burundais et réclamé ses biens saisis par la justice au profit de son ex-épouse.
L’homme a nommément chargé les deux précédentes ministres de la Justice.
Iwacu s’est rendu à Gitega pour comprendre. L’histoire est moins simple et cet homme en pleurs mène une vie de couple dissolue. Il est aussi auteur de violences conjugales.

04/01/2022

Retro Economie /La relance économique, le credo du président Ndayishimiye

L’année 2021 a été marquée par une tempête de décisions à caractère économique par le ministère de l’Intérieur. Elle a aussi fait objet des destitutions en masse des membres du gouvernement et dirigeants des entreprises étatiques. A côté de la flambée des prix sur les marchés, il y a eu une récurrente pénurie de certains produits.

31/12/2021

Le nombre des femmes recrues dans la police en baisse

Très peu d’établissements permettent d’accueil des femmes pour les formations. Mais aussi, au Burundi, c’est un métier qui est encore considéré comme « masculin. »

28/12/2021

Joyeux Noël à ceux qui doutent aussi

On connaît tous la définition de la fête de Noël : ce jour, les chrétiens célèbrent la naissance de Jésus Christ. Noël est surtout une fête pour les enfants. Mais cette année, je ne sais pas pour vous, mais moi (…)

22/12/2021

Les prix des produits alimentaires restent stables malgré les fêtes de fin d’année

Au moment où mes préparatifs des fêtes de fin d’année battent leur plein, les prix des produits de consommation n’ont pas pris l’ascenseur comme à l’accoutumée. Les commerçants et autres vendeurs déplorent plutôt un manque de clients inquiétant.

13/12/2021

Un forfait « illégal » de New Star

Alors qu’il leur fallait gagner leur dernier match contre Cape Town Tigers d’Afrique du Sud pour se qualifier pour la phase suivante, des joueurs de New Star auraient été testé positif au Covid-19. La fédération internationale de Basketball a alors décidé de déclarer un forfait pour cette équipe.

IWACU

08/12/2021

Le silence des victimes des violences sexuelles

Une très grande disparité s’observe entre les violences sexuelles et basées sur le genre enregistrées, le nombre de procès intentés en justice et le nombre de jugements rendus. La peur de porter plainte et les difficultés de trouver des preuves pour des cas de violences sexuelles sont les principales causes.