Société

Halte au troisième mandat !

27/01/2015 Edouard Madirisha 19

Plus de 300 organisations de la société civile viennent de lancer une campagne citoyenne contre un troisième mandat du président Pierre Nkurunziza. Les cérémonies se sont déroulées au siège du FORSC, ce lundi 26 janvier.

Vital Nshimirimana, président du FORSC, a animé le lancement de cette campagne  ©Iwacu
Vital Nshimirimana, président du FORSC, a animé le lancement de cette campagne ©Iwacu

Cette campagne s’intitule « Halte au troisième mandat. » « Le processus électoral se trouve à la croisée des chemins à cause de l’ambiguïté volontairement entretenue par le président de la République et son parti d’origine au sujet du 3e mandat », a d’office attaqué le délégué général du FORSC. D’après Vital Nshimirimana, qui a animé ce lancement, entouré des autres grandes figures de la société civile burundaise, l’Accord d’Arusha et la Constitution qui en est issue sont on ne peut plus clair au sujet des mandats présidentiels. Ils sont deux et ne peuvent dépasser 10 ans.

Il a ajouté qu’au Burundi, comme partout dans le monde, l’exercice des fonctions aussi importantes que celles du président de la République est conditionné par la prestation de serment devant le peuple. « Le président de la République a déjà prêté serment deux fois, le peuple burundais ne peut en aucun cas accepter de recevoir un troisième serment », a martelé M. Nshimirimana.

Les signataires du communiqué lançant cette campagne indiquent qu’il est évident que le Cndd-Fdd veut confier au président de la République la décision de briguer 3ème mandat. Ils se demandent si ce parti n’a jamais été capable de former ses membres pour proposer d’autres candidats aux présidentielles de 2015. « Cette personnalisation du pouvoir doublée d’une volonté de créer une sorte de monarchie est devenue une provocation envers le peuple car il s’agit, ni moins ni plus, d’un coup d’Etat constitutionnel », indique ce communiqué.

« Nous n’avons rien contre le président de la République ! »

Craignant les conséquences que peuvent avoir un tel mandat sur le pays, les signataires en appellent à la communauté internationale, notamment les parrains de l’Accord d’Arusha, à ne pas soutenir sa violation pour assouvir les intérêts d’un seul homme et de son parti politique. A toutes les composantes de la société burundaise, il leur est demandé de dire HALTE AU TROISIEME MANDAT, engageons-nous pour TOURNER LA PAGE. »

Le président de l’Aprodh a tenu à affirmer qu’ils n’ont rien contre l’actuel président de la République, mais qu’ils sont seulement contre la violation de la Constitution et de l’Accord d’Arusha. Cette campagne, a-t-il précisé, s’arrêtera le jour où le président de la République annoncera qu’il ne se représentera pas. Et si ce n’est pas lui qui est présenté, les organisateurs de cette campagne pensent qu’ils n’auront pas pour autant perdu leur temps. Les journalistes présents ont rappelé que la candidature de Pierre Nkurunziza n’a pas encore officiellement été annoncée. « Pourquoi alors le Cndd-Fdd ne présente pas son candidat, alors que les autres partis politiques l’ont déjà fait », se demande Vital Nshimirimana. Un de ses collègues a d’ailleurs indiqué qu’il y a un chiffre 3 qui apparaît de plus en plus dans la signature du Chef de l’Etat, ce qui est pour lui un signe qui ne trompe pas sur ses intentions électorales. Gabriel Rufyiri, président de l’Olucome, donne une autre preuve qu’on trouve au milieu des pages du nouvel agenda 2015 du Cndd-Fdd : « On y voit une photo du président en pleine croisade évangéliste et sa dédicace remercie Dieu pour un autre mandat en 2015. »

Forum des lecteurs d'Iwacu

19 réactions
  1. Nzobandora

    Nkuba,
    Renseigne-toi car il une différence et pas mal d’étapes entre un accord de financement et le décaissement de fonds proprement dit. Ntusye bwose des conditions ziracahari ngira urabona yuko n’amamyama ya Ntharwamiye yagabanutse ubu

  2. nkuba

    Ndakubwire ko wihenze kuko le premier parrain de l’accord d’Arusha c’est bel et bien Kaguta. Si kaguta fait l ameme choese et que chez ca ne fait pas de bruit, donc vous vous trompez de cible. Ni muronderere ahandi mushobora kuronka financement. Apres que l’opposition a crie tout comme la societe civile a un non finance,ent de la part des bailleurs, L’UE a donne son enveloppe pour une bonne organisations des elections. Nimba mushaka gouvernement de transition ivyo twarabisezereye.

