Mardi 09 mars 2021

Sports

Volleyball : enfin, la fédération a un nouveau comité exécutif

05/06/2017 Hervé Mugisha Commentaires fermés sur Volleyball : enfin, la fédération a un nouveau comité exécutif

Après un énième report, il aura fallu la médiation du ministère des Sports pour que se tienne l’assemblée générale élective du samedi 27 mai.

Le nouveau bureau exécutif élu de la fédération nationale de volleyball.

Réinstaurer le climat de confiance entre les différentes associations, organiser le championnat national, harmoniser les statuts de la fédération sont, entre autres choses, les missions principales de Gordien Iradukunda, le président nouvellement élu de la fédération burundaise de volleyball.

Durant les élections, le camp pro-Louis Rwakiranya, président sortant, et celui de Jean Marie Gahungu, président de l’association de Bujumbura et candidat malheureux) n’ont pas cessé de se lancer des piques.

M.Gahungu, déçu, n’y va pas avec le dos de la cuillère : « Honnêtement, quel changement peut-on espérer, alors que c’est presque la même équipe sortante qui est reconduite ? » Et de poursuivre : « Si ce nouveau bureau ne parvient pas à se départir des injonctions parfois entortillées de certains de ses membres, l’opacité dans la gestion des fonds restera toujours le mot d’ordre. »

Des craintes infondées aux yeux de M.Iradukunda. Pour lui, M.Gahungu devrait plutôt comprendre que c’est le début d’une nouvelle ère. Et partant il faudrait se serrer les coudes au lieu de sombrer dans d’interminables querelles qui ne font qu’entraver la bonne marche des activités.

La transparence, le maître-mot du mandat

L’on notera que plus d’une fois, le bureau sortant a été accusé d’une opacité dans la gestion de certains programmes, tels ceux de Beach volley et de vulgarisation du volley dans les écoles secondaires. Le président nouvellement élu promet de faire de la transparence son cheval de bataille : « Désormais des audits internes se feront chaque année.»

L’harmonisation des statuts est, assure M. Iradukunda, l’indispensable préalable pour prévenir de mauvaises interprétations des textes de loi.

La constitution d’une base de données de tous les joueurs est l’autre priorité pour éviter des problèmes de transfert. « On espère qu’une fois fichés, les joueurs des clubs de l’intérieur du pays seront protégés », conclut-il.

Signalons que le nouveau comité est élu pour un mandat de 4 ans et comprend douze membres.

A nos chers lecteurs

Nous sommes heureux que vous soyez si nombreux à nous suivre sur le web. Nous avons fait le choix de mettre en accès gratuit une grande partie de nos contenus, mais une information rigoureuse, vérifiée et de qualité n'est pas gratuite. Nous avons besoin de votre soutien pour continuer à vous proposer un journalisme ouvert, pluraliste et indépendant.

Chaque contribution, grande ou petite, permet de nous assurer notre avenir à long terme.

Soutenez Iwacu à partir de seulement 1 euro ou 1 dollar, cela ne prend qu'une minute. Vous pouvez aussi devenir membre du Club des amis d'Iwacu, ce qui vous ouvre un accès illimité à toutes nos archives ainsi qu'à notre magazine dès sa parution au Burundi.

Editorial de la semaine

A qui profite l’adhésion de la RDC à l’EAC ?

« Un seul peuple, une seule destinée ». C’est la devise de la Communauté d’Afrique de l’Est plus connue sous son acronyme anglais d’EAC (East African Community). Lors du 21ème Sommet par vidéoconférence samedi 27 février, les Chefs d’Etat de (…)

Online Users

Total 884 users online