Iwacu Web RadioRNW Media

Au sommaire de l’édition de ce lundi 13 novembre 2017 du journal ’’Amakuru y’Iwacu’’


• 5 personnes ont été blessées dans une attaque menée par des hommes armés de machettes.

L’attaque a eu lieu dans la commune de Ndava, en province Mwaro, dans la nuit de ce dimanche.

L’administrateur de la commune Ndava, Aloys Ndenzako affirme que ces malfaiteurs ne sont pas encore identifiés mais que les enquêtes sont encore.

• La coalition de l’opposition en exil, le Cnared déplore les propos tenus par les deux présidents tanzanien et ougandais en rapport avec la décision de la cour pénale internationale CPI de mener des enquêtes sur le Burundi. Charles Nditije président du Cnared estime que si le dialogue est en berne, ce n’est pas à cause de la CPI mais plutôt par manque d’implication de l’EAC.

Charles Nditije Président du Cnared le déclare après les propos des présidents Tanzaniens et Ougandais. Ces derniers s’inscrivent en faux contre la décision de la CPI de mener des enquêtes sur le Burundi.

Ils estiment que la décision va compromettre l’initiative de la sous-région dans le dialogue inter burundais. Les deux présidents déplorent que la CPI ne les ait pas consultés avant de prendre la décision.

Le gouvernement burundais pour sa part se félicite de cette sortie de ces deux présidents de l’EAC. Elle respecte la souveraineté et les aspirations du peuple burundais.

• La révision en cours de la loi régissant la presse au Burundi ne viendra pas mettre à mal les acquis déjà observés pour la liberté de la presse au Burundi. Ramadhan Karenga président du Conseil national de la communication dit que cette révision vise à adapter cette loi aux réalités du moment.

Le président du CNC demande aux professionnels des médias de bien respecter l’éthique et la déontologie dans le travail quotidien. Il s’est exprimé au lancement de la semaine dédiée à la régulation des medias au Burundi.

• Célébration chaque 13 novembre de la journée mondiale de la vasectomie, une méthode contraceptive adaptée aux hommes et qui consiste en la stérilisation masculine. Certains hommes rencontré par notre reporter trouvent que cette méthode contribue en la diminution démographique. D’autres la considère comme non adaptée à leurs croyances.

L’association Burundaise pour le bien-être social ABUBEF affirme que beaucoup d’hommes se confient à cette association pour solliciter cette méthode.

Donavine Uwimana, directrice exécutive au sein de l’ABUBEF tranquillise ceux qui pensent que la vasectomie aurait des effets négatifs sur la pratique sexuelle chez l’homme.

Mots-clés :

Charte des utilisateurs des forums d'Iwacu

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, appelant à des divisions ethniques ou régionalistes, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans mentionner la source.
Iwacu se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos émissions sur WhatsApp

1 Ajoutez le numéro suivant à votre liste de contacts de votre GSM : + 257 76 002 004

2 Ouvrez l'application WhatsApp et envoyez un message à ce numéro avec votre nom + la mention "abonnement".

3 Il n'y a rien d'autre à faire : nous nous occupons de l'activation de votre compte. Vous commencerez à recevoir nos émissions quotidiennes en direct sur votre smartphone.

Archives des émissions

Retrouvez toutes les archives mensuelles de nos émissions.

Maintenant sur Iwacu WebTV

Voir toutes les vidéos