  3. Burakeye

    Ubusuma na bwo buriko burategurwa, erega nta kindi buvako atari ugushaka kuguma ku ntebe kwa Nkurunziza. Jewe nibazako ico kibazo kivuye mu nzira, nkurunziza akavugira hejuru ko atazokwitoza agahengwe koboneka. Ingorane nyishi dufise ubu ziterwa na mandat de trop!

  4. Nzobandora

    Songambere
    Mbe niwewe nande?Urikumwe n’abande ko wishira mubwinshi?
    Cette simplicité que j’apprécie ne peut pas à elle seule justifier le passage en force pour un troisième mandat et aussi elle serait plus bénéfique si traduite dans des actes plus rentables pour le pays tu ne penses pas??Iyo mvugo irashaje umurundi ubu arabona aho ageze socialement et financièrement au point qu’il sait se faire une opinion sur ce qu’il veut pour les prochaines 5 ans. N’oublie pas qu’hier yari deux ans après l’incendie du marché central que certains ont qualifié de bénédiction de DIEU et peut-être que t’en fais parti
    Fungura uryeko mugabo winumire na cane cane wiziganiriza niwaba utahawe na diplôme yawe nkuko mwuzuye kuko abo wibaza ko bari ibijuju (aqbanyaghu ivyari imagera vyaragerutse.

    Pitoyable !!!

  5. SEMIGABO J.CLAUDE

    Mon cher KARABAYE,
    J’apprécie votre opinion que je partage entièrement. Le 3ème mandat de NKURUNZIZA il ne le ferait pas pour l’intérêt général des Burundais mais pour ses intérêts privés, lui, sa famille ainsi que ses proches. Il est temps, grand temps qu’un autre leadership politique émerge pour tirer le Burundi du gouffre socio-politico-économique dans lequel il a été poussé par une mauvaise gouvernance, un système de corruption et de violence politique sans précédent depuis que ce pays de Mwezi GISABO et de son père RUGAMBA RUTAGANZWA existe.
    Tout sauf un 3ème mandat de NKURUNZIZA. Vous avez totalement raison, cher internaute.

  6. Songambere

    Mettez ces commentaires les burundais ont besoin de connaître la vérité

  7. Songambere

    Les Burundais Ne sont pas des enfants pour les tromper même un mukecuru connaît qui est P NK on s’est salué pdt les travaux communautaires atambaye ama gants n’a wa wundi ntavuze,joué au foot ensemble ou prié toogether ou combattu ensemble pour la défense de la démocratie vyaba vyiza mutekereje nta ntalmwe muzoduterana n’imwe.

  8. Songambere

    Je pense que les membres de la S C se trompent car ce sont eux qui sont bien avec notre envoyé de Dieu Nkurunziza .Ils ont de bons villas de bons jeeps etc comme il le dit souvent ceux qui ne l’ont pas voté ceux sont eux qui sont bien avec pas mal de sou ex M P C , P N, G R, V NSH et j’en passe la liste est longue.

