Samedi 29 janvier 2022

Politique

Albert Shingiro : « Le Burundi pourrait recourir au principe de la réciprocité »

09/10/2020 Commentaires fermés sur Albert Shingiro : « Le Burundi pourrait recourir au principe de la réciprocité »
Albert Shingiro : « Le Burundi pourrait recourir au principe de la réciprocité »
Le chef de la diplomatie burundaise, M. Albert Shingiro

Ce vendredi 9 Octobre, s’est tenue une réunion-briefing du ministre des Affaires étrangères et de la coopération au développement à l’endroit des corps diplomatiques ainsi que les représentations d’organisations internationales accréditées au Burundi.

Le chef de la diplomatie burundaise, M. Albert Shingiro a invité quelques pays « qui se reconnaîtront » à rompre les sanctions prises contre le Burundi. Le ministre a indiqué que si les sanctions imposées persistaient, le Burundi « pourrait recourir, en dernier ressort, au principe de la réciprocité ». Selon lui, des intérêts seraient en jeu pour toutes les parties.

Selon M. Shingiro, le Burundi souhaite une normalisation des relations avec ses partenaires , il a mis l’ accent sur la relance d’une ouverture fructueuse, par le dialogue. Il a sollicité la participation « active et efficiente des organisations régionales et sous régionales », tout en respectant les règles relatives à la souveraineté nationale.

Le ministre a demandé aux représentations diplomatiques, une contribution effective au retrait du Burundi de l’agenda du Conseil de sécurité des Nations Unies et la levée des sanctions contre le Burundi.

Pour rappel, l’Union européenne et les Etats-Unis ont pris des sanctions contre le Burundi accusé d’avoir violé, en toute impunité, les droits humains suite à la crise de 2015.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

Recrutement. Une épine dans le pied des entreprises publiques

Les défis soulevés par les directeurs généraux de la Régie nationale des postes (RNP) et de l’Office national des télécommunications (ONATEL) lors de la visite de la ministre en charge de la Communication sont énormes. D’aucuns se demandent si ces (…)

Online Users

Total 4 175 users online