Mardi 27 juillet 2021

Société

Echec scolaire à Bururi: « C’est la faute au redéploiement »

19/10/2020 Commentaires fermés sur Echec scolaire à Bururi: « C’est la faute au redéploiement »
Echec scolaire à Bururi: « C’est la faute au  redéploiement »
Col. Léonidas Bandenzamaso : « Nous avons envoyé 444 enseignants dans les provinces telle Kayanza et Muyinga »

Lors de la célébration de la journée mondiale de l’enseignant à Matana, la province de Bururi a été présentée comme la première victime du redéploiement des enseignants. Cette province enregistre des vides qui ne sont jusqu’ici comblés.

« Cette province a eu un problème. Vous le savez nous avons envoyé 444 enseignant dans les provinces telle Kayanza et Muyinga », fait remarquer le gouverneur de la province de Bururi, tentant d’expliquer pourquoi, Bururi n’est plus le porte-drapeau en matière de réussite scolaire comme auparavant.

Selon lui, après le redéploiement, sa province enregistrera un gros déficit. Et de détailler : « Dans toute la province, il manque 652 enseignants. Un gap à combler».

Le président de la fédération syndicale Cosesona, Victor Ndabaniwe est du même avis que le gouverneur de Bururi. « Le redéploiement a frappé de plein fouet cette province, elle enregistre en mauvais rendement par rapport au taux de réussite dans les examens nationaux ».

D’après lui, plus de 600 enseignants ont été touchés par le redéploiement dans cette province : « en plus de plus de 400 enseignants réaffectés dans d’autres provinces, plus de 200 ont été redéployés dans les communes de Bururi ».

Pour le recrutement de cette année, Bururi a un quota de 50 enseignants selon le ministre de l’Education nationale et de la Recherche Scientifique, Gaspard Banyankimbona.

Le gouverneur de Bururi regrette que les enseignants ayant réussi l’examen de recrutement, ne soient pas encore affectés dans différentes écoles.

Pour rappel, dans les deux dernières années, la province de Bururi s’est retrouvée parmi les trois dernières provinces sur le classement en termes de taux de réussite au concours national de la 9ème année de l’Ecole Fondamentale. Karusi et Muyinga citées parmi les bénéficiaires d’enseignants au détriment de Bururi sont dans les trois premières sur le classement.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

« Nyakamwe » n’est pas seul

Cinq ans après la disparition du journaliste Jean Bigirimana d’Iwacu, sa famille porte toujours le deuil avec douleur. On sent chez elle une sorte de résignation stoïque suite à la perte de son cher fils, qui était aussi un pilier (…)

Online Users

Total 1 878 users online