  9. Nzobandora

    Merci mon ami,
    Une bonne réponse et évidente mais je pense qu’il croit à ce qu’il veut croire.
    Un petit exemple pour Uwakera Angela MERKEL et OBAMA pourraient être réélus mas ils n’iront surement pas au delà de leurs mandats respectifs

  10. Karabaye

    Courage, le combat sera dure mais la victoire est là: les cas de la RDC et du Bourkina fasso sont encourageants. Par ailleurs, les gens sont fatigués des agissements du pouvoir: emprisonnement arbitraire, malversations, promotion des cadres incompétents, tarissement des aides suite à la mauvaise gouvernance, justice fortement dépendante de l’exécutif et des généraux pro-DD, etc. En tout cas ce que je vois aujourd’hui, je ne l’avais jamais vu, même en 1993 avec l’UPRONA. Aujourd’hui c’est la terreur partout, les policier pro-DD et les Imbonerakure font la pluie et le bon temps, celui qui est contre le mandat de trop de Nkurunziza n’a pas la place ici. Je suis sûr que Dieu aime ce pays, en tout cas, prions pour qu’il nous garde de ce mandat de trop, synonyme de la violation de la loi fondamentale et de l’acord d’Arusha, début d’un désordre consacré au Burundi, qui n’épargnera personne, y compris Nkurunziza et son groupe. Cher Président, vous êtes fatigués, prenez le temps pour vous occuper de vos fermes, stades, buildings, chorale, équipe de foutball, etc. Pour ceux qui pense que la fin du pouvoir Nkurunziza correspond à leur fin, ce n’est pas correct, si vous méritez la place que vous occupez, vous allez la garder ou Dieu vous donnera une autre, vous avez aussi intéret à encourager Nkurunziza à commettre l’irréparable.
    De toute les façons, le groupe de généraux et les Bagumyabondo autour du président ne lâche pas, bashaka kugeza abarundi, ils savent bien qu’avec leur terrorisme, il vont contre le peuple à accepter Nkurunziza et si Nkurunziza s’impose par force, même les élections ne vous en faites pas il va les gagner par force. D’ailleurs cela a commencé: les Bagumyabanga qui s’y oppose officielle sont exclus du parti ou sont sous surveillance par les policiers pro-DD et les imbonerakure.

  11. Vuvuzela

    Attendez 5 ans, le temps que le fils du president, inscrit a l’iscam, termine les etudes et devienne general chef d’etat major ou ministre de la defense pour proteger son pere (le premier ministre de la defense hutu apres des generations, et apres qu’ Arusha aura ete mis dans la poubelle). Apres ca, Peter va s’en aller.

    Muti tera iyo sema!!

    Dusenge.

  12. ivyo vyama consitutions mwivugisha,jewe nibaza yuko atarivyo vyohagarika imitima abarundi.nkurunziza,wenyebne arazi yuko atweaye imyaka 10ans.ariko,muriyo myaka yose,harakozwe ibintu bibi kuriyo ntwaro yiwe.nimugombe mumureke yitoze,kandi ntawutazi yuko abigomba.naho abicisha kuri court consitutionel canke kumugambwe.arabigomba cane.nimugombe mumureke yitoze,ariko ntazotorwa.murekw kwiruhisha rero.murakoze.

  13. RUGAMBA RUTAGANZWA

    Plusieurs envoyés spéciaux du Président OBAMA se sont déjà exprimés contre le 3ème mandat de Mr Nkurunziza qui vient de passer 10 ans au pouvoir sans vraiment faire grand-chose en termes de développement socio-économique et de stabilité politique du Burundi. Le dernier envoyé du Président Obama à s’exprimer sur ce sujet est son Représentant pour la Région des Grands Lacs dont le Burundi fait partie.
    Le Clergé par la voie de Mgr NTAMWANA s’est aussi exprimé très clairement contre la violation de la constitution burundaise par un 3ème mandant de Mr NKUERUNOZA. Toutes ces voix qui devraient normalement porter très loin ont suivi le vote des parlementaires en mars 2014 contre l’amendement de l’article de la loi fondamentale burundaise qui aurait permis à Mr NKURUNBIZA de briguer un troisième mandat.
    Mais la dernière fois qu’on l’a entendu dans les médias (en août 2014 je crois à RFI), Mr NKURUNZIZA persistait et signait que si son parti le désignait pour le représenter, il se présenterait à un 3ème mandat. Or son parti n’est pas au-dessus des institutions comme le Parlement.
    En définitive, ces associations ont raisons d’essayer d’enfoncer le clou en espérant que toutes ces mises en garde ne tomberont pas dans l’oreille d’un sourd comme c’est souvent le cas pour nos Présidents africains. Il est temps grand temps qu’un autre leadership politique émerge au Burundi pour de nouvelles initiatives qui, espérons-le permettront à notre pays d’aller de l’avant.
    Quant aux 10 années de beaux et loyaux services de Mr NKURUZIZA à la tête du Burundi, laissons l’histoire s’en occuper.

