Dimanche 20 juin 2021

Sécurité

Attaques à la grenade à Bujumbura, ’’des actes terroristes pour ternir l’image du Burundi’’

27/05/2021 2
Attaques à la grenade à Bujumbura, ’’des actes terroristes pour ternir l’image du Burundi’’
Un des endroits très fréquenté visé par ces attaques à la grenade

Le gouvernement burundais a sorti ce mercredi 26 mai un communiqué suite aux attaques à la grenade perpétrées dans la soirée de ce mardi dans des endroits très fréquentés dont des parkings de bus. Il parle de 2 morts et de 57 blessés dont un des terroristes.

Selon Prosper Ntahorwamiye, porte-parole et secrétaire général du gouvernement burundais, ces jets de grenade se sont faits presque simultanément, ce qui démontre d’une mode opératoire terroriste.

D’après ce communiqué, ces actes terroristes ne sont pas un fait du hasard : « Ils sont intervenus au moment où le Burundi abritait la 51ème réunion des experts du Comité consultatif permanent des Nations unies chargé des questions de sécurité en Afrique centrale, à l’issue de laquelle le Burundi a été élu à la présidence du nouveau bureau de ce comité ».

Pour Prosper Ntahorwamiye, nul doute que ces actes ont été commis dans le but de ternir l’image du Burundi. «Les enquêtes en cours pourraient révéler que ces actes s’inscrivent dans le prolongement des actes similaires récemment commis dans les provinces de Mwaro et Muramvya », fait-il savoir.

Dans ce communiqué, le gouvernement burundais condamne avec sa dernière énergie ces actes de terrorisme et s’engage à les combattre jusqu’au bout.

«Ces ennemis de la paix seront traqués jusqu’au dernier. Ce n’est pas pour la première fois que de tels actes se produisent. Que sont devenus les gens qui ont lancé plus de 60 grenades à Musaga en 2015 dans une matinée ? », a demandé le porte-parole du ministère de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique.

Selon Pierre Nkurikiye, ces malfaiteurs n’auront pas le dernier mot : «Les enquêtes vont se poursuivre et il y aura des arrestations, que les gens ne montent pas au créneau pour protester ».

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique a annoncé qu’il y a eu déjà 5 arrestations dont un des terroristes blessé par grenade.

« Il avait sur lui d’autres grenades. Et comme la police est professionnelle et respectueuse des droits de l’Homme, elle a protégé cet homme, il sera soigné et ce terroriste sera interrogé sur ses actes», a-t-il tenu à préciser.

Il appelle la population à rester sereine et à être vigilante : « La population doit être l’œil et l’oreille de la police. La population, c’est le premier policier. Nous nous attelons au développement, nous ne voulons pas autre chose », a-t-il conclut.

Plusieurs personnalités dont le président de la République et l’Ombudsman de la République ainsi que plusieurs partis politiques condamnent ces attaques à la grenade perpétrées dans la soirée de ce mardi dans des endroits très fréquentés dont des parkings de bus.

Forum des lecteurs d'Iwacu

2 réactions
  1. arsène

    “[…] des attaques aveugles sur la population innocente est inacceptable, et ça devrait être sanctionner par une punition exemplaire, même voir ouvrir la peine de mort pour un acte du genre terroriste en tout le temps.”

    Il fut une époque où une personne très connue au Burundi a été condamnée à mort sous Buyoya. Cette personne était condamnée pour avoir fait poser des mines antipersonnelles en ville de Bujumbura. Entretemps, la peine de mort a été abolie et le jeu politique ayant ses propres règles, une amnistie fut accordée et personne n’a plus été inquiété par la peine capitale.
    Aujourd’hui, ce que M. Kagabo appelle “sanction exemplaire” est concrétisé par des assassinats ciblés, qui, à notre humble avis, sont pires que la peine de mort puisqu’ils visent des innocents. Les exemples sont légion; pas besoin d’en citer.
    Ce qu’il faut n’est pas une sanction exemplaire, mais une justice qui fait son travail sur base de la loi.

  2. Kagabo

    Vous l’avez bien dit dans le titre de l’article, c’est bien ternir l’image du Pays pour les raisons obscurs, Est -ce qu’une coïncidence avec les attaques des rebelles du Pays voisin? Ou une manipulation politicienne? Peut- importe des raisons qu’on avance, des attaques aveugles sur la population innocente est inacceptable, et ca devrait être sanctionner par une punition exemplaire, même voir ouvrir la peine de mort pour un acte du genre terroriste en tout le temps.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Covid-19. Lever l’équivoque

En vue de faire face à la propagation de la Covid-19 par des gens en provenance de l’extérieur, le gouvernement avait fermé des frontières terrestres et maritimes, même si certaines sont restées poreuses. Une quarantaine obligatoire de quatre jours pour (…)

Online Users

Total 1 195 users online