Vendredi 26 février 2021

Société

Gihanga : le staff du PAM se solidarise avec la population

11/03/2017 Rénovat Ndabashinze 5

Mille ménages de la commune Gihanga, province Bubanza, ont reçu, ce samedi 11 mars, une assistance en semences des cultures à courte saison culturale.

Charles Vincent procédant à la distribution de cette aide.
Charles Vincent procédant à la distribution de cette aide.

66 kg  de semences de douze sortes de cultures ont été distribués. Cette assistance comprend seize variétés, dont des aubergines, des tomates, des courgettes, des carottes, des betteraves, des épinards, etc. Les bénéficiaires sont originaires des collines Kagwema, Rumotomoto, Gihungwe, Rugunga, Gihanga et Ndava-Busongo.

« Très compatissant avec la population victime des perturbations climatiques, le personnel du PAM a pu rassembler autour de 3000 euros », a confié Charles Vincent, Représentant et directeur du PAM a. i, avant de procéder à la distribution de cette aide.

Ils ont jugé préférable de leur octroyer des semences, « ce qui leur permettra de cultiver et de récolter endéans quatre mois.» Des produits phytosanitaires (insecticides) ont également été distribués.

M. Vincent a signalé que cette action répond à l’appel du ministère de l’Agriculture et de l’Elevage : « Il a suggéré qu’en plus d’une aide alimentaire, il faut aussi donner des semences. » C’est une activité qui rentre aussi dans le cadre de la célébration de la journée du 8 mars. C’est surtout les femmes, explique-t-il, qui se chargent de la gestion des champs, des cultures maraîchères.

Didier Bukuru, un membre du staff du PAM, fait savoir que leur initiative répond aussi à une demande formulée par des administratifs à la base.

Pour lui, dans trois ou quatre mois, les bénéficiaires de ces semences pourront avoir à manger et à vendre. Et d’inviter les personnels des autres organisations à leur emboîter le pas afin de venir en aide aux milliers de ménages nécessiteux.

« Cette aide vient à point nommée »

Jean Baptiste Niyonzima, conseiller économique du gouverneur de Bubanza, s’est dit très satisfait de cette assistance : « C’est vraiment une chance pour la population de Gihanga. Cette aide va sûrement contribuer à atténuer l’ampleur de la famine. » Il a appelé la population à se mettre au travail tout en respectant les consignes des agronomes.

Quant à l’agronome communal, il a montré à cette population comment utiliser ces produits phytosanitaires. Il a, par ailleurs, indiqué que ces semences pourront donner une production d’environ 50 tonnes. Et Abdoul Bandyatuyaga, de Kagwema, de souligner à quel point ils avaient besoin des semences des cultures à courte durée culturale. « Cette aide vient à point nommée : avec des semences, nous allons avoir à manger et à vendre. » Selon lui, il ne reste qu’à trouver une assistance en matériel d’arrosage.

Forum des lecteurs d'Iwacu

5 réactions
  1. Yves

    Après tous les discours anti-ONU du pouvoir, je trouve que le PAM (qui dépend directement de l’ONU) n’est vraiment pas rancunier. Ce geste, aussi petit soit-il, les honore. Comme quoi, il est toujours préférable de dialoguer avec une instance internationale plutôt que de se complaire dans un affrontement stérile et vain. Surtout lorsqu’il en va de la survie d’une population affamée et pauvre comme Job…

  2. Bundes

    Hanyuma ngo souveraineté; ;ngo mwarikukiye ntimukeneye amakungu! Murahumba!

    • Uwayo Béata

      @Bundes
      Souveraineté;ngo mwarikukiye cane gwose,izo nfashanyo baduha kuva twikukira zitadukiza wunva ari nyabaki?Aba Chinois nibo bayamaze bati aho guh’umuntu ifi mwigishe kuyirobera.

  3. roger crettol

    Aider utilement. Belle initiative !

    • Uwayo Béata

      @Roger Crettol
      Aider utilement merci,d’habitude je ne suis pas d’accord avec vos commentaires mois cette fois bravo!

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Main basse sur les morgues

Où sont passées les valeurs morales et humaines, l’« Ubuntu » chanté par les Burundais à longueur de journée ? Depuis un certain temps, avoir accès aux chambres froides dans les hôpitaux publics de Bujumbura relevait d’un parcours du combattant. Des gens qui (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 1 248 users online