EN

Iwacu Web Radio RNW Media

Au sommaire de l’édition de ce Jeudi 05 Décembre 2019 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

05/12/2019 Edition : Emery Kwizera Commentaires fermés sur Au sommaire de l’édition de ce Jeudi 05 Décembre 2019 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’

• 45e jour d’incarcération d’Agnès, Christine, Terence et Egide à la prison de Bubanza. Cette détention est vivement dénoncée par les associations de défense des droits de l’Homme et celles regroupant des professionnels des médias qui parlent d’une atteinte à la liberté de l’information.

• 24dépouilles mortelles ont été retrouvées à la suite d’éboulements des collines causées par les pluies torrentielles qui se sont abattues sur la zone Nyamakarabo de la commune Mugina en province Cibitoke dans la nuit du 4 au 5 décembre. Selon les temoins, plusieurs autres personnes sont portées disparues. La population demande une aide d’urgence en matière de nourriture et logement.

• Audace Ndayizeye, président du CFCIB (Chambre fédérale du commerce et de l’industrie du Burundi) estime que l’Etat n’a pas failli dans le développement du secteur industriel au Burundi. Il avance que la fermeture d’entreprises publiques a facilité la prise de conscience des problèmes qui hantent le domaine de l’industrie. Il affirme également que le secteur privé a repris la main sur les anciennes usines étatiques en prenant en compte les difficultés ayant mené à leur faillite.

Suite à la décision du CNC, vous ne pouvez ni réagir ni commenter cet article.

Lire le communiqué

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.