  14. Niyomugisha

    @ Uwakera
    Bravo mille fois ! Vous connaissez vraiment nos compatriotes burundais. Merci sincèrement de les toucher au nez ! Personnellement, je n’aimerais pas revoir Mr Nkurunziza revenir à la présidence de la République après son mandat actuel (1er ou 2e, selon…), mais tout simplement parce qu’il n’a pas pu livrer la marchandise.

  15. Kamana

    Abahanuzi babi bameze nka Jean-Pierre Ayuhu bamyeho kuva kera. Blaise Compaoré les avait, Laurent Bagbo aussi, Zine Abedine Bin Ali les avait et j’en passe…
    Même si je n’aime pas les DD je ne veux pas entendre que Son Excellence Pierre Nkurunziza et ses proches bahungiye i Abidjan, Cassablanca, Bangui ou bien dans une autre ville francophone.

  16. l'histoire est en marche

    Là où je ne suis pas d’accord avec vous c’est que ce n’est pas une question de savoir si le président Nkurunziza peut remporter ou pas une une nouvelle élection, s’il a bien gouverné ou pas. Non, il s’agit d’une question de principe absolument fondamentale. Les burundais se sont entendus à Arusha que plus personne ne dépasserait 10 ans à la tête du Burundi. Ce qui est en jeu va bien au delà de la personne de Nkurunziza, c’ est une question du respect des règles du jeu, de la non violation des lois de la République et de l’alternance au sommet de l’Etat. Ne vous trompez surtout pas de combat, ce qui est en jeu c’est ni plus ni moins l’avenir de notre système démocratique.

  17. Jean-Pierre Ayuhu

    Je pense que vous posez mal le problème. Pour tout constitutionnaliste de bonne foi, la constitution est claire car Article 96 dit clairement que “Le Président de la République est élu au suffrage universel direct pour un mandat de cinq ans renouvelable une fois.”

    Faut bien comprendre le sens des mots”suffrage universel direct” c’est-à-dire qu’un citoyen doit se lever le matin avec son bulletin de vote et le dépose personnellement dans l’urne et cela s’appelle suffrage universel direct. En 2005, le citoyen a élu des électeurs lesquels ont élu le président et cela s’appelle suffrage universel indirect. Je pense que c’est clair et le reste n’est que pure spéculation.

    Pour le reste, il y aurait lieu plutôt de militer contre un mandat supplémentaire de ce président car il faut le dire, il n y a plus de pilote dans l’avion “Burundi” et même quand il y en avait, son pilotage a été toujours dangereux pour les passagers que nous sommes..

    Alors et de grâce, il faut combattre autrement un mandat supplémentaire de cet homme!

  18. Ndayambaje PC

    Mbega congres du CNDD-FDD izoba ryari? Imaze kuba niho umuco uzoboneka. Pour le moment, ce n’est que de la pure speculation

    Mukomere!

  19. Uwakera

    Je ne vois pas où est le problème. Même s’il revenait pour ce mandat que vous contestez et que vous êtes plus de 300 organisations, la bataille est perdue d’avance pour lui. Vous n’avez qu’à dicter à vos millions de membres de voter contre lui et le tour est joué.

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Merci de prendre connaissances de nos règles d'usage avant de publier un commentaire.

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.

Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Editorial de la semaine

On n’est jamais mieux que chez soi

Léandre Sikuyavuga Commentaires fermés sur On n’est jamais mieux que chez soi

Un accord signé le 24 août entre la Tanzanie et le Burundi où 180 mille réfugiés burundais en Tanzanie devraient rentrer dans leur pays d’origine de gré ou de force a soulevé un tollé général. De par les agissements des (…)

Notre Web Radio sur What'App

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Online Users

Total 190 users online