Mardi 09 mars 2021

Politique

Elections 2020 : le Cndd-Fdd remporte les sénatoriales à Bujumbura

21/07/2020 Diane Uwimana Commentaires fermés sur Elections 2020 : le Cndd-Fdd remporte les sénatoriales à Bujumbura
Elections 2020 : le Cndd-Fdd remporte les sénatoriales à Bujumbura
L'ancien maire de la ville et l'ancien premier vice-président venus voter

Le parti au pouvoir a gagné avec 65 voix contre 59 du parti CNL  dans les élections sénatoriales organisées, ce lundi 20 juillet en mairie de Bujumbura. Toutefois, quelques irrégularités ont été constatées.

Déo Nyagasani de l’ethnie hutu et Anitha Ndayizeye de l’ethnie tutsi, tous du Cndd-Fdd ont été élus par  les membres des conseils communaux des trois communes de la mairie de Bujumbura.

Quatre partis étaient en lice. Il s’agit du Cndd-Fdd, de l’Uprona, du CNL et de l’APDR. 126 membres des conseils communaux dont 63 du CNL, 51 du Cndd-Fdd, 12 de l’Uprona ont participé à cette élection où le jeu des alliances a fait pencher la balance.

C’est vers 16 heures et quart que le bureau de la CEPI en mairie de Bujumbura a procédé au décompte des voix.  Le parti au pouvoir a enregistré 65 voix contre 59 du CNL. Les partis Uprona et APDR n’ont reçu aucune voix. Il y a eu une  abstention et une voix nulle.

Le décompte a suscité des disputes intenses entre les mandataires et les membres du bureau de la CEPI. Peu avant, à 10 heures,  le vote du premier électeur a suscité aussi des disputes au sein des conseils communaux.

Chose bizarre, il avait une procuration pour un autre électeur qui était présent dans la salle. « Vous n’avez pas le droit de voter alors que  vous avez  donné votre procuration », a expliqué Térence Bizimana, président de la CEPI en mairie de Bujumbura tout en refusant à cette électrice de voter alors qu’elle avait donné sa procuration.

Les conseillers communaux provenant du parti CNL ont juré bec et ongles que le vote devait être suspendu et ont demandé que le processus soit repris. « Comment est-ce qu’on peut donner une procuration à quelqu’un alors que la personne en question  est sur place ? ». Cette question était sur presque toutes les lèvres des conseillers communaux.   Le président de la CEPI a été catégorie : « Le vote doit continuer. Les instructions données étaient bien claires ».

Freddy Mbonimpa, un des membres du conseil communal en commune de Muha s’est dit satisfait du processus électoral. « Nous allons avoir des élus qui vont défendre les aspirations des citadins».

Il a demandé aux sénateurs élus de plaider auprès des bailleurs pour soutenir les projets de développement de la mairie de Bujumbura.  Pierre-Claver Kazihise, président de la Commission nationale électorale indépendante était également du même avis. « Les élections se sont bien déroulées et il n’y a pas eu d’irrégularités majeures vu que le vote s’est clôturé à 16 heures dans tout le pays », a-t- indiqué.  Et d’ajouter que recours aux instances habilitées sont autorisés pour une partie qui se  sentirait lésée.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

A qui profite l’adhésion de la RDC à l’EAC ?

« Un seul peuple, une seule destinée ». C’est la devise de la Communauté d’Afrique de l’Est plus connue sous son acronyme anglais d’EAC (East African Community). Lors du 21ème Sommet par vidéoconférence samedi 27 février, les Chefs d’Etat de (…)

Online Users

Total 1 006 users online